El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ennahar TV seule contre le Makhzen marocain
Publié dans L'Expression le 03 - 11 - 2013

«Ma patrie c'est la vie. Mon drapeau c'est ma peau.» Eugène Bizeau Guerre à la guerre (1988)
Une nouvelle fois la télévision privée Ennahar TV a séduit les téléspectateurs algériens par sa réactivité face à l'événement et à l'actualité. C'est la première télévision algérienne et peut-être la seule à donner l'information de l'attaque du consulat algérien à Casablanca. Dès les premières infos, un bandeau rouge avec la mention «Urgent» annonçait que des manifestants ont attaqué le consulat d'Algérie à Casablanca. Et pourtant, la chaîne n'avait aucun correspondant ou journaliste sur place pour constater les faits. Toujours à l'affût des premières informations, elle a été également la première et peut-être la seule à diffuser la vidéo de l'attaque de la mission algérienne, largement partagée sur Facebook. Le tout où toutes les autres télévisions privées étaient en décalage avec l'information. La télévision algérienne de son côté n'a pas voulu donner l'info, restant en attente d'une réaction du gouvernement. Il fallait attendre le JT de 20h pour voir la réaction du ministère des Affaires étrangères à travers son porte-parole. Mais aucune image et aucune réaction de la rue n'ont été diffusées par la Télévision nationale qui joue à chaque fois l'apaisement. Contrairement à la télévision Ennahar TV, qui n'a pas seulement donné la parole à la rue algérienne qui a largement dénoncé l'incident marocain, mais a eu l'intelligence de diffuser trois ou quatre réactions des responsables d'associations marocaines dénonçant cette attaque sur le territoire algérien au Maroc. Contrairement à l'Entv, qui est tenue par un cahier des charges et à une obligation de ligne d'Etat, Ennahar TV qu'on accuse souvent de servir les intérêts du pouvoir, a été plus indépendante dans son action et plus libre dans son traitement. Ennahar TV, contrairement à d'autres chaînes privées algériennes qui se sont muées dans le silence et l'indifférence ou qui ont attendu le soir avant de réagir à 19h, a tenu la dragée haute aux médias et aux télévisions marocaines qui travaillent sous les ordres du Makhzen et surtout sous la loupe du patron de l'audiovisuel au palais royal de Mohammed VI, André Azoulay.
La télévision de Anis Rahmani a été le seul étendard de l'Algérie, en ces temps de colère et de disette diplomatique. Le ministère des Affaires étrangères a voulu calmer le jeu évitant la polémique et surtout en calmant les esprits des Algériens, se contentant de diffuser l'information dans le JT de 20h en quatrième ouverture. Le MAE et le gouvernement ont toujours empêché la Télévision nationale et même l'APS de répondre aux attaques médiatiques étrangères, c'était le cas pour la bataille médiatique contre l'Egypte. Mais l'Algérie a besoin d'une réaction médiatique rapide, en ces temps de la presse électronique et la course à l'information audiovisuelle. Le Maroc a bénéficié dans cette affaire du silence des médias et des télévisions françaises qui n'ont pas voulu rendre visible l'incident marocain surtout un 1er Novembre, plus célèbre pour son déclenchement de la guerre d'Algérie que pour la Toussaint. Même silence complice d'Al Jazeera qui n'a pas voulu en faire la Une des ses news pourtant abondantes; elle l'a relégué à une simple info en fin de soirée maghrébine. En plus du porte-voix du gouvernement l'Entv, l'Algérie a besoin d'un autre étendard pour porter haut la vox populi et surtout exprimer tout haut ce que nos responsables civils et militaires algériens pensent tout bas.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.