Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    JM / haltérophilie : l'Algérien Fardjalla au pied du podium à l'épaulé-jeté    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    JM /Handball dames/ Gr.A : le point après la 3e et dernière journée    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Le sens et les messages d'un défilé    Le 60ème anniversaire de l'indépendance, "une opportunité pour mettre en relief les réalisations de l'Algérie indépendante"    Makri avance sa proposition    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    La plaidoirie de Lamamra    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    L'Algérie se dote d'une unité d'insuline    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"    Le renforcement du front interne, un message de fidélité aux martyrs    Lancement de la distribution de 160.000 logements à l'échelle nationale    Des milliers de logements attribués à leurs bénéficiaires dans l'Ouest du pays    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ONU dénonce une attaque meurtrière dans le Sud
LIBYE-TERRORISME
Publié dans L'Expression le 20 - 05 - 2017

L'émissaire de l'ONU en Libye, Martin Kobler, a dénoncé hier une attaque contre une base militaire dans le Sud libyen contrôlée par les forces du maréchal Khalifa Haftar, qui aurait fait «un nombre important de morts».
Selon des sources militaires, la 3e Force, un puissant groupe armé de la ville de Misrata, officieusement loyal au gouvernement d'union nationale (GNA), a mené jeudi une attaque contre la base aérienne de Brak al-Shati (sud) contrôlée par l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar. «Je suis indigné par des informations sur un nombre important de morts, y compris des civils, et des rapports selon lesquels des exécutions sommaires auraient pu avoir lieu», a indiqué M. Kobler dans un communiqué, sans donner de précisions sur le nombre des victimes. Il n'était pas possible dans l'immédiat d'obtenir un bilan des victimes de source indépendante. Mais des médias libyens font état de plus de 60 morts. «Dégoûté par l'attaque contre Brak al-Shati et les rapports sur des exécutions de masse. Les auteurs doivent être traduits en justice», a écrit de son côté l'ambassadeur britannique en Libye Peter Millett sur son compte Twitter. Homme fort de l'est libyen, le maréchal Haftar est appuyé par le Parlement élu basé à Tobrouk (est), hostile comme lui au GNA issu d'un accord interlibyen signé fin 2015 au Maroc sous l'égide de l'ONU. Une récente rencontre à Abou Dhabi entre le chef du GNA, Fayez al-Sarraj et le maréchal Haftar, a permis un timide rapprochement entre les deux hommes qui ont convenu d'arrêter l'escalade militaire dans le sud. Depuis le début du mois d'avril, les forces loyales à Haftar ont mené plusieurs attaques contre la base aérienne de Tamenhant contrôlée par la 3e Force. Cette base située près de la ville de Sebha, à plus de 600 km au sud de Tripoli, est convoitée pour sa position stratégique. Mais après sa rencontre avec M.Al-Sarraj, M.Haftar a suspendu son offensive dans le sud. Aguila Saleh, le président du parlement élu, a condamné «l'attaque terroriste perpétrée par les milices de la 3ème Force et par ses alliés (...) contre la base aérienne de Brak al-Shati», faisant état d'un «nombre de martyrs parmi les forces armées». Il a dénoncé «une violation grave de l'accord de trêve conclu à Abou Dhabi» entre M.Sarraj et le maréchal Haftar. M.Saleh a indiqué avoir donné ses directives aux forces armées afin qu'elles «prennent les mesures nécessaires pour riposter à cette offensive et à défendre le Sud et le nettoyer de toutes les milices hors-la-loi».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.