Arsenal - Özil : "c'est toujours de ma faute"    JSK: Les nouvelles recrues seront qualifiées face au Raja    Un enfant évacué vers Alger pour ... extirper une cacahuète    Courbis : «L'Algérie a fait honneur à son statut face à la Colombie, c'était presque un match abouti»    Campagne de solidarité en faveur de Dahmani Nour El-Houda Yasmine    Les préparatifs vont bon train    De nouvelles charges contre Donald Trump    Les députés exigent la démission de la cheffe de l'Exécutif    3 morts et une vingtaine d'enfants blessés dans un attentat    Le véritable maître de DAESH    Bedoui en Russie    Karim Tabbou devant le juge aujourd'hui    Quel sort pour le projet ?    Abdelkrim Zeghilèche de nouveau devant les juges    «On peut faire encore plus mal»    L'Algérie et le Gabon terminent sur une belle note    Hamroune : "Je serai prêt pour le match du CSC"    L'absence du wali inquiète la direction    Le compte facebook du CNLD bloqué jusqu'au 22 octobre    Constantine : quelle scolarisation pour nos enfants ?    Ecole : le sinistre au quotidien    Gâteau fondant aux poires    150 migrants secourus dans plusieurs opérations    4 idées pour pratiquer massages et gymnastique du visage    ACTUCULT    "Derb Cinéma" lance l'appel à candidatures jusqu'au 15 novembre    Lumière sur une terre et ses hommes    Tout en excluant la trêve : Ankara exhorte les Kurdes de Syrie à déposer les armes    Boukhalfa : Huit blessés dans un accident de la circulation    Respect des délais d'achèvement des travaux    Corée du Sud, Italie, Turquie et Autriche à l'honneur    300.000 Algériens ont visité la Turquie en 2018    Sonatrach est le nouvel actionnaire majoritaire de Medgaz    En réaction à l'appel du report des élections    Selon le MSP: « Les autorités responsables de l'échec de la transition démocratique »    Sortie de la 3ème promotion des officiers de brigade: Le DG des douanes insiste sur la probité et la rigueur    Rachid Sekak: Le redressement économique passe par le règlement de l'équation politique    Mila / Céréaliculture: Tout est fin prêt pour la campagne labours-semailles    Pompiers en colère à Paris : tensions avec la police, au moins 6 interpellations    AUTOMOBILE: Le futur patron de Renault ne sera pas forcément français, selon Pannier-Runacher    5ème édition du Prix littéraire " Katara ": Le talent algérien brille de nouveau dans le ciel de Katara    Belmadi et les Verts sur leur lancée    Renault reprendra en 2020    Le MSP hausse le ton    67 % ont moins de 40 ans    Le FMI augmente à 2,6 % sa prévision    Les chrétiens d'Algérie dénoncent    La France garde le secret    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Clôture du Mois du Patrimoine.. Silence, on manifeste !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

La cérémonie de clôture du mois du patrimoine (18 avril au 18 mai ) devrait être programmée pour aujourd'hui. Cette manifestation aura été exceptionnelle puisque passée sous silence à cause des manifestations qui se déroulent depuis le 22 février dernier.
Le mois du patrimoine s'est déroulé officiellement du 18 avril au 18 mai 2019 mais, les musées qui devaient revivre durant cette période et accueillir des visiteurs par centaines sont restés tristes comme ils le sont toute l'année. On se demande pourquoi le ministère de la culture est tombé dans le piège de ces manifestations en mettant en veilleuse ce mois du patrimoine alors qu'on pouvait bien organiser des conférences et des visites au niveau des musées comme cela se fait chaque année. Il est possible qu'il y ait eu quelques activités mais ce qui est sûr est qu'elles n'ont pas été médiatisées. En tout cas, notre journal n'a pas reçu d'invitations ou de communiqué durant ce mois qui aurait pu être comme ceux des dernières années. Le ministère de la culture qui fait un travail remarquable dans le domaine du patrimoine ces dernières années aurait dû au moins organiser des conférences avec des spécialistes.
Découvrir Djanet
Puisque Alger ou les grandes villes ne permettaient peut-être pas d'organiser des sorties au niveau des musées tels que Le Bardo, on aurait pu saisir cette occasion et organiser une grande sortie à Djanet ou Tamanrasset et diffuser sur les chaînes de télévision des images de gravures rupestres avec des commentaires d'anthropologues tels que Slimane Hachi qui est également un brillant orateur. Mis à part quelques expositions notamment Héritages culturels immatériels en Afrique qui se tient au Palais de la culture Moufdi Zakaria, le mois du patrimoine n'a pas vécu l'ambiance qu'on attendait. Présentant, par des panneaux d'information et des vidéos, des éléments du patrimoine immatériel classé par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité, cette belle exposition se tient jusqu'au 30 juin prochain. Le mois du patrimoine aurait pu être l'occasion de penser à une nouvelle stratégie pour les pousser les gens à visiter les musées qui sont desertés toute l'année. Il faut reconnaître que des efforts ont été réalisés ces dernières années mais beaucoup reste à faire. On sait bien que le patrimoine matériel et immatériel de l'Algérie est riche et qu'on doit tout faire pour le conserver et le valoriser. On disait qu'un mois par année ne suffirait pas et qu'il faudrait y penser toute l'année. Aujourd'hui, on remarque que même ce mois est passé sous silence. Heureusement que le ministère ne travaille pas qu'un mois par an et que le patrimoine est pris au sérieux et qu'un travail de fond se fait régulièrement. D'ailleurs, c'est grâce à ce travail que certains sites ont été classés patrimoine mondial par l'Unesco. Il faut également rendre hommage à certaines associations qui activent, notamment Sauver l'imzad, qui a réussi à redonner sa valeur à cet instrument de musique joué exclusivement par les femmes Touaregs et même le classer par l'Unesco. Cette association dont le siège se trouve à Tamanrasset s'est dotée d'un très beau musée et organise régulièrement des activités locales, régionales, nationales et internationales pour la sauvegarde du patrimoine matériel et immatériel grâce aux grands efforts de ses membres dont la présidente et membre fondatrice Mme Farida Sellal et les sponsors qui n'hésitent pas à porter leur aide lorsqu'il s'agit d'activités culturelles.
Un programme pour toute l'année
Le mois du patrimoine de cette année n'a pas été vivant comme les autres mais ce sera l'occasion justement de penser à ce domaine durant toute l'année. On devrait donner l'occasion aux enfants, jeunes et moins jeunes de visiter les musées nationaux et locaux et tous les lieux permettant de connaître ce que cache l'Algérie comme sites historiques, œuvres de valeur, statues, mais aussi des œuvres immatérielles, c'est-à-dire des textes de poésie, des chansons de notre patrimoine enregistrées ou chantées par les vieilles femmes de nos villages qui gardent encore une bonne mémoire. Les enfants mais aussi les grands devraient avoir plus d'occasions d'écouter des contes d'autrefois ou redécouvrir certains jeux disparus ou en voie de disparition comme Yedes, Sig, El Kherbga ou Qrida. On devrait s'habituer à visiter certains lieux archéologiques, les monuments et les sites historiques. Certaines chaînes de télévision telles que Canal Algérie et Chams font un travail remarquable dans ce sens. Les autres chaînes devraient suivre cet exemple.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.