Tebboune salue "les rôles de premier plan" et "les missions cruciales" de la femme à travers l'histoire de l'Algérie    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Peur sur la ville
VENTE D'ARMES PROHIBEES A CONSTANTINE
Publié dans L'Expression le 09 - 12 - 2001

Pendant ce Ramadan, plusieurs agressions à main armée contre des citoyens, surtout la gent féminine, ont été signalées dans cette ville et sa périphérie.
Au niveau de la rue de France, plusieurs femmes ont été délestées de leurs bijoux et de leurs sacs. A Djenane Zitoune, aux Arcades romaines et à l'université, une bande de malfaiteurs écumait cette zone en toute quiétude, là où plusieurs étudiants ont été braqués puis délestés de leur argent, montres, gourmettes puis balafrés. Après avoir reçu plusieurs plaintes, la police de la 16e brigade de la Sûreté urbaine a agi avec une grande célérité, mettant fin aux agissements de ces bandes. Ces malfaiteurs ont été présentés au juge instructeur qui, à son tour, les a placés sous mandat de dépôt.
Par ailleurs, les voyageurs du train de banlieue allant vers Zighoud-Youcef ont vécu une journée inoubliable. A la gare de Bekira, une grande rixe a éclaté entre deux groupes de jeunes. Ces derniers ont utilisé des couteaux, des gourdins, des pierres... Un jeune a été poignardé au ventre et évacué à l'hôpital, on ne sait rien de son état de santé. Une psychose s'est emparée des voyageurs surtout les familles qui vivent la peur au ventre. Heureusement la présence des policiers en civil a évité le pire. Les agents de police, pour mettre fin à l'anarchie qui régnait dans le train, ont été obligés d'user de leurs armes en tirant des coups de sommation. Il est à signaler qu'un jeune malfaiteur a été arrêté et présenté au parquet.
Au niveau de Rahbet El-Djemel et du Remblai, les armes prohibées (couteaux, sabres et bombes lacrymogènes) sont exposées aux passants à même le sol.
Pour prévenir les dangers auxquels la population constantinoise est exposée, et sentant le risque d'agression qui guette les citoyens suite à plusieurs plaintes, les services de la police judiciaire ont déployé un important dispositif de sécurité, mobilisant une centaine d'agents à la rue de France et la Brèche. Ce déploiement a permis aux policiers chargés de la sécurité de récupérer un important lot d'armes blanches (60 couteaux et plusieurs bombes lacrymogènes).
D'autre part et dans le cadre de la lutte contre les stupéfiants, la police a lancé une opération de grande envergure, en interpellant des jeunes et en procédant à des fouilles systématiques. Cette opération s'est soldée par l'arrestation de 8 individus pour usage et consommation de stupéfiants. Présentés au parquet, ils ont été placés sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur. Cette opération a permis la saisie de 1.574 psychotropes, 23 grammes de stupéfiant et plusieurs tubes de colle.
Notons enfin que la population constantinoise a été soulagée en apprenant la nouvelle de l'arrestation de ces bandes de voyous dont des repris de justice qui ont semé la terreur et créé un climat d'insécurité totale dans la ville qui était dans un passé récent un havre de paix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.