L'ANIE à pied d'œuvre    Signature d'une convention entre le GIE monétique et l'ANPT    Destruction de cinq abris pour terroristes à Batna et Skikda    APRES SES PROPOS HOSTILES AU SAHARA OCCIDENTAL : Le CNASPS qualifié Saadani ‘'d'aventurier sans conscience''    SYNDICATS AUTONOMES : Le CSA appelle à une grève générale    ANARCHIE DANS LE TRANSPORT DES VOYAGEURS DE LA CORNICHE ORANAISE : 200 Da le prix d'une place par taxi à partir de 17h00    ACTION ANTI-DROGUE DE LA 8EME SURETE URBAINE (MOSTAGANEM) : Huit consommateurs de drogue arrêtés    TIARET : Des citoyens ferment le siège de l'APC de Rechaiga    Régulation de l'économie avec l'apport des Nations-Unies et de l'UE    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    "Atal ne partira pas l'été prochain"    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les «Verts» face à leur destin    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Mers El Hadjadj et Misserghine: Deux morts dans des accidents de la route    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Soupçonnés dans des affaires de corruption.. Des anciens ministres devant le juge d'instruction
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal, l'ancien ministre des Finances, Karim Djoudi, l'ancien ministre du Commerce, Amara Benyounes, l'ex-wali d'Alger Abdelkader Zoukh, et l'ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane, ont été entendus.
Le mouvement populaire, qui se poursuit depuis le 22 février dernier sous le slogan «Yethasbou gaâ», commence à se concrétiser sur le terrain. Impliqués dans des affaires de corruption et de dilapidation de deniers publics, plusieurs anciens ministres ont comparu, jeudi dernier, devant le procureur de la République du parquet de Sidi M'Hamed. Annoncée officiellement par la télévision publique, la liste des personnalités convoquées souligne la présence des deux ex-Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, l'ancien ministre des Finances, Karim Djoudi, l'ancien ministre du Commerce, Amara Benyounes, l'ex-wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, et l'ancien ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaalane. Selon les médias, certains de ces anciens hauts responsables ont comparu devant la justice en tant qu'accusés, et d'autres en tant que témoins. Citant des sources judiciaires, l'ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia serait accusé, selon ces médias, d'avoir bénéficié de plusieurs avantages non justifiés et exagérés dans le registre des marchés publics. Il serait également accusé d'avoir tiré profit de l'argent public et de dilapidation de deniers publics. À ces lourdes accusations s'ajoute celle de financement illégal de partis politiques. L'ancien premier ministre, Abdelmalek Sellal, a lui aussi été entendu jeudi, par le procureur de la République près le tribunal de Sidi M'hamed en tant qu'accusé. L'ex-directeur de campagne de l'ex-chef de l'Etat serait accusé d'avoir octroyé des avantages indus et inexpliqués à ses proches et connaissances. Sellal serait également accusé d'abus de pouvoir de par son poste de ministre, et d'utilisation illégale de l'argent public. Par ailleurs, plusieurs responsables de différents secteurs économiques, ainsi que nombre d'hommes d'affaires, se sont présentés au tribunal de Sidi M'hamed. La télévision publique avait indiqué dans la journée, que «la convocation de ces responsables s'inscrit dans le cadre de la poursuite des enquêtes concernant l'affaire Ali Haddad». Amar Tou a été aussi entendu, puis a quitté le tribunal vers 18h. L'ancien ministre a été entendu par le procureur de la République dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Ali Haddad. Les autres responsables convoqués ont quitté l'un après l'autre le tribunal. Depuis quelque temps, la justice convoque nombre de responsables pour les auditionner dans le cadre d'enquêtes sur des affaires de corruption. Devant le tribunal de Sidi M'hamed, des citoyens se rassemblent, exigeant «une justice équitable et l'incarcération des corrompus». Ils exigent que toutes les personnes autrefois proches du clan Bouteflika, rendent des comptes sur leurs sorties d'argent.
Benyounès s'explique
Le président du MPA, Amara Benyounès, s'est exprimé jeudi, sur sa comparution devant le tribunal de Sidi M'hamed. Il a, à cet effet, précisé qu'il a comparu en tant que témoin dans une affaire en cours d'instruction, relevant de ses anciennes fonctions ministérielles. Amara Benyounès a ensuite réitéré sa confiance en la justice, affirmant être entièrement disposé à coopérer avec cette dernière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.