L'agression féodale et le Hirak.    AG élective de la FASSAS: Samir Karim Chaouche élu nouveau président    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    LIBYE : L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    Série A: la Sampdoria s'offre l'Atalanta    Clasico: encore un record pour Fati !    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Par-delà l'image    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS ouvre une nouvelle page
IL A DESIGNE LE CONSEIL PRESIDENTIEL
Publié dans L'Expression le 26 - 05 - 2013

Le FFS doit apprendre à vivre sans la présence de son zaïm
Les congressistes ont élu les cinq membres du conseil présidentiel et les 159 membres du conseil national.
Le Front des forces socialistes (FFS) a entamé, hier 25 mai, à l'occasion de la clôture des travaux de son 5e congrès à Alger, une nouvelle page de son parcours sans le désormais ex-président, Hocine Aït Ahmed qui, en signe de reconnaissance, a été gratifié du titre honorifique de «Président d'honneur» du parti.
La journée d'hier a été consacrée par les congressistes à l'élection de la liste fermée du conseil présidentiel composé de cinq membres et des 159 membres du conseil national.
Le conseil présidentiel, qui est investi des attributions et prérogatives de Hocine Aït Ahmed, est constitué par Ali Laskri, Mohand Amokrane Chérifi, Rachid Halet, Aziz Baloul et Saïda Ichallamène.
Ali Laskri, premier secrétaire sortant du parti est député de Boumerdès. Mohand Amokrane Chérifi, conseiller économique et ancien ministre du Commerce, préside la commission d'éthique du parti, alors que Rachid Halet, député de Tizi Ouzou, est membre de cette commission.
Aziz Baloul, député, est secrétaire national chargé des relations internationales du parti, alors que Saïda Ichallamène, députée de Béjaïa, est membre de la commission d'éthique du parti. «L'option d'élire une instance présidentielle lors du congrès a été prise pour qu'il y ait plus de cohésion au sein du parti, mais aussi en raison de la difficulté de remplacer Aït Ahmed de par son poids politique et la qualité de son parcours», avait expliqué l'ex-premier secrétaire national, Ali Laskri, à la veille du congrès.
Cette liste a été élue par la majorité des congressistes suite au retrait, à la dernière minute, de la liste qu'allait présenter l'ancien premier secrétaire national, Ahmed Djeddaï.
Ce sont ces membres du conseil présidentiel, nouvelle instance créée par le parti, qui vont désigner, parmi les membres du conseil national, le nouveau premier secrétaire national. Ils animeront aujourd'hui une conférence de presse au siège du parti à Alger et annonceront, éventuellement, le nom du nouveau premier secrétaire national ainsi que la feuille de route du parti pour mener à bien cette phase de transition.
L'une des nouveautés introduites dans le fonctionnement organique du parti est l'installation, au niveau des Fédérations, des commissions de discipline. Avant ce congrès, le FFS ne comptait qu'une seule commission «nationale» de discipline.
La question sur l'avenir du FFS sans Aït Ahmed, dont le nom était inséparable du parti depuis 50 ans, est posée même par des militants du parti.
Interrogé, le chargé de la communication du parti, Chafaâ Bouaïche, a indiqué que le départ de Aït Ahmed ne sera pas synonyme de la disparition du FFS comme veut le faire admettre la propagande du pouvoir.
Pour lui, à l'avenir, chaque militant doit compter sur lui-même et se concentrer sur ce qu'il peut donner pour préserver le FFS.
A souligner enfin, que les congressistes ont voté à l'unanimité la décision de proclamer le président sortant du FFS, Hocine Aït Ahmed, président d'honneur lors du deuxième jour du congrès.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.