Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retard dans la réalisation des logements AADL et LPP: La grogne des souscripteurs
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 05 - 2017

Le calvaire des souscripteurs de l'AADL1 n'est pas prêt de toucher à sa fin. Le ministre de l'habitat, Abdelmajid Tebboune, a annoncé un énième report de livraison suite au retard accusé dans plusieurs chantiers de construction. Il a pointé du doigt le ministère des finances et le crédit populaire d'Algérie (CPA) qui sont, selon lui, a l'origine du retard dans le paiement des entreprises en charge de la réalisation de ces logements. «185 000 unités ont atteint un taux de réalisation de 60%, mais ces projets sont affectés par le manque de financement du ministère des Finances et du CPA», dénonce le ministère de l'Habitat dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion entre le ministre et ses cadres.
Une situation qui cause un énorme préjudice aux souscripteurs de l'AADL 1 qui attendent leurs logements depuis 16 longues années. «Cette annonce est absurde ! Le ministère avait assuré à plusieurs occasions que le budget pour la construction des logements a été déloqué en 2014 et que la crise ne touchera pas son secteur. A quelques semaines du délai annoncé pour la livraison des logements, il nous chante cette chanson ! C'est inacceptable d'abuser de notre patience», déplore le représentant des souscripteurs de l'AADL 1. Selon lui, il s'agit d'un problème de gestion et non de financement. «La plupart des souscripteurs ont déjà payé toutes les tranches exigées pour la réception de leur logement. Comment vont-ils faire avec ce énième report qui risque de tarder encore ?», s'interroge notre interlocuteur, qui s'inquiète du fait que «cette crise peut carrément bloquer certains projets». Même son de cloche du côté d'un souscripteur au logement promotionnel public (LPP) qui est concerné, lui aussi, par l'annonce du ministre. «Certains projets LPP sont au point mort depuis des mois déjà, alors que d'autres n'ont pas encore vu le jour» s'est-il alarmé. Selon lui, plusieurs souscripteurs ont exprimé le souhait de se désister de ce programme. «La crise dans le BTPH risque de bloquer tous les projets de logement. Je suis convaincu que d'ici le mois de septembre, il y aura des désistements en masse dans le LPP», nous a-t-il confié.
Des logements inhabitables
Il y a lieu de souligner, par ailleurs, que certains logements AADL ont été livrés, mais demeurent inhabitables. Et pour cause, les travaux de voiries et des divers réseaux, à savoir l'assainissement, l'eau, l'électricité et le gaz n'ont pas été réalisés. Comme certains logements des cités AADL de Ouled Fayet. Les souscripteurs ne savent pas à quel saint se vouer. Ils ne croient plus aux promesses du ministre de l'habitat qui, il y a a peine deux mois, avait assuré que le dossier AADL 1 serait clos avant le mois de Ramadhan.
Coup de théâtre ! Nous sommes à quelques jours de ce mois sacré et ce même ministre annonce un nouveau report pour des problèmes de financements. Encore une fois, le ministre a ignoré les préoccupations des souscripteurs (AADL et LPP). Aucune déclaration n'a été faite à ce sujet, surtout que pas plus loin que cette semaine, une centaine de postulants à l'AADL1 se sont rassemblés une nouvelle fois devant la direction générale de l'agence pour contester l'annulation de leurs dossiers. Cette annulation est intervenue au moment où ces derniers devaient procéder à la régularisation de la quatrième tranche. La cause : ces souscripteurs ne sont pas affiliés à la CNAS, car leurs employeurs ne les déclarent pas. Ces derniers sont dans l'incompréhension, car «en toute logique, c'est l'employeur qui devrait être contrôlé par l'AADL et non l'employé».
Une situation complexe et le ministère de l'habitat refuse tout commentaire à ce sujet. Idem pour les doléances des souscripteurs LPP, qui ne cessent de dénoncer les ambiguïtés qui entourent cette formule. Le prix du mètre carré a presque triplé en deux ans, sans oublier le crédit bancaire qui ne peut être accordé aux retraités…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.