Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La préparation fait défaut
Les examens de fin d'année approchent
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2010

à grands pas, suscitant l'appréhension des futurs candidats et de leurs parents. Une appréhension liée aux nombreux débrayages durant l'année scolaire 2009-2010 qui ont engendré non seulement un retard dans le programme mais aussi une agitation dans le milieu qui n'a pas laissé indifférents élèves et enseignants.
Le calendrier des examens fixé par le ministère de l'Education en mars est en effet maintenu. Ainsi, comme prévu, le baccalauréat aura lieu les 6, 7, 8, 9 et 10 juin, les épreuves du brevet d'enseignement moyen (BEM) ont été fixées aux 1er, 2 et 3 juin et celles du cycle primaire au 27 mai, avec une session de rattrapage le 24 juin. Ces dates, selon le ministre de l'Education, prennent en considération le déroulement de la Coupe du monde 2010. Ce détail pourtant n'a pas l'air d'intéresser les concernés, du moment que parents et élèves, dont le souci actuel se résume à l'achèvement des programmes scolaires, redoutent le déroulement des examens de cette année.
En effet, bien qu'une liste de leçons sur lesquelles porteront les épreuves ait fait le tour des lycées, et malgré la déclaration du ministre de l'Education nationale, Boubekeur Benbouzid, à propos du rattrapage qui a été accompli, le vice-président de l'association des parents d'élèves du lycée Okba d'Alger, M. Taliouine, n'est pas convaincu, les rattrapages n'ayant pas été accompli dans les normes, d'après lui. Les syndicats de l'éducation ont eu la même réaction quant à la question de la préparation des élèves aux examens.
Les candidats au bac, les plus à plaindre
Evoquant les futurs candidats au baccalauréat, le porte-parole du Conseil des lycées d'Algérie (CLA), Achour Idir, estime que les élèves en général et encore plus les futurs bacheliers ne sont pas suffisamment préparés, raison pour laquelle parents et enseignants s'attendent à un taux de réussite beaucoup moins important que celui de l'année dernière.
Les enseignants et les associations ne sont pas les seuls à ne pas y croire. Les élèves de terminale ne cessent de se plaindre de l'accélération des cours qui a créé un cafouillage générant un sérieux malaise au sein de cette jeune communauté. Résultat : une appréhension particulière et unique en son genre. «Une panique spéciale 2010», dira un lycéen abordé par nos soins.
«Unités scolaires non achevées, accélération des cours souvent non assimilés, leçons bâclées, tout y est pour un ratage évident», s'exprime notre témoin. Cependant, si la plupart des enseignants ne nient pas les retards générés par les débrayages qu'ils ont déclenchés cette année, d'autres au contraire restent confiants tout en admettant les perturbations survenues suite aux grèves récurrentes qu'a connues cette année scolaire.
C'est le cas de deux enseignantes exerçant dans des CEM à Alger et d'une autre, institutrice dans une école primaire, qui ont jugé les appréhensions des uns et des autres comme étant démesurées. «On s'inquiéterait peut-être pour les futurs bacheliers, mais pourquoi pour les autres élèves des deux autres paliers qui ont vu, pour la plupart, leurs cours achevés», témoigne l'une d'entre elles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.