M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Pétrole : le prix du panier des bruts de l'OPEP à 21,19 dollars    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'OMS dresse le bilan dans la lutte contre la pandémie de COVID-19    Real : Kroos se rétracte concernant la baisse des salaires    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    Lourd impact financier pour Air Algérie    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    "Sans ballon, ce n'est plus un entraînement"    Velud exprime son soutien    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Les réserves du CHU de Constantine diminuent    Les décès en baisse, les guéris en hausse    Le Covid-19 fait une 6e victime à Béjaïa    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Les dommages collatéraux du coronavirus    Chloroquine : «La matière sera là dans 10 à 15 jours», selon le ministre de l'Industrie    On vous le dit    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    Situation des prisonniers sahraouis dans les geôles marocaines : Le Front Polisario alerte Human Rights Watch    LA FAF va être rattrapée par le Coronavirus : Grave transgression de l'article 23    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Chlef: Les assurances de la CNR    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les jeunes ont la parole
CONFERENCE NATIONALE SOCIO-ECONOMIQUE DE LA JEUNESSE
Publié dans L'Expression le 25 - 11 - 2014


Le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri
Les jeunes savent ce qu'ils veulent et ne veulent pas. «C'est aux responsables et au pouvoir de se rappeler leur jeunesse pour connaître les préoccupations de cet âge d'or», nous dit-on.
Annoncée depuis 2007, la première conférence nationale socio-économique de la jeunesse a ouvert ses portes les 24 et 25 novembre 2014 au Palais des nations, Club des pins, à Alger. S'exprimant en majorité sur des notes optimistes remarquables, même si ce n'est pas tout le monde qui croit au changement, ce sont des jeunes eux-mêmes qui ont pris la parole, afin de dire que «nous savons ce que nous voulons. Mais ce sont ceux qui nous gouvernent à tous les niveaux qui doivent développer le dialogue avec la jeunesse, afin de nous comprendre et concrétiser les objectifs ensemble dans l'intérêt national», ont souligné hier, de nombreux jeunes du mouvement associatif que nous avons rencontrés en marge de la conférence.
Organisé par le ministère de la Jeunesse, sous le haut patronage du président de la République, cette rencontre revêt une importance particulière, dans la mesure où ce sont des jeunes représentants qui sont venus des quatre coins du pays, afin de partager les préoccupations et trouver ensemble, les solutions adéquates qui permettent une meilleure prise en charge des problèmes soulevés. Pour ce faire, divers organismes fiscaux et autres soutiennent la promotion des PME, à l'image de la Caisse nationale d'assurances chômage (Cnac), l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (Ansej), l'Agence de développement social
(ADS), l'agence Andi et plus, l'ensemble des organismes concernés, doivent s'impliquer dans la démarche de l'implantation des incubateurs en Algérie qui vont assurer, un nombre d'éléments en termes de formation et d'analyses contextuelles et autres opportunités de lancement de projets.
Quatre ateliers sont mis en place, à commencer par l'atelier 1, jeunesse et croissance, l'atelier 2, la diversité économique, l'utilisation et la jeunesse, l'atelier 3, la jeunesse et la valorisation rurale- Approche en termes d'agropoles et l'atelier 4, intitulé genre et égalité des chances. La rencontre ouvre la possibilité aux participants d'aborder les différentes conditions et moyens nécessaires, ainsi que le choix des lieux d'implantation des incubateurs, afin de pouvoir développer de véritables structures d'accompagnement et outils de stimulations économiques pour l'ensemble du pays.
La mise en place des infrastructures existantes déjà, constitue une plate-forme où l'on doit tirer profit sur tous les plans. Tenant compte de son importance, plusieurs ministres, tels que les ministres de la Formation, l'Habitat, les Ressources en eau, le secrétaire général de l'Ugta Sidi Saïd, ont participé a cette rencontre, où chacun devra apporter une valeur ajoutée afin de contribuer à développer l'esprit d'optimisme et surtout beaucoup d'espoir pour la jeunesse algérienne qui ne demande que du concret sur le terrain.
La conférence a ouvert plusieurs ateliers de réflexion, afin de débattre les différentes préoccupations des jeunes à travers les 48 wilayas. Ces ateliers doivent entre autres, dégager des solutions et des recommandations qui seront prises en charge par les pouvoirs publics concernés, dans un cadre de travail intersectoriel où chaque secteur aura son mot à dire, tout en répondant aux attentes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.