Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    Raouya présente le texte de LFC 2020 devant le Conseil de la Nation    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Alger ferme ses plages    Choc sanitaire et pétrolier : L'endettement contrôlé et des réformes comme unique voie de sortie de crise    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    Les effets du confinement: Les commerçants s'impatientent    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    La mort au temps du corona    Mahrez victime d'un cambriolage    Les violentes manifestations se poursuivent    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    Les habitants réclament leur réouverture    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les bénéfices des édulcorants en question
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 10 - 2009

Les édulcorants sont-ils utiles pour lutter contre le surpoids et le diabète ? Certains sont-ils dangereux pour la santé ? Alors qu'un nouvel édulcorant issu d'une plante d'Amérique du Sud, la stevia, vient d'être autorisé en France, deux associations reconnues s'inquiètent de la désinformation sur ce sujet.
«La guerre des édulcorants. Noir : Aspartam. Blanc : Stevia ? Est-ce bien vrai ?», s'insurge l'Association française des diabétiques (AFD). De son côté, l'Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN) met en garde contre «la consommation excessive de produits dits light ou allégés».
Cette polémique relance en tout cas le débat sur l'intérêt de ces produits sucrants, tant pour les personnes obèses que pour celles souffrant de diabète. «Nous voyons une dérive dans les comportements. Ce n'est pas parce que des aliments sont allégés en sucre ou même en graisses qu'ils peuvent être consommés à volonté», justifie la porte-parole de l'AFDN. D'abord, rappelle cette diététicienne, édulcorant ne signifie pas sans calorie.
Ces additifs alimentaires, dont il existe une liste officielle dans le Codex Alimentarius, se répartissent en deux catégories. Les édulcorants intenses, dont font notamment partie la saccharine, l'aspartame et la stevia, sont effectivement acaloriques.
En revanche, les édulcorants dits nutritifs ou polyols (comme le sorbitol ou le xylitol), présents par exemple dans des chewing-gums et des bonbons, apportent environ 2,4 kcal/g – soit la moitié moins que le saccharose. Autre piège pour le consommateur, en dehors des sodas aux édulcorants intenses, qui sont réellement sans calories ; les préparations alimentaires édulcorées ne sont pas nécessairement moins énergétiques que leur version standard.
Dans les produits semi-liquides ou solides, le sucre représente en effet un certain volume. Si celui-ci est substitué par des édulcorants intenses (à beaucoup plus faible volume puisque leur pouvoir sucrant est plusieurs centaines de fois supérieur à celui du saccharose), la densité énergétique peut être modifiée. Et ce, d'autant plus que l'aliment est riche en lipides.
Les graisses étant deux fois plus caloriques que les glucides, certains chocolats allégés en sucre ou autres biscuits édulcorés se révèlent au final plus caloriques que la spécialité initiale.
«Etudes contradictoires»
«Les produits light et en particulier les sodas peuvent être consommés occasionnellement, pour se faire plaisir sans calories, mais ils ne doivent pas devenir une habitude quotidienne», résume la diététicienne de l'AFDN.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.