Galatasaray : Falcao est attendu demain    Installation du président de la Cour d'Aïn Témouchent    Le pouvoir d'achat des citoyens sera préservé    «Cette nouvelle ne concerne pas que les voitures allemandes»    Les eaux souterraines, sources d'approvisionnement en eau potable    L'armée prend le contrôle de la route Damas-Alep et coupe les terroristes de leurs bases    «L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»    La sélection algérienne dames termine à la 11e place    Un match contre ses détracteurs    Le FC Barcelone va faire une offre de prêt pour Neymar    Bataille rangée dans les rues d'Aïn Témouchent    Création prochaine d'une nouvelle zone d'extension touristique à Tala-Guilef    El Gasba (flûte), instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    POUR DETENTION DE 1776 UNITES DE PSYCHOTROPES : Une ressortissante espagnole sous contrôle judiciaire à Mostaganem    AEROPORT D'ORAN : Saisie de 6000 euros non déclarés    KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Les habitants revendiquent la délocalisation de la décharge    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    L'activité commerciale peine à reprendre    Gros marché    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    PSA réaffirme ses engagements    Les fausses peurs des «experts»    "Le panel n'est pas sur la bonne voie"    Le FFS appelle le pouvoir à s'inspirer de l'exemple soudanais    Le ministère de la Santé nous écrit    sortir ...sortir ...sortir ...    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    Collections et musées dans la construction du passé de l'Algérie    Un Festival international des films de femmes à Cotonou    La citoyenneté en débat    Convergence à Ifri pour un ressourcement    Slimani direction à Al Gharafa ?    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Angleterre : Chelsea n'y arrive toujours pas    En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés    Le panel ne parle pas au nom du Hirak mais ses détracteurs aussi    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Une campagne vouée a l'échec    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    17.200 Seat vendues en 7 mois    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Syrie organise des législatives: Des élections et un défi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 12 - 04 - 2016

Le gouvernement syrien lance un défi en direction des organisations terroristes. Des élections législatives sont organisées dans ce pays, aujourd'hui, démontrant que Damas croit au choix du peuple et refuse le diktat de Daech, «Djabhat al Nosra» et autres organisations criminelles.
Les dernières élections législatives en Syrie remontent à 2012. Le scrutin, aux termes de la Constitution, est organisé tous les quatre ans. L'annonce, il y a quelques mois, par le président syrien Bachar el Assad, de la tenue de ces élections, a été applaudie par une partie de la communauté internationale, tandis que certains pays avaient dénoncé cette initiative.
Les organisations terroristes, Daech et «Djabhat al Nosra », branche syrienne d'Al Qaida, tentent, à coups d'attentats, de mettre en échec la tenue de ces élections qui auront lieu dans les provinces libérées par l'armée syrienne et également dans les zones occupées par les intégristes.
Les élections auront lieu à Hama, Lattaquié et Alep où «Djabhat al Nosra» tente de relancer les attentats. Le scrutin aura également lieu à Deir Ezzor dont une grande partie est occupée par Daech.
Les électeurs se comporteront certainement comme la population de «Raqqa» qualifiée de «capitale» de Daech, qui ont investi la rue pour dénoncer courageusement Daech.
L'armée syrienne prépare une attaque contre les bastions des organisations criminelles Daech et «Djabhat al Nosra», après le triomphe de Palmyre.
L'ONU tente de trouver une issue politique au conflit. Les pourparlers de paix doivent reprendre ce vendredi à Genève, un mois après un premier round qui n'avait pas permis d'avancée décisive dans les discussions. L'opposition veut une transition qui exclurait Bachar al Assad. La Russie estime, à juste titre, que c'est au peuple syrien seul de décider du sort de son président.
Même si une grande partie de la population a dû fuir le conflit, des bureaux de vote seront instaurés dans de nombreuses provinces pour les déplacés. «Pour les provinces qui rencontrent des problèmes de sécurité, comme les banlieues d'Alep et de Deir Ezzor, nous allons ouvrir des bureaux de vote dans de nombreuses zones», avait expliqué Hisham Al-Shaar, président du comité électoral, «pour ne priver aucun citoyen de son droit de vote pour ces élections». Plusieurs milliers de candidats sont inscrits pour ce scrutin qui est un encouragement pour le choix démocratique, et non les armes et les tueries, pour accéder au pouvoir.
Aidée par la Russie et des escadrons civils «faucons du désert», l'armée gouvernementale syrienne enregistre de nombreux succès contre les organisations criminelles.
Des négociations engagent le gouvernement et les rebelles et une trêve est en cours, permettant le largage d'aides humanitaires au-dessus de provinces encerclées ou occupées par des organisations extrémistes ou rebelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.