AID EL FITR : Le Président Tebboune présente ses vœux à l'Armée et au corps médical    DESCENTE POLICIERE A ANNABA : Le ministère de l'Intérieur dément    CAMPAGNE DE RECOLTE DE POMMES DE TERRE DE SAISON : Un rendement record à Mostaganem    SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les citoyens invités à rationaliser l'eau potable    AFIN DE RAPATRIER LES FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Air France annonce 4 vols quotidiens entre Alger et Paris    DEFENSE : L'Algérie réceptionne 42 hélicoptères modernisés en Russie    Journée de l'Afrique: les Sahraouis appellent à faire pression sur le Maroc    DETERIORATION DE LA FRESQUE MURALE A ALGER : L'auteur arrêté par les services de sécurité    L'artiste Hakim Dekkar infecté par Coronavirus    197 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    MASCARA : Aid El Fitr cette année était plus virtuel    SURETE DE WILAYA DE TLEMCEN : Saisie de 146 kg de kif en 3 mois    GEL DESINFECTANT : La commune de Mascara passe au stade de fabrication    WILAYA DE SAIDA : Installation du nouveau directeur de l'administration locale    Les pays africains appelés à bâtir des économies plus résilientes grâce à l'intégration    Journée de l'Afrique: appel à "redoubler d'efforts" dans la lutte contre le covid-19    Fédération algérienne de Golf : "Une AG Ordinaire avant la fin de l'année"    Covid19-Saison estivale: vers un protocole sanitaire pour protéger les citoyens    Accidents de la circulation et noyades : 4 décès en 48 heures    "La triste histoire de Maria Magdalina", troisième roman de Abdelkader Hmida    Tizi-Ouzou: l'Aïd célébré à l'ombre des mesures de confinement    Sonatrach : la reprise du travail des employés se fera progressivement    Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    CIO : Report des JO-2021 ?    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    5 ans de prison ferme requis    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    La production de la fraise en net recul à Jijel    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De mal en pis...
Poursuite de la grève des greffiers
Publié dans Le Temps d'Algérie le 21 - 02 - 2011

Malgré les menaces de la tutelle de licencier l'ensemble des greffiers grévistes en cas de non reprise du travail dans les plus brefs délais, le mouvement de protestation des greffiers des 5 tribunaux de la capitale et ceux de la cour d'Alger se poursuit.
Un rassemblement de près de 875 greffiers grévistes, issus du tribunal de Sidi M'hamed, Bir Mourad Raïs, Hussein Dey, Bab El Oued et El Harrach a eu lieu hier au niveau de la cour d'Alger. Il faut signaler que cette grève a touché pratiquement l'ensemble du territoire national, dont les tribunaux et les cours de l'est et de l'ouest du pays.
Durant la journée d'hier, les greffiers ont confirmé qu'ils entameront une grève illimitée à cause du réquisitoire hors la loi des magistrats qui ont obligé les huissiers de justice à assurer les audiences. «Des huissiers de justice nous remplacent à l'intérieur des salles d'audience et effectuent notre travail contre une prime de 4000 DA la journée, alors que notre prime à nous s'élève à 500 DA la journée. Ce n'est pas normal», s'indignent les grévistes.
Ce qui s'est passé dans quelques institutions juridiques où des audiences ont été tenues en présence d'huissiers de justice à la place des greffiers, alors que selon l'article 13 du code des huissiers de justice, du code de procédures civiles et administratives et du code de procédures pénales «il n'est permis en aucune circonstance de remplacer les greffiers par des huissiers de justice».
Hymne national youyous dans le hall de la cour
Au sixième jour de grève, les greffiers sont plus que jamais «sûrs» de poursuivre leur mouvement vue l'absence de dialogue avec la tutelle et tant que les autorités ne prennent pas en considération leurs revendications. Hier, au niveau de la cour d'Alger, l'ensemble des greffiers grévistes tenaient le même langage :
«non à l'humiliation», «poursuite de la grève», «exigence de 80% du salaire du juge», etc. En fin de matinée, les grévistes se sont rassemblés dans la cour et ont entonné l'hymne national suivi de youyous, avant de décider de se réunir devant le ministère de la Justice. Par ailleurs, une autre liste de revendications nous a été adressée, hier, portant sur 22 revendications dont les plus importantes sont le statut particulier des fonctionnaires du greffe,
l'appel aux autorités compétentes à soumettre la nouvelle loi régissant leur fonction à l'enrichissement au niveau de chaque institution juridique, la dissolution de leur syndicat, la réforme de la justice, l'exigence d'élever le niveau à la licence pour intégrer le corps du greffe, tout en demandant 3 grades,
à savoir celui «d'agent de greffe à l'échelon 12, greffier à l'échelon 15 et greffier en chef à l'échelon 17», la reconnaissance de la charge importante de l'action judiciaire qui leur incombe et bien sûr une augmentation de salaire et une promotion professionnelle systématique en fonction de l'expérience et de l'ancienneté (5 ans pour le grade et 3 ans pour l'échelon).
Enfin, concernant la décision du président de la Cour suprême qui a proposé à l'ensemble des greffiers grévistes un rappel de 50% d'ici l'année 2012, sans aucune précision sur le taux d'augmentation, l'ensemble des greffiers grévistes ont rejeté cette décision. Ainsi les tribunaux et les cours restent paralysés, alors que le ministère n'a encore pris aucune décision.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.