Groupe A : L'Ouganda et le Zimbabwe se neutralisent    Dernière séance d'entrainement pour les Verts avant le choc face au Sénégal    AHMED GAID SALAH : ‘'L'armée accompagnera le peuple au sens propre du terme''    TERRAINS NON EXPLOITES : Une enquête dévoile les faux investisseurs à Oran    Serdouk Samir, le supporteur algérien expulsé d'Egypte écroué à la prison d'El Harrach    Pacte politique pour une véritable transition démocratique    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Grève et sit-in des avocats à Béjaïa    20 hectares ravagés par les flammes    La prise en charge des malades à revoir    La Protection civile prend les devants    EN : Belmadi ne fait pas de différence entre Baldé et Mané    Heurts entre policiers et manifestants à Nouakchott    Houassi invite les actionnaires à une réunion    Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer    Le Caire, ville sous haute sécurité    Hanane Ashrawi dénonce    8 opérateurs ont la mainmise sur le marché du médicament en Algérie    Sonatrach revoit ses ambitions d'investissement à la baisse    «Il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la drogue»    Plusieurs agresseurs d'automobilistes appréhendés    Côtelettes d'agneau marinées au four    Pèlerinage au village natal de Matoub Lounès    Qu'est-ce qu'être algérien aujourd'hui ? éloge du vivre-ensemble    Le vieil esthète n'est pas fatigué !    Un voyage à travers 600 ans d'art universel    La Fondation Casbah condamne    Plan bleu de l'ETUSA : 17 dessertes vers les plages de la capitale    Lutte contre la criminalité : Saisie de plus de 1100 comprimés de psychotropes    Les étudiants réclament une Algérie «libre et démocratique»    Le match Sénégal-Algérie dirigé par le Zambien Janny Sikazwe    Pour désigner un successeur à Ouyahia: Session extraordinaire du RND le 6 juillet    L'inflation à 3,6%    Blida: Sept arrestations pour un trafic de 1,5 million de dollars et 600.000 euros    D'énormes potentialités    Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines    La SDO change de main : Un nouveau directeur installé    Le HCA plaide pour la suppression de l'aspect facultatif    Un art, un sport de compétition et une thérapie    Toufik Hamoum à la tête d'un conseil technique    Ecole supérieure des blindés de Oued Chaâba (Batna) : Sortie de six promotions    Crise anglophone au Cameroun : La difficile équation d'un dialogue à plusieurs inconnues    Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?    Transfert : Billel Dziri nouvel entraîneur de l'USM Alger    Djellab à Dakar: "L'Algérie continuera à jouer un rôle primordial pour l'intégration économique intra-africaine"    L'opposition en conclave le 6 juillet    Qui a trompé l'agence Sputnik ?    Deux nouvelles attaques meurtrières dans le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Snpsp gèle sa grève
TOUT EN MAINTENANT LA SESSION OUVERTE
Publié dans L'Expression le 07 - 12 - 2014

Maintenant le suspense, le Syndicat des praticiens de la santé Snpsp et le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière continuent leur fuite en avant.
Tenue à huis clos, la réunion du conseil extraordinaire du Snpsp qui s'est tenue hier, au siège du syndicat Unpef à Alger, a décidé deux mesures qui vont dans le sens de l'apaisement de la situation qui règne entre le syndicat et la tutelle, à commencer par «geler la grève» qui a été décidée auparavant et d'autre part, «laisser la session ouverte, afin de suivre l'évolution de la situation», a-t-on appris, auprès du Dr Merabet, SG du Snpsp. Interrogé sur les raisons qui ont poussé le conseil extraordinaire à revenir sur la décision de la grève, le Dr Merabet a souligné que «c'est vrai que sur le papier, nous avons des revendications qui sont satisfaites. Mais, le problème réside dans la pratique, d'où le principe de geler la grève et de laisser la session ouverte, afin de suivre l'évolution de la situation jusqu'au premier trimestre 2015 avant de revenir sur nos revendications», a-t-il indiqué.
Répondant à la question de la décision de la justice qui a qualifié la grève des médecins «d'illégale», le Dr Merabet, s'est dit étonné par cette décision. «Nous sommes étonnés par cette information qui va à l'encontre de la politique du gouvernement. D'une part, on parle de dialogue social et d'autre part, on saisit la justice pour régler un problème professionnel qui a été posé depuis 2012», déplore-t-il.
Par ailleurs, le SG du Snpsp a écarté tout lien entre la décision de geler la grève et la décision de la justice qui a été «qualifiée d'insensée», dans la mesure où le syndicat active dans la légalité de la loi en vigueur.
Le Snpsp est un syndicat autonome qui n'a rien compris à la démarche de la tutelle qui fait dans l'ambiguïté et l'ambivalence, en prônant la chose et en faisant son contraire dit-il, en faisant référence à la réunion du 3 décembre dernier qui a empêché le Snpsp de prendre part à cette rencontre.
Par ailleurs, il y a lieu de souligner que le conseil extraordinaire du samedi 6 décembre 2014, a connu des positions contradictoires.
Les adeptes de la poursuite de la grève, n'ont pas manqué de souligner que la tutelle «ne tient pas sa parole, malgré les promesses qu'elle a avancées», nous disent les opposants du gel à cette grève qui a fait couler beaucoup d'encre.
Attendons le 1er trimestre 2015, pour voir qui a tort et qui a raison.
Réunis dans une session marathon à huis clos, de nombreux journalistes ont fait demi-tour, pour éviter d'attendre jusqu'à l'après-midi, pour connaître les résolutions finales, journalistes de la presse écrite et autres équipes des chaînes de télévisions privées, ont rebroussé chemin, en raison de la fermeture de la salle de conférences aux gens de la presse qui ont toujours accompagné les praticiens de la santé afin de faire valoir leurs préoccupations.
Dans son communiqué, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a réagi à propos de la grève, en déclarant: «Le tribunal administratif près la cour d'Alger, statuant en référé, ce jour mercredi 3 décembre 2014, a déclaré illégale la grève enclenchée par le syndicat Snpsp. Dans ce cadre, et malgré le faible taux de suivi enregistré au niveau de l'ensemble des établissements publics de santé, le ministère Msprh, invite les praticiens grévistes à se mettre en conformité avec la loi et à reprendre leur travail. Le Msprh rappelle que cette grève est infondée sur le fond dès lors que les principaux points de revendications contenues de la plate-forme de revendication, ont abouti à des résultats tangibles qui avaient été communiqués au Snpsp, notamment lors de l'audience qui lui a été accordée en date du dimanche 23 novembre 2014.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.