Le consensus impossible?    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Exportation des hydrocarbures: L'Algérie a perdu 10 milliards de dollars en 2020    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    Le président du CNES: Pour un contrôle effectif des politiques publiques    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    ASO Chlef: Nadir Leknaoui en renfort    MO Béjaïa: L'ère Mourad Karouf commence    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Tizi-Ouzou: Un mort et trois blessés dans une explosion de gaz    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Dans un appel téléphonique à Tebboune: Macron propose de reprendre le travail sur les dossiers en commun    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Le nouveau directeur de l'éducation installé    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Un juge face à ses pairs    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les conditions de candidature à la présidentielle
CONSEIL CONSTITUTIONNEL
Publié dans L'Expression le 21 - 01 - 2014


Qui sera le prochain locataire d'El Mouradia?
Le Conseil constitutionnel s'est réuni hier, sous la présidence de M.Mourad Medelci, président du Conseil constitutionnel, et a rendu public un communiqué qui rappelle les conditions de candidature à la présidence de la République.
«En prévision de l'élection présidentielle prévue le 17 avril 2014, dont le contrôle de la régularité des opérations est assuré par le Conseil constitutionnel conformément à l'article 163 alinéa 2 de la Constitution, à la loi organique relative au régime électoral, et au règlement fixant les règles de fonctionnement du Conseil constitutionnel, le Conseil constitutionnel rappelle aux citoyens désireux de se porter candidats à la présidence de la République que les conditions d'éligibilité sont fixées par l'article 73 de la Constitution», indique le communiqué.
L'article 73 de la Constitution fait obligation au candidat de jouir uniquement de la nationalité algérienne d'origine, d'être de confession musulmane, d'avoir 40 ans révolus au jour de l'élection, de jouir de la plénitude de ses droits civils et politiques et d'attester de la nationalité algérienne du conjoint.
Il fait également obligation au candidat de justifier de la participation à la Révolution du 1er Novembre 1954 pour les candidats nés avant juillet 1942, de justifier de la non-implication des parents du candidat né après juillet 1942 dans des actes hostiles à la Révolution du 1er Novembre 1954 (si l'un ou les deux parents sont chahid ou moudjahid, leur non-implication est prouvée par les attestations officielles prévues par la loi n°99-07. Dans les autres cas, l'intéressé produit une déclaration sur l'honneur légalisée. L'article fait aussi obligation au candidat de produire la déclaration publique du patrimoine mobilier et immobilier, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'Algérie (le candidat est tenu de publier, au préalable, sa déclaration dans deux quotidiens nationaux dont un en langue nationale officielle et présenter une copie de ces publications). Le Conseil constitutionnel rappelle que le dossier de candidature à ces élections doit comporter les pièces énumérées à l'article 136 de la loi organique relative au régime électoral. Le candidat doit, en outre, présenter les formulaires de souscriptions de signatures prévues à l'article 139 de la loi organique susvisée. Les signatures portées sur un formulaire individuel et légalisées auprès d'un officier public sont déposées en même temps que l'ensemble du dossier de candidature auprès du Conseil constitutionnel.
Les modalités d'application de l'article 139 susvisé sont précisées par le décret exécutif n° 14-17 du 13 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 15 janvier 2014 déterminant les formalités de souscription et de légalisation des signatures individuelles pour les candidats à l'élection à la présidence de la République.
Les formulaires devront être accompagnés d'un bordereau et d'un CD Rom faisant ressortir la liste nominative des signataires, numérotée et classée par wilaya. Par ailleurs et en vertu du décret présidentiel n°14-08 du 15 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 17 janvier 2014 portant convocation du corps électoral en vue de l'élection du président de la République, publié au Journal officiel de la République n°2 du 16 Rabie El Aouel 1435 correspondant au 18 janvier 2014, et conformément à l'article 137 de la loi organique relative au régime électoral qui prévoit que la déclaration de candidature est déposée au plus tard dans les 45 jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral, le Conseil constitutionnel informe qu'en application de ces deux textes, le dernier délai de dépôt des dossiers de candidatures pour l'élection du président de la République est fixé au 4 mars 2014 à minuit.
Le Conseil rappelle, en outre, qu'au regard des dispositions des articles 138 et 140 (alinéas 1 et 2) de la loi organique portant régime électoral, il statuera sur la validité des dossiers de candidatures déposés, au plus tard dans un délai de 10 jours après l'expiration du délai des 45 jours prévu à l'article 138 de la loi organique sus-visée.
Le dossier de candidature doit être déposé par le candidat en personne après rendez-vous convenu auprès du secrétariat général du Conseil constitutionnel, contre accusé de réception.
M.Sellal installe la commission nationale de préparation de l'élection présidentielle
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a procédé hier à l'installation de la commission nationale de préparation de l'élection présidentielle. La Commission nationale de préparation de l'élection présidentielle qui est présidée par le Premier ministre a pour mission de veiller à la réunion de l'ensemble des conditions matérielles et humaines en vue du bon déroulement et la réussite de cette importante échéance électorale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.