Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Depuis l'instauration des licences d'importation : Le recouvrement douanier a atteint 254,14 milliards DA
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

L'instauration des licences d'importation des produits d'origine européenne depuis janvier a fini par entraîner une baisse significative du manque à gagner aux recettes douanières.
Les licences d'importation concernant 63 contingents tarifaires de produits agricoles et agroalimentaires d'origine européenne, inscrits dans le cadre de l'accord d'association UE-Algérie et les licences d'importation appliqués sur le rond à béton, le ciment et les véhicules ont permis une amélioration des recouvrements douaniers. Selon la Direction générale des Douanes (DGD), cette amélioration s'explique essentiellement par un recul du manque à gagner de l'ordre de 17 milliards DA pour les produits importés entrant dans le cadre de l'Accord d'association avec l'UE. Les recouvrements effectués par l'administration douanière ont augmenté à 254,14 milliards DA au 1er trimestre 2016, contre 231,48 milliards DA sur la même période de 2015, soit une hausse de près de 10%. Durant le 1er trimestre 2016, la valeur des importations calculée en dinars, servant d'assiette fiscale, s'est établie à 1243,77 milliards DA, contre 1236,45 milliards de DA au même trimestre 2015, soit une hausse de 0,6%). Mais, exprimées en dollars, les importations ont enregistré une baisse de 13,04% en passant à 11,53 milliards de dollars sur les 3 premiers mois de 2016, contre 13,26 milliards de dollars à la même période de 2015. Selon la DGD, citée par l'APS, les recettes des recouvrements douaniers sont réparties à hauteur de 90,87% pour le budget de l'Etat, de 8,73% pour la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales (CGSLC) et de 0,4% pour les Comptes d'affectation spéciale (CAS). La part des produits douaniers destinés aux recettes budgétaires a augmenté de 9,81% en passant à près de 231 milliards DA, contre 210,34 milliards DA, entre les deux périodes de comparaison. Les recettes douanières globales ont été constituées de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à hauteur de 54%, des droits de douane à 43% et des autres droits et taxes à 3%. Au cours du même trimestre, le produit de la TVA est passé à 123,8 milliards DA, les droits de douane à 99,2 mds DA et les autres droits et taxes à 6,7 mds DA. La loi de finances 2016 prévoit des recettes de TVA de 593,7 mds DA sur l'année, soit un taux de réalisation de 21% au 1er trimestre 2016, et des droits de douane de 555,3 mds DA, soit un taux de réalisation de 18,12%. Quant aux recettes affectées à la CGSLC, elles se sont établies à 22 milliards DA, contre 20,2 mds DA), entre le 1er trimestre 2016 et le 1er trimestre 2015. Quant aux recettes affectées aux CAS, elles se sont chiffrées à 1,1 milliard DA, contre 928,5 millions DA. Les plus importantes hausses des recouvrements affectés à la CGSLC ont été enregistrées par les recettes de la taxe sur les huiles (+82%) et de la taxe sanitaire sur les viandes (+62%) alors que les recettes en provenance de la taxe sur les pneus neufs ont augmenté de 38,5%. Pour les recettes affectées aux CAS, ce sont celles provenant de la taxe sur les carburants et sur les céréales et légumes secs qui ont le plus augmenté avec des augmentations respectives de 51,15% et 38,3%.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.