POUR PARLER DE LA SITUATION DU PAYS : Le SG du RND convoque les cadres de son parti    SES LEADERS CHASSES DES MANIFESTATIONS : L'opposition tente de se positionner    LOUISA HANOUNE : Le FLN et le RND accusés d'attitude ‘'vicieuse''    MASCARA : 4014 unités de vin saisies à Khalouia    CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L'ARBRE : Création prochaine de 7 forêts récréatives    CHERAGA : Saisie de plus d'un million d'euro en faux billets    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    Des changements attendus face à l'Algérie    Imposante marche des avocats à Alger    «Le report de la présidentielle est un cadeau empoisonné»    L'Italie rejoint les «nouvelles routes de la soie» de Pékin    Faire sa crème anticellulite maison    Rassemblement de soutien à la révolution en Algérie    L'association El Rahma au chevet des femmes    Place de la République    Eliminatoires CAN-U23 : L'EN olympique prend option    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    70 logements réalisés en 2007 dans la commune de Oued Goucine (Chlef).. Les habitants réclament leur distribution    Sidi Bel-Abbès.. Le monoxyde de carbone fait un mort    Festival du printemps destiné aux enfants à Constantine.. Ambiance festive    ANALYSE: Un projet qui prend forme    Pour vol avec violence: Trois malfaiteurs sous les verrous    Macron, l'autre cible des manifestants    Les «hommes» du ministre    Evaluée à 4,1% en février.. L'inflation se stabilise    Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    Un camion chute dans le lac Sarno    La sûreté de wilaya sensibilise sur les mécanismes de lutte contre l'escroquerie    Guterres appelle à s'unir contre l'islamophobie    La réunion avec les présidents de Ligues et de sections annulée    La RD Congo très déterminée à se qualifier    Un arrière-central sûr et efficace !    HBO a caché 6 trônes de fer à travers le monde    Toutânkhamon, le roi oublié    Depuis nos plus lointains ancêtres à nos jours    Les chantiers de la refondation : Pour ne plus jamais revenir à "l'avant-22 février" et que triomphe la souveraineté populaire    Les recommandations du FMI    Samsung, bientôt 12 Go de mémoire vive dans les smartphones    Après avoir mis 1 To dans l'un de ses smartphones, Samsung adécidé de s'attaquer à la mémoirevive.    Bedoui tarde à former le gouvernement    Révolution de la jeunesse : L'ANP prend parti pour les revendications de changements    Au rendez-vous pour la 5ème semaine consécutive : Les manifestants appellent à la "préservation de l'unité du pays    Covéa renonce à racheter Scor, qui riposte en justice    Facteur 4 ou neutralité carbone : Quel est l'objectif le plus ambitieux ?    Voitures électriques : Tesla baisse encore le prix de la Model 3    Immigration : La mafia nigériane impliquée dans le trafic d'êtres humains en Allemagne    Près de 100 morts dans le naufrage d'un bac à Mossoul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ruée sur les monts Takoucht et Adhrar N'fadh
RANDONNEE PEDESTRE À AIT SMAIL (BEJAIA)
Publié dans L'Expression le 08 - 06 - 2014

«Nous sommes venus d'Alger spécialement pour prendre part à cette randonnée. Nous n'avons raté aucune randonnée de l'association Assirem Gouraya.»
Les sports de montagne, en général, et les randonnées pédestres, en particuliersuscitent un intérêt grandissant auprès des Béjaouis. Ils enregistrent de plus en plus de succès et d'adhésion de citoyens avides de grandes aventures et de sites naturels. A l'heure de la «bétonisation» des espaces verts et autres terres agricoles, les amoureux de la nature, les adeptes des sports de montagne, les fouilleurs de la faune et de la flore s'orientent vers le sport de montagne. «Nous sommes venus d'Alger spécialement pour prendre part à cette randonnée. Nous n'avons raté aucune randonnée de l'association Assirem Gouraya qui réalise un programme extraordinaire», nous déclare un groupe de randonneurs venus spécialement d'Alger.
A cet effet, et à l'occasion de la Journée mondiale de la protection de l'environnement (5 juin), l'association Assirem Gouraya, en collaboration avec l'administration des forêts et sept autres associations dont les associations Bouhitem, Issek, Takoucht, Akfadou, a organisé une randonnée pédestre de trois jours, les 5,6 et 7 juin 2014, qu'on appelle dans le jargon des randonneurs, le trekking, avec deux bivouacs organisés les nuits de jeudi à vendredi et du vendredi à samedi.
Cette nouvelle randonnée a été orientée plus ou moins vers les enfants de moins de 16 ans que les organisateurs ciblent pour leur campagne de sensibilisation et de vulgarisation pour la protection et la sauvegarde de l'environnement.
Quelque 100 à 150 randonneurs ont été, vendredi dernier, au rendez-vous. C'est à 7 h du matin que les randonneurs de Béjaïa ont pris la route pour atteindre le centre culturel d'Aït Smaïl aux environ de 9h où M.Sadek Rebaï, vice-président de la commune était à l'accueil pour leur souhaiter la bienvenue. Une halte nécessaire, en somme, étant donné que c'était le point de chute des randonneurs. C'est à 9h 30 mn que les organisateurs et quelques randonneurs qui ont bivouaqué la vieille sur le mont Adhrar N'fadh (le mont de la soif) ont rejoint le groupe pour leur donner le programme de la journée. C'est l'heure de «l'expédition» vers le mont Takoucht qui abrite le plus haut sommet de la basse kabylie. Il culmine à 1897 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer. Il forme un couple naturel avec le mont Issek qui culmine à 1742 mètres. Après 45 minutes en bus, c'est le moment de la randonnée pédestre pour atteindre, une heure plus tard, après une marche de près de sept km, le coeur du mont Takoucht. «C'est un climatiseur naturel» déclare Boudjemaâ Rabah, journaliste et animateur de radio pour décrire le climat régnant sur place. «J'en ai rien à foutre au bord des plages pour me rafraichir. C'est le milieu le plus indiqué désormais. Il fait frais et on respire de l'air pur, quoi de mieux espérer, nous qui suffoquons en ville et vivons dans un climat pollué. Merci l'association Assirem de nous avoir donné cette occasion de profiter réellement de la vie», rétorque M.Abdiche l'autre journaliste-correspondant de Béjaïa. après une pause déjeuner, M.Rabhi, président de l'association Assirem Gouraya, par un «cri forestier» appelait les enfants à prendre part au concours sur la biodiversité, la nature, l'écotourisme... une vingtaine d'enfants de moins de 16 ans ont participé à ce concours.
Un jury a été vite installé pour départager les candidats afin de désigner six lauréats de chaque concours au moment où les adultes profitaient de la belle nature du mont Takoucht fort de ces 460 ha de forêt dont le cèdre de l'Atlas prend une grande partie soit 80% de la superficie globale suivie à hauteur de 15% par le chêne vert,.
Il était déjà 16h quand M. Rabhi a appelé ses troupes pour se préparer au retour avant de nous déclarer «Nos actions qui sont de véritables bouffées d'oxygène pour les gens des villes et les amoureux de la nature visent aussi le développement touristique de notre région. Faire découvrir la beauté de notre belle région est notre mission principale au-delà du développement du sport et du tourisme de montagne où notre pays est à la traîne. Avec l'adhésion des citoyens et des autorités locales dont l'administration des forêts qui est à l'avant-garde, nous envisageons de faire de Béjaïa une région pilote en tourisme de montagne».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.