Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Tunisiens lancent les 1ers Guignols de l'info du Monde arabe
Publié dans L'Expression le 11 - 05 - 2011

«Les acteurs et les stars seraient les seuls capables de gouverner. Il est impossible de les corrompre, ni avec de l´argent ni avec des femmes, ils ont déjà tout eu!»
Richard Gere "Extrait d´une interview sur Ciné Info -Juin 2001"
Les Kalebis....ce nom ne vous dit peut-être rien, c´est en fait le nom des premiers Guignols du Monde arabe. Ils sont tunisiens et présents sur la nouvelle chaîne tunisienne Ettounissya. Crée par Cactus Production, la boîte privée de l´animateur de télévision et producteur Sami Fehri. Ces Guignols à la harissa tunisienne sont en train de révolutionner l´audiovisuel dans le Maghreb et surtout le Monde arabe. Acceptés au départ sur la chaîne publique TV7 pour le divertissement, où on voyait souvent les marionnettes des joueurs de football et des chanteurs tunisiens et arabes, mais depuis la fin de la révolution, les Kalebis se sont transformés en marionnettes politiques en parodiant de nombreuses importantes personnalités. L´émission tourne en dérision, notamment Al Jazeera où elle revisite la liberté d´expression version Faycel Kacem. Mais depuis peu et grâce à plus de liberté, elle s´attaque aux personnalités politiques tunisiennes. Ce qui était impensable il y a quelques mois.
Il y a deux jours, la chaîne de télévision Attounnissiya, a relancé une nouvelle émission similaire aux Guignols de l´info avec des marionnettes de Zine El Abidine Ben Ali, sa femme Leïla et Béji Caïd Essebsi. Ben Ali, qui était seulement parodié par les Guignols de Canal+ est présenté sous une forme burlesque et sa femme Leïla Trabelsi en niqab. En l´espace d´une soirée, la nouvelle télévision tunisienne a révolutionné l´audiovisuel arabe. Une première dans l´histoire de la télévision tunisienne où les hommes politiques sont tournés en dérision avec un humour décalé, dans un langage proche des Tunisiens. Sami Fehri, patron de la chaîne, a toutefois profité du premier épisode de l´émission pour régler ses comptes avec un autre patron de chaîne, Nabil Karoui en l´occurrence. Il y a, en effet, un grand contentieux entre Nessma TV et Sami Fehri. Propriétaire de Cactus Prod, Sami Fehri a été accusé par Karoui d´être un proche du système. Ses émissions injectées dans la grille de la chaîne locomotive du service public (TV7) sont nombreuses et ont remporté toutes un franc-succès comme «Andi ma nqoullik» (Ala Chebbi), «El Haq ma´ak» (Moez Ben Gharbia), «Ahna hakka» (Nizar Chaâri) et «Sofiane Chow» (Sofiane Chaâri) «Stade 7» (Moez ben Gharbia). Grâce au système de bartering, il décroche des contrats publicitaires faramineux. Hannibal TV et Nessma TV, avaient comme objectif d´écarter Cactus Prod et de se partager la manne publicitaire qui est estimée à plusieurs centaines de millions d´euros et surtout mettre en échec la création de la chaîne de télévision Carthage TV, qui devait être dirigée par Sami Fehri et un parent de la famille Trabelsi. Après avoir été dédouané par la justice, Sami Fehri a réalisé son voeu: lancer sa chaîne de télévision privée, Ettounsia créée dans ses studios d´Utique et qui est disponible sur Nilesat.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.