Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    Louisa Hanoune maintenue en prison    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    L'Opep dit non à Trump    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Gaïd Salah persiste et signe    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    130 comprimés psychotropes saisis par la police    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils dénoncent «les agissements» de l'ex-général Toufik.. Les magistrats montent au créneau
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 04 - 2019

Le lutte au sommet de l'Etat commence à prendre une nouvelle tournure. Le départ du président Abdelaziz Bouteflika n'a fait qu'attiser le feu et accentuer la guerre des clans. Qualifiée d'une justice qui fonctionne par téléphone, les magistrats ont voulu laver l'affront, et montent au créneau en dénonçant hier, «les agissements du Général Toufik». Le Club des magistrats algériens a dénoncé, avant-hier, les agissements et manigances de l'ex-chef de DRS. Dans un communiqué rendu public, le syndicat des juges en cours de création, a expliqué que «cet individu fantôme, qui s'est fait passer autrefois pour (Rab Dzaier), qui veut dire (le dieu de l'Algérie), a essayé désespérément de lier le présent et l'avenir de l'Algérie à sa personne».
Le Club des magistrats enfonce le clou : «Celui nommé (Toufik), qui maîtrise le langage des démons et des crocodiles, ne représente que lui-même et ses partisans des gardiens du temple imaginaire, qui cherchent à susciter la peur et à relier le pays à des agendas extérieurs». Selon ce même syndicat, «ces gens-là que n'intéressent de l'Algérie que leurs propres intérêts, font partie du passé, et sont aux yeux de la loi, dans le cas où ils seront poursuivis en justice, des justiciables ordinaires qui n'ont aucun privilège relatif au litige». Par ailleurs, le Club des magistrats d'Algérie a dénoncé une campagne de «dénigrement fossile et barbare» qui été lancée contre les membres du syndicat, visant à perturber le rôle qu'ils jouent, ainsi que leur alignement du côté des revendications légitimes du mouvement populaire qui date du 22 avril passé.
Dans ce sillage, les magistrats ont rappelé qu'ils ont déjà refusé le 5e mandat, et demandé la démission du Président de la République et président du haut conseil de magistrature. Les magistrats ont également rappelé leurs appels à lutter contre la corruption, à l'indépendance de l'autorité judiciaire, ainsi qu'à la révision des lois en vigueur. Les magistrats ont aussi cité leur dernière position vis-à-vis l'éventuelle élection présidentielle annoncée par Bensalah. «Nous avons boycotté la supervision de l'élection prévue le 4 juillet prochain, sous le code électoral actuel et la présence des 3 B au pouvoir», conclu le même communiqué.
Cette action entamée par le club des magistrats d'Algérie contre le Général Mohamed Lamine Mediene, dit Toufik, intervient au moment où le vice-ministre de la Défense et chef d'état-major de l'armée, Ahmed Gaïd Salah, a lancé, lui, un «dernier avertissement» à l'ex-patron des services de renseignements. «J'ai déjà évoqué, lors de mon intervention du 30 mars 2019, les réunions suspectes qui se tiennent dans l'ombre … ( ), ces parties, à leur tête l'ex-Chef du Département du Renseignement et de la Sécurité, ont tenté, en vain, de nier leur présence dans ces réunions, et d'induire en erreur l'opinion publique et ce, en dépit de l'existence de preuves irréfutables sur ces faits abjects», avait affirmé Ahmed Gaïd Salah, dans son discours prononcé dernièrement, à l'issue de sa visite à la quatrième région militaire à Ouargla. «Je lance à cette personne un dernier avertissement, et dans le cas où il persiste dans ses agissements, des mesures légales fermes seront prises à son encontre», avait menacé Gaid Salah.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.