Défilé de VIP devant les juges    Que dira Gaïd Salah ?    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Le FLN réitère sa revendication de la démission de Bouchareb de la présidence de l'APN    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    Jeux africains de plage: trois nouvelles médailles dont deux en vermeil pour l'Algérie    CAT: l'Algérien Mohamed Bessaâd élu vice-président    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    Schizophrénie: la difficulté de la prise en charge face à la complexité de la pathologie (conférenciers)    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Banque d'Algérie rassure sur la disponibilité des devises
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 08 - 2015

La Banque d'Algérie a rassuré sur la disponibilité des devises face à la demande des voyageurs pour l'allocation touristique, expliquant que le manque de devises constaté dans des banques est dû seulement à la forte hausse de la demande exprimée habituellement durant la saison des vacances.
aDepuis ces derniers jours, des agences bancaires ont enregistré un afflux important de voyageurs demandeurs de l'allocation touristique, fixée à l'équivalent de 15 000 DA par an, créant une forte pression au niveau des guichets, constate-t-on. «Il n'y pas du tout de problème (de non disponibilité de devises dans les banques). La devise est disponible et la Banque centrale répond aux besoins des banques en termes d'approvisionnement en devises d'une manière programmée et régulière», a affirmé, hier à l'APS, un responsable auprès de la Banque d'Algérie.
La pression croissante sur les agences bancaires de ces derniers jours résulte aussi, selon lui, d'une situation où «les demandeurs se présentent en grand nombre et en même temps devant les guichets». «A la vue de ces longues files d'attente devant les guichets, les gens ont une impression de pénurie», ajoute le représentant de la Banque centrale. D'ailleurs, poursuit-il, cette situation est «récurrente» lors de la période des vacances durant laquelle il est systématiquement enregistré une forte demande sur les opérations de change, notamment pour l'allocation touristique.
En outre, selon lui, les agences bancaires ne peuvent pas prévoir exactement la quantité de demandes de change à traiter chaque jour. «Une agence peut recevoir en une journée une à trois demandes de change, comme elle peut en recevoir une centaine, voire plus. C'est donc aléatoire du fait qu'on ne peut pas appréhender le niveau de la demande quotidienne», explicite-t-il, en affirmant que la tendance est, cependant, vers le «désengorgement». Institué par une instruction de la Banque d'Algérie datée du 28 août 1997 relative au droit de change pour voyage à l'étranger, le montant annuel de l'allocation touristique, appelé dans cette instruction «droit de change pour dépenses liées à des voyages à l'étranger», est fixé à 15 000 DA pour chaque année, rappelle-t-on.
Ce montant est de moitié (7.500 DA) pour les enfants âgés de moins de 15 ans, note la même instruction qui précise, par ailleurs, que le montant de 15.000 DA n'est pas cumulable d'une année à l'autre. Les opérateurs habilités à octroyer les opérations de change pour cette allocation sont, selon le même texte, tout guichet de banque ou établissement financier et intermédiaire agréé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.