Mihoubi dépose son dossier de candidature    Un sursaut national en se rendant massivement aux urnes    Controverse à l'APN    Session de formation pour 400 jeunes universitaires    Les prix de vente déterminés    «Le système fiscal actuel a causé de grands dysfonctionnements»    L'élection présidentielle face aux «fake news»    Colloque international sur les dynamiques de recomposition des espaces urbains    Vers un second mandat sans majorité pour Trudeau    Echanges commerciaux a atteint 20 milliards d'euros en cinq ans    Zidane après la victoire du Real face à Galatasaray :    Victoire du NBS devant Al-Buraig Service    L'entraîneur Salem Laoufi renonce à sa démission    Plus de 1,2 million de comprimés psychotropes saisis    Hausse de 9,4 % durant le 1er semestre 2019    Le secteur de la santé est à l'agonie    26 films en compétition    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Le GS Pétroliers à Bamako pour la qualification    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Petits fondants au chocolat    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ahmed Gaïd Salah explique son appel.. Le dialogue pour… rester sur la voie constitutionnelle !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Le dialogue auquel a appelé le général de corps d'armée, chef de l'état-major de l'ANP, ne doit pas, selon lui, déboucher à une autre solution à la crise en dehors du cadre constitutionnel. Ahmed Gaïd Salah insiste malgré tous les refus et les manifestations populaires, qui plaident en faveur d'une période de transition sans les symboles du régime, sur la voie dictée dans la Constitution, pour parvenir le plutôt possible à organiser des élections présidentielles. «Ce dialogue doit œuvrer à rechercher tous les moyens permettant de rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, dans l'impératif de revenir au plus tôt aux urnes, afin d'élire un président de la République conformément à la volonté populaire souveraine», a expliqué le vice-ministre de la Défense, dans son allocution prononcée mardi, devant les cadres et personnels militaires de la 6e Région militaire, à Tamanrasset. Gaïd Salah ne fait, en effet, que rajouter un détail à l'appel au dialogue, «unique voie pour résoudre la crise que vit notre pays» à ses yeux.
Et pour cause, certains pourraient bien comprendre que le fait d'avoir accepté d'ouvrir le dialogue, signifierait que toutes les questions seront posées. Ce n'est pas le cas, semble-t-il, puisque le général de corps d'armée, en insistant sur la finalité de cette démarche qui doit rester dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, il ferme la porte à tous les autres scénarios, notamment une quelconque période de transition «aux conséquences incertaines», avait-il averti. D'ailleurs, Gaïd Salah n'a pas manqué de tirer sur ceux qui cherchent à faire perdurer la crise. «Ceux qui tendent à exacerber la situation et faire perdurer cette crise, sont ceux-là mêmes qui œuvrent sciemment à répandre continuellement les rumeurs, les informations erronées et les mensonges, à travers de nombreux médias», a-t-il critiqué. Ceux-là même «ne peuvent en aucun cas contribuer à créer un climat d'entente mutuelle propice, voire un dialogue calme et serein, et cela induit que ceux qui recourent à de telles pratiques sont contre le dialogue sérieux et pondéré», a ajouté le chef de l'Etat-major de l'ANP, sans pour autant désigner de cibles.
«Entraves» !
Mais, ce qui est sûr, c'est que les objectifs de ces «instigateurs», accuse Gaïd salah, «ne sont nullement innocents». «Ils empruntent délibérément cette voie, même s'il était en leur capacité d'acquérir davantage de crédibilité, en mettant l'accent sur la transmission des faits réels, au lieu de s'adonner à la désinformation de l'opinion publique par des mensonges et des scénarios fabriqués de toutes pièces et erronés, qu'ils imputent à des personnalités et des centres de décision», a encore enfoncé le général de corps d'armée, qui parle de «plans étudiés et élaborés avec une grande ruse, afin de discréditer tout acte visant l'apaisement de la population, et la recherche de solutions idoines à la crise actuelle que traverse le pays».
Leur but évident, a-t-il dénoncé, «étant d'entraver toute solution, et obstruer toute bonne démarche nationale de dialogue et de concertation entre les différentes parties». Ahmed Gaïd Salah n'a pas de doute que ces individus et parties «agissent selon la logique de la bande». Enfin, et pour leur faire barrage, le général de corps d'armée sollicite l'adhésion et le soutien du peuple. «Afin de mettre en échec toutes ces entreprises non constructives et décourageantes, le peuple algérien doit avancer aujourd'hui, aux côtés de son Armée». L'appelant à relever tous les défis, et faisant preuve d'une loyauté totale à la Nation, Ahmed Gaïd Salah estime que cette loyauté «requiert la mobilisation de tous, chacun dans son domaine de compétences et dans la limite de ses responsabilités, notamment dans le secteur de l'information à travers toutes ses branches au service de l'Algérie, car l'information se doit d'être le miroir qui reflète les revendications réelles du peuple algérien».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.