Des journalistes reviennent en... autostop !    ils ont réussi à marcher    La marche de la communauté universitaire empêchée    Pris au dépourvu, les citoyens pénalisés    L'espoir d'une reprise    Une coalition d'ONG plaide pour une "nouvelle approche"    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    FAF : L'AGE pour la désignation du nouveau président aura lieu ce jeudi    Fort taux de suivi de la grève, selon le Cnapeste    Les ménages à rude épreuve    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Béjaïa    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    "Their Algeria" décroche le prix spécial du jury    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Energies renouvelables : une journée dédiée à l'hydrogène vert le 19 avril en cours    Mouloudia d'Alger : Les joueurs mettent la pression    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Liverpool-Real Madrid : Les compositions probables    6 habitudes alimentaires pour lutter contre la fatigue chronique    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    Tlemcen - Ansej : des transporteurs réclament l'effacement de leurs dettes    Ligue 2 - Groupe Centre: Six postulants au coude-à-coude    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Un ultimatum pour Cavani    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Une grave provocation    Saidal fabriquera du Levothyrox    Exclusivement destinée à l'export    «L'immunité collective n'est pas atteinte»    Azra scintille à tigzirth    Le président Tebboune appelle à la vigilance    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Le complexe de l'automobile    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    Zorc optimiste pour Haaland    David Luiz sur le départ    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    Baâdji poursuit sa purge    Saïd Bouteflika refuse de se «livrer»    Les indépendants en «conquérants»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prise de parole historique entre Iraniens et Américains
ETATS-UNIS - IRAN
Publié dans L'Expression le 29 - 09 - 2013

Pendant que le président américain parle devant la presse à la Maison Blanche, son homologue iranien tweete, et le devance pour annoncer qu'ils se sont parlé au téléphone, une première depuis plus de 30 ans.
Les services de Barack Obama ont prévenu la presse accréditée à la Maison Blanche par un email: que le président américain va s'exprimer dans la salle de presse. Tout le monde suppute qu'il va parler du très tendu débat budgétaire. Surprise, il annonce d'entrée avoir parlé au téléphone avec son nouvel homologue iranien Hassan Rohani, élu en juin, dans un contact sans précédent entre les Etats-Unis et l'Iran depuis la révolution islamique de 1979: «A l'instant, je viens de parler avec le président iranien Rohani». Mais le dirigeant américain a été devancé de quelques minutes par son homologue iranien, qui a choisi de communiquer sur le compte Twitter associé à la présidence d'Iran, à HassanRouhani. Dans un message de moins de 140 caractères, Rohani annonce: «Dans une conversation entre les présidents iranien et américain à l'instant: Hassan Rouhani: +Bonne journée!+ à Barack Obama: +Merci. Khodahafez+» (Au revoir, en farsi). Mais ce tweet historique avait été effacé quelques heures plus tard, comme d'autres détaillant la teneur des propos de chacun. Reste ce message, dans lequel Rohani rapporte que les deux présidents «ont exprimé leur volonté politique mutuelle de résoudre rapidement la question nucléaire». Dans les messages effacés, Rohani - à qui revient l'initiative d'avoir demandé à parler à Obama, selon un responsable de la Maison Blanche - retranscrivait quasiment tout le dialogue entre les deux hommes.
«Barack Obama à Hassan Rouhani: J'exprime mon respect à votre égard et à l'égard du peuple d'Iran. (...) Si nous pouvons progresser sur le dossier nucléaire, cela affectera positivement d'autres questions comme la Syrie».
«Je vous souhaite un bon voyage et m'excuse si vous rencon- trez des problèmes de circulation (terrible) à NYC». «Hassan Rouhani à Barack Obama: J'exprime ma gratitude pour votre hospitalité et votre coup de fil. Bonne journée Monsieur le président». Chaque partie a aussi tweeté l'image de ce moment historique. Le photographe officiel de la Maison Blanche Pete Souza a tweeté une photo d'Obama derrière son bureau, le combiné vissé à l'oreille. Le président iranien a publié sur Twitter une photo de lui, tout sourire, dans l'avion en partance pour Téhéran, quelques instants après le coup de fil. Utiliser ainsi Twitter constitue une nouveauté pour les dirigeants iraniens. La présidence iranienne a récemment démenti que Hassan Rouhani soit son compte officiel, mais beaucoup d'observateurs en Iran considèrent qu'il est géré par ses communicants. Rohani a même retweeté le message du P-DG de Twitter, Dick Costolo, qui s'est dit «témoin d'un virage tectonique dans le paysage géopolitique en lisant les tweets Hassan Rouhani». «Fascinant», a conclu M. Costolo.
Le président iranien a également retweeté un message du... département d'Etat américain, qui saluait les «bons premiers pas avec l'Iran cette semaine».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.