La tribu de Oui-Oui !    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme pour les frères Kouninef    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    Neghiz face à la presse    Naftal au secours d'El-Khadra    Levée progressive du gel sur les projets du secteur de la santé    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    Les non-dits    La LFP lance l'opération    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    STABLE ET DURABLE    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    La fille des Aurès    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Chlef: Mener les projets à bon port    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    La prise en charge des besoins de la population commence à donner ses fruits    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen.. Les folles envies ramadhanesques
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 05 - 2019

En groupe ou en famille, ils sont allongés sur des nattes. Les enfants vaquent à leurs jeux et loisirs au moment où leurs parents somnolent.
Les journées sont longues en ce mois de Ramadhan, les jeûneurs, à Tlemcen, tentent après les heures de travail et l'épreuve quotidienne du marché, de s'évader vers la somptueuse forêt des Petits perdreaux, surtout en ces temps de grande chaleur. Ils sont des centaines à s'y rendre à la recherche de repos et de tranquillité pour fuir le vacarme de la ville qui, les après-midi, se transforme en une véritable cohue humaine. Le dense trafic de véhicules que connaît la route qui mène au plateau renseigne sur les nombreuses personnes qui s'y rendent car il faut faire le parcours du combattant pour se frayer un chemin ou dénicher une place dans les sentiers de la forêt. Tous les chemins forestiers sont pris d'assaut dès 15 heures. En groupe ou en famille, ils sont allongés sur des nattes. Les enfants vaquent à leurs jeux et loisirs au moment où leurs parents somnolent.
D'autres adultes, plus téméraires, font du jogging par petit groupe de six à dix personnes. C'est un rituel au quotidien pour de nombreux adeptes de la nature. Mais ces lieux sont appréciés aussi pour les cerises et les légumes bio. Les propriétaires des nombreux vergers proposent des cerises à des prix inabordables pour le moment, entre 800 et 1000 dinars le kg, les légumes de saison.
Les enfants des localités riveraines au plateau vendent aux passants du pain traditionnel sous toutes ses qualités et ses formes. Même à ce prix-là, la galette est achetée beaucoup plus par envie que par nécessité. Dans cette localité d'Al-Mafrouch le barrage on s'est spécialisé à longueur d'année dans la confection du pain traditionnel. On s'y rend beaucoup en grand nombre durant le mois de Ramadhan pour acheter du pain, du lait, petit lait et beurre de vache. La région est connue pour l'élevage bovin et ovin et sa forte production de lait.
Il faut dire qu'à Tlemcen, durant le mois sacré, nombreux sont ceux qui sillonnent les zones rurales à la recherche de nourritures traditionnelles confectionnées généralement à l'occasion, et des produits du terroir. On rapporte, entre autres, du pain aux olives, aux plantes, du meloui (genre mille-feuilles à plusieurs couches enduites de beurre) et du mderbal (pain délicieux fait à base de beurre et enduit de miel) qu'on sert avec du thé après le ftour. On dit à Tlemcen que «Ramadhan a ses folles envies comme les envies des femmes en période de grossesse, sauf qu'on achète tout et on mange rien».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.