Real : Une provocation de Bale dans le vestiaire ?    JOURNEE NATIONALE DE L'ETUDIANT : Les universitaires dans la rue    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    Déstabilisations cycliques    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Hirak et ramadhan    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Echauffourées entre jeunes et policiers    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Nous comptons sur le retour de Sonatrach"
MOUSTAFA SANALLA, P-DG DE LA COMPAGNIE LIBYENNE DE PETROLE NOC
Publié dans L'Expression le 15 - 11 - 2017

Le siège de Sonatrach à Alger
La compagnie algérienne est présente en Libye à travers sa filiale Sipex, qui opère à Ghadamès, et a dû ensuite se retirer de ce pays dans le sillage du chaos politique et sécuritaire libyen.
E ntre Alger et Tripoli, le cordon énergétique n'est pas coupé. Les deux pays se disent prêts à reprendre de plus près la coopération énergique, notamment dans le domaine de l'exploration et de l'exploitation, à travers leurs compagnies pétrolières respectives. Le P-DG de la compagnie libyenne de pétrole (NOC), Moustafa Sanalla, a déclaré auparavant, à Washington, qu'il comptait sur le retour de Sonatrach en Libye avec l'amélioration progressive de la situation sécuritaire dans ce pays. «Nous comptons sur le retour du groupe pétrolier algérien (Sonatrach) en Libye avec l'amélioration de la situation sécuritaire», a déclaré Sanalla en marge d'un forum économique sur la coopération transatlantique, organisé à Washington par le think tank américain Center for Transatlantic relations en collaboration avec la Chambre de commerce américaine. Outre les travaux d'exploration menés par Sonatrach en Libye, le patron de la NOC a évoqué dans son intervention les discussions en cours avec Sonatrach pour l'exploitation des gisements frontaliers d'Alrar. «On est en train de se mettre à table pour revoir les conditions d'exploitation de ces gisements des deux côtés», a déclaré, pour sa part, à l'APS le conseiller du P-DG de Sonatrach, Mahieddine Taleb, présent à ce forum. «L'objectif est de parvenir à un programme de développement commun des gisements, acceptable par Sonatrach et la NOC», a-t-il ajouté.
Le groupe algérien est présent en Libye à travers sa filiale Sipex, qui opère dans deux blocs d'exploration à Ghadamès, et a dû ensuite se retirer de ce pays dans le sillage du chaos politique et sécuritaire libyen. Sanalla relève que les découvertes réalisées par Sonatrach dans ces deux blocs sont appréciables et marquent aussi la volonté des deux groupes pétroliers à renforcer leur coopération. «Nous voulons renforcer nos relations bilatérales», a ajouté Sanalla qui dit «souhaiter un retour rapide» de Sonatrach en Libye, en rappelant au passage sa visite en Algérie en juin dernier, et les entretiens qu'il a eus avec les responsables du secteur énergétique algérien. Le patron de la NOC précise que plusieurs compagnies pétrolières, y compris Sonatrach, sont en train de suivre l'évolution de la situation sécuritaire pour pouvoir se prononcer sur leur retour. Entre-temps, certaines compagnies sont retournées pour reprendre leurs investissements dans le pays, a-t-il précisé. Le responsable libyen a souligné au cours de ce forum que la coopération algéro-libyenne dans le domaine de l'énergie constituait un exemple d'intégration économique au Maghreb. Sanalla qui s'exprimait au cours de la première session du forum, consacré au climat des affaires au Maghreb, a réfuté le constat établi par quelques membres du panel, selon lequel l'intégration maghrébine demeurait dérisoire, en relevant que la coopération pétrolière entre l'Algérie et la Libye illustrait la volonté des deux pays à renforcer davantage leurs relations économiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.