Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bataille des images du crash de l'avion militaire
Publié dans L'Expression le 13 - 02 - 2014

Dès l'annonce du crash de l'avion militaire qui transportait plus de 100 personnes, les télévisions privées se sont précipitées pour décrocher des images exclusives de l'incident. C'est Ennahar TV qui a donné l'info la première du crash peu après 11h, suivie d'Echourouk TV, puis de Dzair TV. Au moment où la télévision publique ne diffusait aucune info dans son JT de 13h. Connue pour son pragmatisme, l'Entv n'a pas souhaité une nouvelle fois faire dans la précipitation et dans le scoop, elle a préféré attendre et surtout avoir les premières images pour diffuser l'info. Mais en attendant, les Algériens et surtout les familles des victimes étaient à la recherche d'infos. Dans la précipitation, les chaînes privées ont multiplié les bourdes en donnant d'abord, plus de 100 morts, puis revenir aux chiffres officiels donnés par l'APS. A côté de la polémique des chiffres, il y a eu la polémique des images. Ennahar TV et Echoourouk TV qui avaient des correspondants de leurs journaux dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, proches du site de l'accident, ont tenté de décrocher les premières informations, les premières images. L'une des journalistes locales d'Echourouk TV a même été interviewée par la chaîne France 24 en arabe. Ennahar TV a diffusé la première des images de l'avion prise d'un portable. Des images floues de l'aile du Hercule de l'Armée algérienne qui attestaient officiellement du crash de l'avion. La chasse aux images était désormais lancée. Echourouk TV et Dzair TV étaient déjà dans la course. Les autres télévisions comme Numidia News et El Djazairia TV restaient loin de cette bataille médiatique. Sur le Net et plus particulièrement sur Facebook, les Algériens, toujours forts dans la transformation des images, ont diffusé une vidéo du crash d'un avion militaire, faisant croire que c'était l'avion algérien, mais très vite, les internautes se sont rendu compte du subterfuge. C'était d'une caméra embarquée dans un véhicule militaire américain, qui avait filmé la chute spectaculaire d'un Boeing 747 de l'armée américaine à la base aérienne de Bagram, au sud-est de Charikar, dans la province de Parvan, en Afghanistan.
Contrairement à l'accident de cheb Akil, où les télévisions privées algériennes avaient diffusé des images détournées sur YouTube, cette fois, Ennahar TV et Echourouk TV ont préféré vérifier les images avant de les diffuser. De plus, l'accident touchant l'Armée nationale et des familles des militaires, les télévisions privées ont été très sensibles à cette institution et ont mis le bandeau noir en signe de deuil. Seule la télévision algérienne, qui reste toujours républicaine dans le traitement de l'information, est restée sobre et n'a pas cru afficher un bandeau sur le coin de l'écran. Sur l'Entv, il fallait attendre 19h pour voir les premières images du crash diffusées par la télévision publique. Des images de bonne qualité, qui ont été visiblement diffusées par la station de Constantine. Les télévisions privées avaient reçu leurs images bien avant l'Entv, mais de qualité beaucoup plus inférieure. En plus de la captation numérique, les images des télés privées avaient perdu de leur qualité après la réduction de leur résolution pour les diffuser à travers l'Internet. (le seul moyen de diffuser actuellement pour les télévisions privées en attendant le TDA). Mais le plus grand scoop de la soirée a été sans doute le message du Président Bouteflika, dont seul l'Entv en garde l'exclusivité et le monopole...pour le moment.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.