DEFENSE NATIONALE : Un terroriste abattu et 4 éléments de soutien arrêtés    La justice va confisquer aux Hamel 10000 milliards de cts    TIPASA : Livraison de 1600 logements AADL    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les frères Kouninef condamnés de 12 à 20 ans de réclusion    REOUVERTURE DES FRONTIERES : Le professeur Fourar exclut la France    TRANSPORT DE VOYAGEURS : Une aide de 30 000 DA au profit des transporteurs    OUM EL BOUAGHI :Démantèlement d'un réseau international de trafic de drogues    SIDI LAKHADAR (MOSTAGANEM) : 11 harraga secourus et 37 autres interceptés    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    3 ans de prison requis contre Mohamed Djemai    La distribution de dizaines de milliers de logements programmée    Des peines de 12 à 20 ans de prison ferme    Report à fin octobre ou début novembre ?    Un terroriste abattu à Jijel    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    Le ministère de la Communication dépose une plainte contre M6    PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Révision de la Constitution : 58.628 inscrits à distance sur les listes électorales    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    La CAPC salue la volonté de l'Etat de réviser l'accord commercial Algérie-UE    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Neghiz face à la presse    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    AFN: le projet d'amendement de la Constitution "permettra d'aller vers des lois au service du citoyen"    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Prorogation des promotions au 30 septembre    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    PAIX ET SERENITE    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ramadhan face à la télé.. Autrefois, c'était mieux
Publié dans Le Temps d'Algérie le 03 - 06 - 2019

Encore une fois, les programmateurs de nos chaînes de télévision ont montré qu'ils ne peuvent pas répondre aux attentes des téléspectateurs. Au lendemain de l'indépendance, alors qu'elle n'avait pas de moyens, l'unique chaîne de l'époque faisait nettement mieux.
C'est la fin du Ramadhan et nos chaînes de télévision nationales et privées ont prouvé, malgré quelques efforts et les grands moyens, qu'autrefois, la chaîne unique faisait beaucoup mieux, malgré l'absence des moyens. Les réalisateurs de caméras cachées, qui tiennent à cette émission malgré toutes les critiques, reviennent encore une fois pour faire peur aux victimes, et enerver aussi bien les invités que les téléspectatateurs. On a vu des artistes sur une piste de cirque voir sortir un bison et un gorille. Au cas où les «victimes» n'étaient pas de mèche, le concepteur de la caméra cachée a-t-il pensé aux conséquences, si l'invité était victime d'une crise cardiaque ? Un autre animateur n'a pas trouvé mieux que d'enerver des artistes par des attaques à leurs personnes. A une grande chanteuse, il a eu l'audace de lui dire qu'elle avait un enfant illégitime. On se demande quelle est la personne qui ne s'énerverait pas face à une telle insulte.
Parler en mangeant
D'autres caméras cachées ont choisi carrément la violence. Côté idée, le taxieur qui annonce par radio un grand changement au niveau politique pour voir la réaction de ses clients, est à saluer pour l'innovation. Pour les autres, on se demande pourquoi on tente encore ce genre d'émission, alors qu'on sait que personne ne peut rivaliser avec la caméra invisible des années 1970, réalisée par le défunt Hadj Rahim, qui n'avait pour réussir que ses idées. Par ailleurs, on se demande comment des réalisateurs ont eu l'idée d'inviter des artistes, des sportifs ou des célébrités, pour une discussion autour d'un dîner. On a vu ainsi des artistes connus dans des situations moches, car l'animateur les poussait à parler en mangeant, ce qui est contraire à l'éducation. Même si certaines de ces émissions sont animées par des passages de chants et musique, on préfère nettement celles qui passaient dans les années 1960. Des émissions telles que Improvisations et Bachacha, avec Sid Ali Fernandel et Djaffer Bek comme animateurs, étaient vraiment des réussites. On devrait bien s'en inspirer. Avec les moyens techniques d'aujourd'hui, on pourrait réaliser de belles émissions. Bien qu'il y ait eu certains divertissements, tels que l'ancien trio Bila Houdoud et les Sit com, on aurait pu penser à de petits sketchs comme autrefois. Cela ne coûte pas cher.
Pure chanson
Les bons comédiens éxistent, il ne faut que de bons textes. Même si on les critiquait autrefois, des comédiens tels que Kaci Tizi-Ouzou et Krikeche nous offraient de bons moments après le Ftour. Il y a quelques années, Souileh avait bien réussi avec ses petits sketchs, tels que le petit écolier. Il pourrait bien renouveler l'expérience, aux côtés de bons comiques comme Kamel Bouakkaz et Hamid Achouri. Ce dernier a souvent montré qu'il est doué et qu'il a de bonnes idées. Pour ce qui est de la musique, on a eu droit à de la chanson pure, comme autrefois. Il est souhaitable que l'on passe de tels chanteurs andalou Chaâbi, kabyle, etc. toute l'année, au lieu de se contenter de la facilité avec la robotique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.