Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    JM/lutte féminine: Soudani Mestoura en demi-finale    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    Crise alimentaire: la FAO appelle à des mesures urgentes    JM: les podiums de la 2e journée    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    Face aux séismes    Lorsque la consommation domestique menace l'exportation: Déperdition énergétique et gaspillage    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La part du lion aux investissements
FIN, JEUDI, DE LA VISITE DE L'EMIR DU QATAR EN ALGERIE
Publié dans L'Expression le 05 - 04 - 2014

Rien que pour l'année 2013, le Qatar a investi 1,69 milliard d'euros en Algérie, déclassant ainsi les investissements européens.
A voir le profil des présents à l'entretien accordé, mercredi dernier, par le président Bouteflika à l'émir de l'Etat du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, on comprend aisément que le volet économique a eu la part du lion. Cela, même les aspects régionaux comme la crise en Syrie, l'Egypte et la situation au sein du Conseil des pays du Golfe ont eu droit au chapitre. Les entretiens se sont déroulés en effet, en présence du grand argentier du pays, Karim Djoudi en plus du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, du président de l'APN Mohamed Larbi Ould Khelifa, du directeur de cabinet à la présidence de la République, Ahmed Ouyahia. Du côté qatari ont assisté le ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohamed Al Attiya, et le ministre des Finances, Ali Cherif Al Omadi. Alger et Doha coopèrent dans la sidérurgie, le transport maritime et les hydrocarbures. En décembre 2013, les deux pays ont signé un accord de partenariat pour la réalisation d'un complexe sidérurgique dans la localité de Bellara, près de Jijel. L'accord a été signé par le groupe public Sider et la holding étatique Qatar Steel, après des négociations qui ont duré deux ans. La capacité de ce complexe, dont le coût s'élève à 2 milliards de dollars, sera de 4,2 millions de tonnes par an. Les principaux produits qui y seront fabriqués à partir de 2017, sont notamment de l'acier plat et des aciers spéciaux destinés, entre autres, à l'industrie du rail en Algérie. A terme, le nouveau complexe contribuera à réduire les importations algériennes d'acier, estimées à 10 milliards de dollars par an. Il n' y a pas que la sidérurgie, puisque la palme des investissements étrangers en Algérie, revient au Qatar. Rien que pour l'année 2013, le Qatar a investi 1,69 milliard d'euros en Algérie, déclassant ainsi les investissements français qui avaient atteint une valeur de 321 millions d'euros, une année auparavant. Les affaires étant ainsi réglées, il est évident que deux chefs d'Etat ont abordé les questions régionales, surtout que certaines sources signalent une rencontre à Alger entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et l'émir qatari. A Alger, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani a abordé avec Bouteflika, les questions régionales. Les relations du Qatar sont tendues avec les Emirats arabes unis, l'Arabie Saoudite et le Bahreïn depuis le rappel, le 5 mars, par ces trois pays partenaires au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG) de leurs ambassadeurs à Doha, reprochant au Qatar de soutenir les islamistes dans le Monde arabe et de chercher à déstabiliser les pays voisins. L'émir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, est arrivé mercredi dernier à Alger, avant-dernière étape d'une tournée arabe devant le conduire en Tunisie, a constaté un photographe. Avant l'Algérie, l'émir s'était rendu dimanche dernier en Jordanie puis mercredi au Soudan où le gouvernement soudanais a annoncé que le Qatar allait lui verser un milliard de dollars pour renforcer ses réserves en devises. La tournée de l'émir du Qatar intervient alors que son pays a été mis à l'index par ses voisins arabes du Golfe qui le soupçonnent de chercher à les déstabiliser.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.