PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Il faut écouter les jeunes"
SELLAL À LA CLÔTURE DE LA CONFERENCE NATIONALE DE LA JEUNESSE
Publié dans L'Expression le 26 - 11 - 2014

Les jeunes constituent la base de tout progrès et du développement national
Des dizaines de recommandations qui ont été mises sur la table des pouvoirs publics concernés devront attendre les textes d'application sur le terrain.
Clôturant la Conférence nationale socio-économique de la jeunesse avec une note d'optimisme pour l'avenir, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a salué l'organisation de cette première rencontre du genre, tout en recommandant de rester à l'écoute des préoccupations des jeunes, qui constitue la base de tout progrès et du développement national.
Les jeunes sont en retard en termes de recommandations. Ils avaient tout le temps de préparer les documents, mais le retard est devenu une habitude ou presque une culture au quotidien dans certaines situations que l'on ne peut éviter. Revenant à la question des recommandations qui n'ont été rendues publiques qu'à la fin de la journée d'hier, on a consacré des dizaines de recommandations au niveau des quatre ateliers, tout en insistant sur la nécessité de la création d'un comité de suivi des recommandations, afin d'éviter les erreurs qui ont été commises par le passé, à savoir le manque d'application.
Entre autres, on note la création des chaînes de télévision pour les jeunes, afin de prendre en charge les préoccupations de cette catégorie de la population, tout en revenant sur les mouvements de protestation publics qui ne cessent d'envahir la rue, pour exprimer leur ras-le-bol.
Répondant à la question du développement des TIC qui constitue l'apanage de toute la jeunesse algérienne, des cadres du ministère n'ont pas manqué de revenir sur l'importance du projet numérique. M. S. spécialiste dans le domaine résume le tout en une phrase «l'utilisation des TIC permet le développement de l'autonomie de l'individu et de l'entreprise de manière générale», selon ce cadre qui a requis l'anonymat.
De son côté, M Hocini, ajoute «il est plus que temps d'encourager les jeunes à travailler et s'investir dans le domaine du numérique, qui apporte une forte valeur ajoutée à l'économie et à la réussite dans tous les domaines», dira-t-il. Des chercheurs du Centre de recherches en économie pour le développement (Cread) n'ont pas manqué de relever le manque d'académiciens qui pourraient apporter un regard critique et approfondi. Mme Guedjali Assia souligne que «la conférence aborde des thématiques très pertinentes se rapportant à la jeunesse.
Néanmoins des actions concrètes en termes de politique doivent être établies rapidement». Des responsable des organismes d'Etat, n'ont pas manqué de relever les insuffisances. «L'initiative est prise au sommet de l'Etat. Mais, le plus important c'est le résultat que l'on escompte à la base. Pour ce faire, il faut bien mettre en place les mécanismes, afin d'atteindre l'objectif», dira Mohamed G, jeune directeur de la jeunesse et des sports d'une wilaya à l'est du pays, avant d'ajouter que dans l'incapacité de lancer des initiatives au niveau local, «je me retrouve dans l'obligation d'exécuter les recommandations du haut de la pyramide».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.