La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie condamne et le Maroc s'excuse
ATTEINTE À L'EMBLÈME NATIONAL
Publié dans L'Expression le 03 - 11 - 2013

«L'Algérie escompte que ce grave incident ne se reproduira pas»
Le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères n'a pas été rendu public.
L'Algérie condamne l'acte «caractérisé» de violation des locaux de son consulat général à Casablanca, perpétré vendredi par un individu faisant partie d'un groupe de manifestants scandant des slogans hostiles à l'Algérie et à ses hauts responsables, a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani. «Ledit individu qui a eu le temps et la possibilité d'arracher le drapeau national de son mât n'a été arrêté, qu'après que son forfait ait été accompli, par un dispositif policier qui ne semble pas avoir la protection des locaux et des personnels consulaires algériens comme mission impérieuse», a jouté M.Belani. Il a relevé avec «consternation que l'emblème national a été profané en ce jour sacré du 1er Novembre qui symbolise la communion des peuples maghrébins dans l'épopée de la libération de l'Algérie», ajoutant que «l'Algérie escompte que ce grave incident ne se reproduira pas». «Cet acte grave n'aurait pas été possible sans le déchaînement de haine et de dénigrement qu'une partie de la classe politique et la presse marocaine se sont employées à cultiver parmi la population marocaine contre l'Algérie», a soutenu le porte-parole du ministère. «Le ministère des Affaires étrangères souligne l'obligation pesant sur le pays hôte en matière de protection des personnels et locaux diplomatiques et consulaires algériens en vertu du droit international», a souligné M.Belani. «Dans ce contexte, le chargé d'Affaires du Royaume du Maroc a été convoqué vendredi soir au siège du ministère des Affaires étrangères et des explications circonstanciées lui ont été demandées», a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. L'Algérie a convoqué le chargé d'affaires de l'ambassade du Maroc en Algérie qui a pris acte de la protestation du gouvernement algérien. Le Royaume chérifien s'est excusé officiellement suite à l'arrachage du drapeau algérien ce vendredi 1er novembre du consulat d'Algérie à Casablanca, indique une source au site électronique TSA.
«Le ministre et le secrétaire général du MAE (marocain) ont présenté des excuses officielles à notre ambassadeur à Rabat et ils lui ont indiqué que l'individu qui a commis ce forfait inadmissible a été arrêté et sera déféré en urgence devant le procureur du Roi», affirme la même source. Or, le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères n'a pas été rendu public. Le Maroc a-t-il publié un communiqué d'excuse ou l'a t-il fait de manière verbale? La question reste posée tant qu'on n'a pas lu noir sur blanc le communiqué officiel des autorités marocaines s'excusant, de manière claire, envers le peuple algérien, offensé par l'incident grave qui s'est produit avant-hier à Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.