Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Agex du CSA/MCA : Les membres emboîtent le pas au GS Pétroliers    M'hamed Benredouane. médecin dermatologue, conférencier, imam : Il aimait ses patients, mais pas l'hôpital !    On vous le dit    Souk Ahras : Arrestation d'une bande de malfaiteurs    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    El Tarf: Trois pistolets automatiques et des munitions saisis    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    Deux Algériens légèrement blessés    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    L'USMA refuse un arrangement à l'amiable    Ferrahi, première recrue de la JSK    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bataille des images du crash de l'avion militaire
Publié dans L'Expression le 13 - 02 - 2014

Dès l'annonce du crash de l'avion militaire qui transportait plus de 100 personnes, les télévisions privées se sont précipitées pour décrocher des images exclusives de l'incident. C'est Ennahar TV qui a donné l'info la première du crash peu après 11h, suivie d'Echourouk TV, puis de Dzair TV. Au moment où la télévision publique ne diffusait aucune info dans son JT de 13h. Connue pour son pragmatisme, l'Entv n'a pas souhaité une nouvelle fois faire dans la précipitation et dans le scoop, elle a préféré attendre et surtout avoir les premières images pour diffuser l'info. Mais en attendant, les Algériens et surtout les familles des victimes étaient à la recherche d'infos. Dans la précipitation, les chaînes privées ont multiplié les bourdes en donnant d'abord, plus de 100 morts, puis revenir aux chiffres officiels donnés par l'APS. A côté de la polémique des chiffres, il y a eu la polémique des images. Ennahar TV et Echoourouk TV qui avaient des correspondants de leurs journaux dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, proches du site de l'accident, ont tenté de décrocher les premières informations, les premières images. L'une des journalistes locales d'Echourouk TV a même été interviewée par la chaîne France 24 en arabe. Ennahar TV a diffusé la première des images de l'avion prise d'un portable. Des images floues de l'aile du Hercule de l'Armée algérienne qui attestaient officiellement du crash de l'avion. La chasse aux images était désormais lancée. Echourouk TV et Dzair TV étaient déjà dans la course. Les autres télévisions comme Numidia News et El Djazairia TV restaient loin de cette bataille médiatique. Sur le Net et plus particulièrement sur Facebook, les Algériens, toujours forts dans la transformation des images, ont diffusé une vidéo du crash d'un avion militaire, faisant croire que c'était l'avion algérien, mais très vite, les internautes se sont rendu compte du subterfuge. C'était d'une caméra embarquée dans un véhicule militaire américain, qui avait filmé la chute spectaculaire d'un Boeing 747 de l'armée américaine à la base aérienne de Bagram, au sud-est de Charikar, dans la province de Parvan, en Afghanistan.
Contrairement à l'accident de cheb Akil, où les télévisions privées algériennes avaient diffusé des images détournées sur YouTube, cette fois, Ennahar TV et Echourouk TV ont préféré vérifier les images avant de les diffuser. De plus, l'accident touchant l'Armée nationale et des familles des militaires, les télévisions privées ont été très sensibles à cette institution et ont mis le bandeau noir en signe de deuil. Seule la télévision algérienne, qui reste toujours républicaine dans le traitement de l'information, est restée sobre et n'a pas cru afficher un bandeau sur le coin de l'écran. Sur l'Entv, il fallait attendre 19h pour voir les premières images du crash diffusées par la télévision publique. Des images de bonne qualité, qui ont été visiblement diffusées par la station de Constantine. Les télévisions privées avaient reçu leurs images bien avant l'Entv, mais de qualité beaucoup plus inférieure. En plus de la captation numérique, les images des télés privées avaient perdu de leur qualité après la réduction de leur résolution pour les diffuser à travers l'Internet. (le seul moyen de diffuser actuellement pour les télévisions privées en attendant le TDA). Mais le plus grand scoop de la soirée a été sans doute le message du Président Bouteflika, dont seul l'Entv en garde l'exclusivité et le monopole...pour le moment.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.