Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les armées des pays méditerranéens en parlent
CRIMINALITE TRANSFRONTALIÈRE LES ARMEES DES PAYS MEDITERRANEENS EN PARLENT
Publié dans L'Expression le 10 - 05 - 2017


Une vue du séminaire
La migration clandestine, le trafic d'armes et de stupéfiants sont les principaux axes qu'il faut absolument discuter.
Le commandement de la Gendarmerie nationale a organisé les 9 et 10 du mois en cours au Cercle national de l'Armée à Beni Messous, un Séminaire international portant sur la criminalité transfrontalière et son impact sur la sécurité publique.
L'Initiative, souligne un communiqué du ministère de la Défense nationale, entre «dans le cadre de la mise en oeuvre du plan d'action des activités de coopération militaire de l'Initiative 5+5 Défense pour l'exercice 2017». A ce séminaire d'une extrême importance, qui intervient notamment à un moment où la criminalité transfrontalière a pris une ampleur inquiétante à l'ombre de l'instabilité au niveau des frontières comme conséquence de l'insécurité au niveau de certains pays comme la Libye, le Mali et la Tunisie, l'Algérie sera représentée par le Commandement de la Gendarmerie nationale.
Dans le communiqué considéré, il est précisé que le commandement de la Gendarmerie nationale représente le MDN au nom du général de corps d'Armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire. C'est le général-major, Menad Nouba qui a présidé les travaux du séminaire, en présence des experts des pays membres de l'Initiative, ajoute la même source, et a prononcé une allocution, à travers laquelle il a souligné l'importance de cette réunion. Le conférencier, selon toujours le communiqué du MDN a indiqué que «l'organisation de ce Séminaire international portant sur un sujet qui devient plus complexe que jamais et qui figure dans les agendas sécuritaires des gouvernements et des services de sécurité à travers le monde, n'est qu'une preuve de la volonté commune des pays membres de cette Initiative pour développer la coopération internationale dans les domaines liés à la sécurité et la défense, notamment à travers une compréhension élargie en matière de sécurité afin de débattre les différents aspects afférents à la prévention et la lutte contre le crime transfrontalier, sous toutes ses formes, et son impact sur la sécurité publique».
A l'évidence, comme le confirme le MDN, cet évènement primordial dans le contexte actuel traite «l'impact des trois formes criminelles qui centralisent l'intérêt commun des pays membres de l'Initiative, sur la sécurité publique». Dans ce contexte il a été souligné que la migration clandestine, le trafic d'armes et de stupéfiants sont les principaux axes qu'il faut absolument discuter, et c'est ce que rapporte le même communiqué «à travers l'examen des thématiques concernant les dispositifs règlementaires et opérationnels, l'entraide entre les Etats membres de l'Initiative et les politiques de prévention et de lutte».
Les pays membres ont convenu d'un commun accord de tracer un plan stratégique commun pour lutter contre ces phénomènes engendrés par les guerres civiles, notamment en Afrique comme en Libye et le Mali devenus d'ailleurs des terrains où les réseaux criminels s'adonnent à tous genres de trafics. C'est donc une opportunité qui va réunir sans aucun doute «les professionnels, les experts et les chercheurs», souligne le communiqué.
Le but est «d'appréhender, dans un espace étendu de débats, les enjeux de la criminalité transfrontalière et son impact sur la sécurité publique».
Cette rencontre «constitue également un espace de partage des expertises et des bonnes pratiques, entre les pays membres de l'Initiative 5+5 Défense». Ce qui va permettre à ne pas en douter «de développer et de consolider leurs capacités communes en matière de prévention et de lutte contre ce type de criminalité et, au demeurant, tracer des perspectives de recherche dans des sujets d'intérêt commun».
L'Algérie de par son expérience dans la lutte antiterroriste a su jusqu'à présent prendre les mesures pour contenir la menace en matière de trafic d'armes et de drogue par ses opérations militaires sur le terrain, mais aussi par sa stratégie de prévention. S'agissant de l'immigration clandestine, l'Algérie n'est pas la seule à devoir intervenir du fait que souvent son territoire ne sert que de terrain de transit et le vrai problème reste à limiter l'afflux d'immigrants qui doit être pris en charge par les pays d'origine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.