Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le RCD à propos des opérations mains propres.. «Abdelaziz Bouteflika doit répondre de ses actes»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 25 - 05 - 2019


L'unique «gage» de la crédibilité de l'opération de lutte contre la corruption engagée par la justice, serait que cette dernière convoque le président de la République déchu, Abdelaziz Bouteflika, pour répondre de ses actes. Pour le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), «Abdelaziz Bouteflika, le chef de l'Etat déchu, doit être entendu sur ses actions et sur l'activité de ses collaborateurs». «A ce stade, c'est l'unique gage de crédibilité, pour que ce qui est présenté comme une opération mains propres ne soit pas dans les faits une chasse aux sorcières», a estimé le RCD dans un communiqué rendu public hier, à l'issue de la réunion de son secrétariat national. Le parti de Mohcine Bellabbas a relevé que «si on veut que la justice et rien que la justice s'exerce, en plus de l'indépendance dont elle doit jouir, y compris vis à vis de l'opinion publique, elle doit déjà commencer à réfuter le caractère sélectif de ces interpellations, en convoquant toute la 3issaba». Et de s'interroger : «Y a-t-il des obstacles pour que la justice convoque l'ex-chef de l'Etat pour l'entendre? Là est la question sur laquelle elle est attendue. Se peut-il que le chef de l'Etat-major, qui a pris la tête de la croisade contre la «bande», ait une réponse ?». La même source a estimé que «les tribunaux sont instruits pour faire défiler devant les juges et les caméras ‘'cachées'' des médias aux ordres, des figures ‘'choisies'' de l'ancien régime». Le RCD a souligné notamment, que «dans un Etat de droit, personne n'aurait été surpris de la comparution des Ouyahia, Sellal, la cohorte de ministres cornaqués par les Bouteflika ou de Kouninef, Tliba et Zoukh devant la justice. Et la liste est longue». Le Secrétariat national du RCD a, en outre, indiqué que «la panique qui s'est emparée des centres de décision en ce 14e vendredi de manifestation, indique que la détermination des populations est la seule voie pour en finir avec un système politique inique». Il indiquera aussi avoir pris acte de «l'offensive du chef d'Etat-major de l'Armée, Ahmed Gaid Salah, pour contourner les revendications du mouvement populaire, et de son obstination à organiser une élection présidentielle sous un nouveau rapport de force clanique». Pour ce parti de l'opposition, «la reprise en mains des médias lourds, après un court intermède de flottement et l'usage de dispositifs répressifs, de plus en plus violents, pour contrer les actions du mouvement populaire, préfiguraient déjà les dernières sorties du porte-parole du pouvoir de fait». Selon le RCD, le chef de l'Armée, «au prix d'un déni de la réalité, continue à vouloir imposer ses vues et ses solutions à coup de menaces et autres anathèmes, contre tous les courants politiques progressistes et les activistes, qui réclament un véritable processus de construction d'un Etat de droit». Pour conclure son communiqué, le RCD «appelle à la mobilisation la plus large pour investir tous les espaces de luttes et de débats, et à la solidarité pour venir à bout des prétentions des tenants de la contre-révolution».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.