Abdelmadjid Tebboune installe la Commission nationale chargée du projet de révision du code électoral    Pôle universitaire de Laghouat : Benziane inaugure plusieurs infrastructures scientifiques    Installation du nouveau président du tribunal administratif    Plus de 747 000 dossiers régularisés    Tebboune bannit les lettres de dénonciation anonymes    L'Ansej en mission de sensibilisation    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Genèse d'un rebondissement des contaminations    Belatoui nommé adjoint de Casoni    Seuls 13 joueurs maintenus    Oukal (MCA) 12e recrue estivale    «L'algérianisation», priorité de Belhimer    Sauvetage de 19 harragas près des îles Habibas    Plus de 80 ha de chêne vert consumés près de Tikjda    Benbouzid s'engage à y remédier    Abdelmadjid Merdaci n'est plus    3 animateurs des cafés littéraires interpellés puis relâchés    Epidémie : annulation de la Fiac 2020, principal rendez-vous du monde de l'art à Paris    Office national des droits d'auteur (ONDA) : Transparence dans la gestion    La tension monte au sein de l'Opep+    Fin de calvaire pour les souscripteurs AADL    Les préinscriptions électroniques débutent demain    Ce que prévoit le projet de rénovation    Le recrutement d'Abdelhafid fait jaser    "Je suis soulagé !"    CRB : Aïboud contrôlé positif à la Covid-19    Egypte : Belaïli en route vers Al Ahly du Caire    Salon de l'agriculture et des industries agroalimentaires : La Safex reprend ses activités    Marches à Djaâfra et à Ras El-Oued    Abdelaziz Medjahed installé à la tête de l'Inesg    Sept morts dans deux attaques    Les protestataires décident de bloquer les RN9 et 12    3300 habitations démolies en six ans par Israël    Erdogan prêt à rencontrer le Premier ministre grec    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Somalie : Accord pour des élections en 2021    Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak    L'auteur Youcef Laichi Mimoun grand lauréat    "Confilmés", la résistance par l'image    Evénement musical. La rentrée en Nouba : Lila Borsali se digitalise    Agression et trouble à l'ordre public, les auteurs sous mandat de dépôt    Une stratégie de promotion du recyclage en cours de développement: Près de 2 tonnes de déchets en plastique collectées par jour par les CET    Tlemcen: L'APW au cœur d'une polémique    L'INFORMEL    Bouira: Examens de rattrapage: plus de 600 étudiants concernés    Décès de l'historien Abdelmadjid Merdaci: Goudjil présente ses condoléances    Les 4 samedis    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ahmed Gaïd Salah explique son appel.. Le dialogue pour… rester sur la voie constitutionnelle !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 05 - 2019

Le dialogue auquel a appelé le général de corps d'armée, chef de l'état-major de l'ANP, ne doit pas, selon lui, déboucher à une autre solution à la crise en dehors du cadre constitutionnel. Ahmed Gaïd Salah insiste malgré tous les refus et les manifestations populaires, qui plaident en faveur d'une période de transition sans les symboles du régime, sur la voie dictée dans la Constitution, pour parvenir le plutôt possible à organiser des élections présidentielles. «Ce dialogue doit œuvrer à rechercher tous les moyens permettant de rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, dans l'impératif de revenir au plus tôt aux urnes, afin d'élire un président de la République conformément à la volonté populaire souveraine», a expliqué le vice-ministre de la Défense, dans son allocution prononcée mardi, devant les cadres et personnels militaires de la 6e Région militaire, à Tamanrasset. Gaïd Salah ne fait, en effet, que rajouter un détail à l'appel au dialogue, «unique voie pour résoudre la crise que vit notre pays» à ses yeux.
Et pour cause, certains pourraient bien comprendre que le fait d'avoir accepté d'ouvrir le dialogue, signifierait que toutes les questions seront posées. Ce n'est pas le cas, semble-t-il, puisque le général de corps d'armée, en insistant sur la finalité de cette démarche qui doit rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, il ferme la porte à tous les autres scénarios, notamment une quelconque période de transition «aux conséquences incertaines», avait-il averti. D'ailleurs, Gaïd Salah n'a pas manqué de tirer sur ceux qui cherchent à faire perdurer la crise. «Ceux qui tendent à exacerber la situation et faire perdurer cette crise, sont ceux-là mêmes qui œuvrent sciemment à répandre continuellement les rumeurs, les informations erronées et les mensonges, à travers de nombreux médias», a-t-il critiqué. Ceux-là même «ne peuvent en aucun cas contribuer à créer un climat d'entente mutuelle propice, voire un dialogue calme et serein, et cela induit que ceux qui recourent à de telles pratiques sont contre le dialogue sérieux et pondéré», a ajouté le chef de l'Etat-major de l'ANP, sans pour autant désigner de cibles.
«Entraves» !
Mais, ce qui est sûr, c'est que les objectifs de ces «instigateurs», accuse Gaïd salah, «ne sont nullement innocents». «Ils empruntent délibérément cette voie, même s'il était en leur capacité d'acquérir davantage de crédibilité, en mettant l'accent sur la transmission des faits réels, au lieu de s'adonner à la désinformation de l'opinion publique par des mensonges et des scénarios fabriqués de toutes pièces et erronés, qu'ils imputent à des personnalités et des centres de décision», a encore enfoncé le général de corps d'armée, qui parle de «plans étudiés et élaborés avec une grande ruse, afin de discréditer tout acte visant l'apaisement de la population, et la recherche de solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays».
Leur but évident, a-t-il dénoncé, «étant d'entraver toute solution, et obstruer toute bonne démarche nationale de dialogue et de concertation entre les différentes parties». Ahmed Gaïd Salah n'a pas de doute que ces individus et parties «agissent selon la logique de la bande». Enfin, et pour leur faire barrage, le général de corps d'armée sollicite l'adhésion et le soutien du peuple. «Afin de mettre en échec toutes ces entreprises non constructives et décourageantes, le peuple algérien doit avancer aujourd'hui, aux côtés de son Armée». L'appelant à relever tous les défis, et faisant preuve d'une loyauté totale à la Nation, Ahmed Gaïd Salah estime que cette loyauté «requiert la mobilisation de tous, chacun dans son domaine de compétences et dans la limite de ses responsabilités, notamment dans le secteur de l'information à travers toutes ses branches au service de l'Algérie, car l'information se doit d'être le miroir qui reflète les revendications réelles du peuple algérien».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.