L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Prêt pour un retrait militaire israélien"
MAHMOUD ABBAS AU NEW YORK TIMES
Publié dans L'Expression le 04 - 02 - 2014

«A la fin des cinq ans, mon pays serait débarrassé de l'occupation»
«Jusqu'ici, M.Kerry n'a rien présenté d'officiel et nous nous trouvons toujours dans le cercle des consultations et des débats d'idées» a dit Saeb Erekat.
La Palestine est prête pour un retrait militaire israélien échelonné, «sur cinq ans après un accord de paix», a annoncé le président Mahmoud Abbas dans une interview au très célèbre journal américain, New York Times. «A la fin des cinq ans, mon pays serait débarrassé de l'occupation», a déclaré le président palestinien dans cette interview réalisée à Ramallah en Cisjordanie et publiée dimanche, évoquant une évacuation des colonies selon le même échéancier.
S'agissant des forces de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), option proposée par M. Abbas, elles pourraient se déployer «longtemps et partout où elles veulent, pas seulement sur la frontière est (avec la Jordanie, Ndlr), mais aussi la frontière ouest (avec Israël, Nndlr), partout», a-t-il précisé. «Ils pourront rester autant qu'il le voudront et où ils le voudront, à la frontière orientale aussi bien qu'occidentale, pour calmer les Israéliens et pour nous protéger», a insisté M.Abbas, excluant en revanche toute prolongation de la présence militaire israélienne.
Selon le principal négociateur palestinien aux pourparlers de paix avec Israël, Saeb Arekat, l'idée d'accueillir un contingent étranger en Cisjordanie a été évoquée lors d'entretiens entre Mahmoud Abbas et le secrétaire d'Etat américain John Kerry. «M.Abbas a dit à M.Kerry qu'après la création d'un Etat palestinien avec El Qods-Est pour capitale, il accepterait toute présence internationale en Cisjordanie», a fait savoir M. Arekat à la radio Voix de la Palestine.
Les Israéliens rejettent l'idée d'une présence militaire étrangère en Cisjordanie et cherchent à maintenir leur contrôle sur les zones les plus «sensibles» de cette région.
A ce propos, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, lui, exige qu'Israël puisse garder indéfiniment des troupes dans la vallée du Jourdain, à la frontière entre la Cisjordanie, censée former la majeure partie d'un futur Etat palestinien, et la Jordanie, tout en rejetant le déploiement d'une force Internationale.
L'on rappelle que le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat, a indiqué que le secrétaire d'Etat américain John Kerry n'avait établi aucune date spécifique concernant l'accord-cadre de paix palestino-israélien lors de ces discussions la semaine dernière à Washington. «Aucune date spécifique n'a été établie pour présenter un projet écrit concernant l'accord-cadre de paix avancé par M.Kerry, lequel devrait être signé avec Israël», a affirmé M.Erekat, cité par l'agence Chine nouvelle. «Jusqu'ici, M.Kerry n'a présenté rien d'officiel et nous nous trouvons toujours dans le cercle des consultations et des débats d'idées», a-t-il ajouté, précisant que le secrétaire d'Etat américain «n'avait fixé aucune date pour sa prochaine visite dans la région pour poursuivre les négociations».
M. Erekat a tenu récemment une série d'entretiens dans la capitale américaine avec M.Kerry, consacrés aux moyens permettant de faire avancer les négociations de paix israélo-palestiniennes et de trouver un mécanisme assurant un accord de paix permanente. Les pourparlers de paix entre Israéliens et Palestiniens, relancées fin juillet 2013, au terme d'une suspension de trois années, sont prévus pour durer neuf mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.