COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas de retraite à 60 ans
ENSEIGNANTS ET PROFESSEURS DE L'UNIVERSITE
Publié dans L'Expression le 03 - 12 - 2014

«Il faut attendre le résultat du système LMD afin de juger l'apport de l'université au développement national», à en croire le ministre de l'Enseignement supérieur.
Tout en appelant à la mise en valeur des projets et réalisations qu'il a enregistrés depuis son installation, le ministre de l'Enseignement supérieur, Mohamed Mebarki, rassure les étudiants et les enseignants. «Après avoir investi dans la réalisation des infrastructures qui ont permis une amélioration remarquable en termes d'accueil, nous sommes sur la deuxième phase d'une politique qui travaille sur la qualité pédagogique et scientifiques à tous les niveaux de recherche», a déclaré hier, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, lors du forum El Moudjahid à Alger. Sur la question du retard accablant en termes de développement des technologies de l'information et de la communication (TIC), qui devrait être au diapason du développement national et ce, à l'instar des pays voisins au moins, le ministre a reconnu à demi-mot, l'échec de la politique de son secteur, en matière de développement des TIC en Algérie et a imputé l'obstacle à d'autres facteurs culturel et environnemental, afin de justifier la faiblesse. «Nous avons mis en place 23 centres de calculs intensifs qui sont connectés sur leurs homologue français. Mais, malheureusement, le problème du développement et de l'utilisation des TIC, est lié à l'environnement culturel, économique et social qui n'a pas compris encore l'importance de cette nouvelle technologie qui fait l'actualité à travers le monde», a reconnu, M. Mebarki.
La faiblesse ou l'insuffisance de l'Université algérienne dans son ensemble, est liée au système politique qui a été adopté depuis 1962. La démocratisation de l'Université algérienne, a certes réussi l'objectif, mais, en termes d'implication et de son ouverture au secteur économique, scientifique et politique, c'est un autre chapitre qui demande du temps et de l'engagement.
Le passage de l'Université algérienne du système classique vers le système LMD, entre justement dans l'évolution des programmes de l'Université algérienne qui va dans le sens de son adaptation à l'exigence actuelle et l'avenir qui s'impose à travers le monde. «Il va falloir attendre le résultat du système LMD, afin de voir et juger l'impact et l'importance des formations des cadres qui ont rejoint et vont rejoindre le secteur économique, afin d'évaluer le résultat», selon M.Mebarki. Après avoir investi dans la construction et la réalisation des infrastructures universitaires à travers les 48 wilayas, afin de sensibiliser les étudiants universitaires, au point de passer de l'hébergement des étudiants de 3 à 4 par chambre dans les cités universitaires, la nouvelle donne des infrastructures d'accueil a permis d'assurer l'hébergement dans les meilleures conditions, à savoir deux étudiants seulement par chambre, afin d'améliorer la prise en charge des étudiants (es) sur tous les plans. Les demandes d'hébergement dans les cités universitaires ont été réduites de 40%. Répondant au sujet de la rumeur qui a circulé sur la question de la reconnaissance des diplômés en master par la Fonction publique, le ministre a rectifié l'erreur de la mauvaise interprétation de la déclaration de la ministre de l'Education nationale. Enregistrant un effectif de 51.000 enseignants des différents grades pour un volume qui dépasse 1.300.000 étudiants, le ministre a souligné que la note du Premier ministre relatif à la retraite à 60 ans, ne concerne que l'administration, tout en affirmant que l'Université algérienne a besoin de tous ses enseignants et professeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.