«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'inquiétude des familles de l'oued Aguerioune
Souk El Tenine (Béjaïa)
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 04 - 2010

Ayant déjà vécu un mauvais souvenir depuis maintenant quelques années, lorsque leurs habitations ont été emportées par les eaux pluviales, des dizaines de familles habitant à côté de l'oued Aguerioune (commune de Souk El Tenine) affichent leur inquiétude quant à leur situation et surtout le danger qui pèse sur elles depuis quelques années.
En effet, selon la majorité des familles que nous avons rencontrées sur place, et en dépit des demandes formulées par les représentants des habitants pour protéger la population à travers la mise en place d'un plan pour éviter les éboulements, rien n'a été fait à ce jour, ce qui les expose à un danger permanent. C'est ce qu'ont fait savoir certains pères de famille que nous avons interrogés en affirmant : «Cela fait plusieurs années que nous vivons dans une telle situation sans que les autorités locales se soient inquiétées de notre calvaire. Certes, la meilleure solution est de quitter ce lieu, mais faute de moyens, nous ne pouvons pas aller ailleurs.
C'est pour cette raison d'ailleurs que nous avons interpellé les pouvoirs publics afin de mettre les moyens qu'il faut pour éviter des éboulements à l'avenir, et surtout assurer une protection pour nos habitations qui sont exposées à un risque permanent. On a déjà attiré l'attention des services concernés quant à notre calvaire et on a même proposé de dégager une enveloppe financière pour la construction de murs de soutènement, mais jusqu'à présent rien n'a été fait.
Pourtant, il y a quelques années, nous avons vécu une tragédie, lorsque certaines maisons se sont effondrées à cause des pluies diluviennes qui se sont abattues et qui nous ont causé des dégâts énormes. Pour cela, nous tenons à interpeller encore une fois les pouvoirs publics afin d'accorder un intérêt particulier à notre localité à cause du danger que présente cet oued.»
En attendant un plan de sauvetage des autorités locales
Toutefois, lorsque nous avons effectué le déplacement dans cette localité, on a constaté le danger auquel sont exposées les familles à cause du glissement de terrain, qui se produit à chaque fois notamment lors des chutes de pluie. En effet, faute de murs de protection pour éviter les éboulements et les glissements de terrain, les habitations construites depuis plusieurs années par les citoyens à côté de l'oued Aguerioune, sont exposées à un danger permanent et les familles qui y habitent risquent à tout moment de se retrouver dehors.
C'est pour cette raison d'ailleurs que les nombreuses familles demandent un plan de sauvetage pour sauver leurs maisons des dangers qui peuvent se produire à tout moment et surtout vivre dans de bonnes conditions. C'est l'avis même du représentant des familles affirmant «faute d'absence de logements pour nous reloger ailleurs, nous demandons la mise en place d'un plan pour sauver les nombreuses habitations des glissements et des catastrophes et ce, dans les meilleurs délais, car, la situation ne cesse de devenir de plus en plus inquiétante».
En attendant, la population attend avec impatience un projet des autorités locales pour leur mise en sécurité et afin d'éviter des catastrophes à l'avenir. D'ailleurs, des projets devraient être dégagés dans un proche avenir pour les régions du littoral de la wilaya, à cause du phénomène des glissements de terrain qui se produit à chaque fois, notamment durant la saison hivernale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.