ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia saute les verrous
IL A ANNONCE L'OUVERTURE DU CAPITAL DES PME PUBLIQUES
Publié dans L'Expression le 24 - 12 - 2017


Abdelmadjid Sidi Saïd, Ahmed Ouyahia et Ali Haddad
Pour apporter plus d'étoffe à la nouvelle démarche qui vient de voir le jour, à savoir la charte de partenariat public-privé, le Premier ministre a déclaré que «le gouvernement a émis des instructions réservant toutes les commandes publiques aux entreprises locales sauf en cas d'exception».
Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a exprimé son entière disposition de renforcer et de consolider la charte de partenariat public-privé qui est considérée à ses yeux comme une sorte d'exploit qui approfondira davantage le dialogue dans le cadre de la tripartite avec le partenaire social et les organisations patronales représentées par le Forum des chefs d'entreprise (FCE). Dans ce sens, Ahmed Ouyahia a rappelé que «cette rencontre revêt une dimension particulière du fait des difficultés financières auxquelles le pays est confronté». Il a énuméré ces difficultés financières sérieuses qui sont générées par «la chute des recettes des hydrocarbures qui se reflètent à travers un déficit budgétaire significatif, mais aussi, à travers un déficit sensible de la balance des paiements accompagné d'une érosion préoccupante de nos réserves de changes», a insinué Ahmed Ouyahia. Lors de cette tripartite qui a vu la signature de la charte de partenariat sociétaire public-privé, le Premier ministre a mis l'accent sur la nécessité que le pays doit maintenir un puissant processus de développement économique et social et préserver l'encouragement à l'investissement, ainsi qu'une réponse robuste et multiforme à la forte demande d'emplois.
Dans ce sens, Ahmed Ouyahia a précisé que le gouvernement vient de prendre des mesures urgentes en application des instructions du président de la République en indiquant que «les emprunts contractés par le Trésor auprès de la Banque d'Algérie depuis l'amendement de la loi sur la monnaie et le crédit permettent à l'Etat de clôturer le présent exercice budgétaire sans difficultés majeures», a tonné le Premier ministre. Dans le même sillage, le Premier ministre a expliqué que ces mêmes emprunts ont permis aux services de l'Etat de régler déjà près de 270 milliards DA de créances détenues par les entreprises publiques, privées ou même étrangères à la suite de l'exécution de contrats publics. Selon le Premier ministre, cette opération va se poursuivre jusqu'à l'apurement de toutes les situations encore en instance.
Pour apporter plus d'étoffe à la nouvelle démarche qui vient de voir le jour, à savoir la charte de partenariat public-privé, le Premier ministre a déclaré que «le gouvernement a émis des instructions réservant toutes les commandes publiques aux entreprises locales, sauf en cas d'exception. Et en exécution de cette instruction, la Sonatrach vient de confier des marchés pour plus de 400 millions de dollars à des entreprises algériennes, alors que ces contrats étaient destinés à l'appel d'offres international», a signalé Ahmed Ouyahia lors de cette 22e réunion de la tripartite. Dans la même optique qui prône la démarche qui donne plus de sens à la charte, Ouyahia préconise de faciliter l'ouverture du capital des petites et moyennes entreprises publiques, dans le cadre de la législation en vigueur. Le Premier ministre a annoncé aussi que le Conseil des participations de l'Etat a réaffirmé l'autonomie des entreprises publiques économiques, sur lesquelles les administrations concernées n'exerceront qu'une simple supervision. Cette question «sera approfondie bientôt lors d'une rencontre que le gouvernement tiendra avec les responsables des groupes économiques publics», a assuré le Premier ministre. Pour apporter son soutien à l'action économique et le développement d'une économie diversifiée et de croissance, Ahmed Ouyahia a annoncé que «le processus de réalisation de 50 zones industrielles a été engagé à travers tout le pays sous la responsabilité directe des walis», et d'ajouter que «plusieurs de ces zones industrielles seront livrées à la fin de l'année 2018, ce qui permettra d'offrir davantage de foncier industriel pour l'investissement», a souligné Ahmed Ouyahia. Le Premier ministre s'est attardé sur la conjoncture économique et sociale pour élucider les grands enjeux et défis auxquels est confronté le pays. Dans ce sens, il a insisté sur la préservation des réserves de changes qui est l'objet d'un effort de plus en plus soutenu. Pour Ahmed Ouyahia, la loi de finances de 2018 «sera porteuse de mesures tarifaires de sauvegarde par le biais de taxes douanières et de taxes intérieures sur divers produits de consommation», et d'ajouter que: «A cela s'ajoutera dès le début de l'année, une suspension temporaire administrative de l'importation de plusieurs produits fabriqués localement», a asséné le Premier ministre.
Ouyahia a présenté ses garanties d'être en sa qualité de chef de file du gouvernement d'accompagner le développement du partenariat sociétaire, ainsi que le développement du partenariat public-privé. Il a aussi affiché la disposition du gouvernement d'accueillir avec bienveillance toute disponibilité des entreprises locales à s'engager dans le financement, la réalisation et la gestion des infrastructures publiques que l'Etat mettra en chantier. Ahmed Ouyahia a affirmé que «le gouvernement apportera aussi son soutien à tout investissement nouveau associant des entreprises publiques avec des entreprises privées ou mixtes», a précisé le Premier ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.