Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ruée sur les monts Takoucht et Adhrar N'fadh
RANDONNEE PEDESTRE À AIT SMAIL (BEJAIA)
Publié dans L'Expression le 08 - 06 - 2014

«Nous sommes venus d'Alger spécialement pour prendre part à cette randonnée. Nous n'avons raté aucune randonnée de l'association Assirem Gouraya.»
Les sports de montagne, en général, et les randonnées pédestres, en particuliersuscitent un intérêt grandissant auprès des Béjaouis. Ils enregistrent de plus en plus de succès et d'adhésion de citoyens avides de grandes aventures et de sites naturels. A l'heure de la «bétonisation» des espaces verts et autres terres agricoles, les amoureux de la nature, les adeptes des sports de montagne, les fouilleurs de la faune et de la flore s'orientent vers le sport de montagne. «Nous sommes venus d'Alger spécialement pour prendre part à cette randonnée. Nous n'avons raté aucune randonnée de l'association Assirem Gouraya qui réalise un programme extraordinaire», nous déclare un groupe de randonneurs venus spécialement d'Alger.
A cet effet, et à l'occasion de la Journée mondiale de la protection de l'environnement (5 juin), l'association Assirem Gouraya, en collaboration avec l'administration des forêts et sept autres associations dont les associations Bouhitem, Issek, Takoucht, Akfadou, a organisé une randonnée pédestre de trois jours, les 5,6 et 7 juin 2014, qu'on appelle dans le jargon des randonneurs, le trekking, avec deux bivouacs organisés les nuits de jeudi à vendredi et du vendredi à samedi.
Cette nouvelle randonnée a été orientée plus ou moins vers les enfants de moins de 16 ans que les organisateurs ciblent pour leur campagne de sensibilisation et de vulgarisation pour la protection et la sauvegarde de l'environnement.
Quelque 100 à 150 randonneurs ont été, vendredi dernier, au rendez-vous. C'est à 7 h du matin que les randonneurs de Béjaïa ont pris la route pour atteindre le centre culturel d'Aït Smaïl aux environ de 9h où M.Sadek Rebaï, vice-président de la commune était à l'accueil pour leur souhaiter la bienvenue. Une halte nécessaire, en somme, étant donné que c'était le point de chute des randonneurs. C'est à 9h 30 mn que les organisateurs et quelques randonneurs qui ont bivouaqué la vieille sur le mont Adhrar N'fadh (le mont de la soif) ont rejoint le groupe pour leur donner le programme de la journée. C'est l'heure de «l'expédition» vers le mont Takoucht qui abrite le plus haut sommet de la basse kabylie. Il culmine à 1897 mètres d'altitude par rapport au niveau de la mer. Il forme un couple naturel avec le mont Issek qui culmine à 1742 mètres. Après 45 minutes en bus, c'est le moment de la randonnée pédestre pour atteindre, une heure plus tard, après une marche de près de sept km, le coeur du mont Takoucht. «C'est un climatiseur naturel» déclare Boudjemaâ Rabah, journaliste et animateur de radio pour décrire le climat régnant sur place. «J'en ai rien à foutre au bord des plages pour me rafraichir. C'est le milieu le plus indiqué désormais. Il fait frais et on respire de l'air pur, quoi de mieux espérer, nous qui suffoquons en ville et vivons dans un climat pollué. Merci l'association Assirem de nous avoir donné cette occasion de profiter réellement de la vie», rétorque M.Abdiche l'autre journaliste-correspondant de Béjaïa. après une pause déjeuner, M.Rabhi, président de l'association Assirem Gouraya, par un «cri forestier» appelait les enfants à prendre part au concours sur la biodiversité, la nature, l'écotourisme... une vingtaine d'enfants de moins de 16 ans ont participé à ce concours.
Un jury a été vite installé pour départager les candidats afin de désigner six lauréats de chaque concours au moment où les adultes profitaient de la belle nature du mont Takoucht fort de ces 460 ha de forêt dont le cèdre de l'Atlas prend une grande partie soit 80% de la superficie globale suivie à hauteur de 15% par le chêne vert,.
Il était déjà 16h quand M. Rabhi a appelé ses troupes pour se préparer au retour avant de nous déclarer «Nos actions qui sont de véritables bouffées d'oxygène pour les gens des villes et les amoureux de la nature visent aussi le développement touristique de notre région. Faire découvrir la beauté de notre belle région est notre mission principale au-delà du développement du sport et du tourisme de montagne où notre pays est à la traîne. Avec l'adhésion des citoyens et des autorités locales dont l'administration des forêts qui est à l'avant-garde, nous envisageons de faire de Béjaïa une région pilote en tourisme de montagne».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.