Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    Armée Sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Oum Dreyga    Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    JM / haltérophilie : l'Algérien Fardjalla au pied du podium à l'épaulé-jeté    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    JM /Handball dames/ Gr.A : le point après la 3e et dernière journée    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Le sens et les messages d'un défilé    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Les clés de l'indépendance    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    Le 60ème anniversaire de l'indépendance, "une opportunité pour mettre en relief les réalisations de l'Algérie indépendante"    Makri avance sa proposition    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"    Le renforcement du front interne, un message de fidélité aux martyrs    Des milliers de logements attribués à leurs bénéficiaires dans l'Ouest du pays    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Serraj rencontre enfin Haftar à Abou Dhabi
Crise libyenne
Publié dans Liberté le 03 - 05 - 2017

Le président du Conseil présidentiel et non moins chef du Gouvernement libyen d'union nationale (GNA), issu de l'accord de paix de l'Onu de décembre 2015 à Skhirat, Fayez al-Sarraj, a rencontré, pour la deuxième fois, le controversé maréchal Khalifa Haftar, à Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis, a indiqué l'armée arabe libyenne (fidèle à Haftar) sur sa page facebook. Annoncée quelques heures seulement avant sa tenue, cette rencontre constitue un événement important que les parties impliquées dans la crise libyenne espèrent être un nouveau départ pour en finir avec la guerre et sortir de l'impasse politique en Libye. "Le maréchal Khalifa Haftar a rencontré mardi matin (...) Fayez al-Sarraj à Abou Dhabi grâce à une médiation internationale et arabe", a rapporté l'agence Lana News, loyale aux autorités, non reconnue de l'Est libyen, basées à Tobrouk. Le maréchal Haftar "a quitté la Libye lundi soir pour effectuer une visite officielle aux Emirats arabes unis" à l'invitation de son homologue émirati, selon cette même source. D'après la chaîne de télévision libyenne "218", les deux rivaux ont posé pour les photographes avant de s'entretenir "à huis clos". MM. Sarraj et Haftar devaient se retrouver à la mi-février au Caire, à l'initiative de l'Egypte, pour tenter de négocier des amendements à l'accord politique interlibyen. Mais Khalifa Haftar aurait refusé de voir al-Sarraj à la dernière minute, sans donner trop d'explications à ce refus.
Fin avril, le président du Parlement élu de Tobrouk, Aguila Salah, s'est entretenu à Rome, sur initiative italienne, avec le président du Haut conseil d'Etat, Abderrahmane Souihli, pour tenter de trouver une issue aux désaccords politiques entre le GNA et le gouvernement non reconnu de l'Est libyen, dirigé par Abdellah al-Theni. Pour rappel, l'accord de Skhirat ne prévoyait aucun rôle pour M. Haftar, dont les forces contrôlent une grande partie de l'est de la Libye et tentent, depuis mars, de prendre le contrôle du Sud et du Sud-Ouest libyen, dans le cadre de l'opération "Sables mouvants", à laquelle le GNA a lancé une contre-offensive "Colère du désert". Mais le maréchal controversé s'est imposé comme interlocuteur incontournable après s'être emparé des principaux terminaux pétroliers du pays.
Lyès Menacer/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.