Et la prochaine étape ? Le pantalon et le caleçon aux chevilles ?    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Relaxe pour Fodil Boumala    Communiqué de Liberté    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Le greffon de la liberté    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Saignée de capital humain    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Le dossier sera s'implifié    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    La dernière ligne droite    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Une AGE à refaire    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    Le repère incontournable    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tout sur les visas Schengen
L'AMBASSADEUR FRANÇAIS S'EST EXPRIME HIER
Publié dans L'Expression le 28 - 12 - 2017


Deux sociétés ont été retenues par l'ambassade de France en Algérie pour la délivrance des visas Schengen, à savoir VFS Global pour le consulat général d'Alger et TLS Contact pour les consulats d'Oran et d'Annaba, a indiqué hier l'ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt. La société VFS Global entrera en fonction à com pter du sept janvier 2018 alors que l'ouverture du centre VSF pour accueillir ceux qui auront pris rendez-vous à compter du sept juillet, interviendra le neuf avril 2018. Entre-temps, TLS contact continuera de fonctionner et d'assurer ses prestations jusqu'au 29 mars 2018. Ainsi, du 1er avril au lundi 30 avril 2018, ceux qui avaient demandé des visas auparavant, pourront retirer leurs passeports avant la fermeture définitive de TLS Contact, le 1er mai 2018. A compter du 1er mai, les passeports déposés à TLS et qui n'auront pas été récupérés à cette date, pourront être récupérés au consulat général de France à Alger. Pour ce qui est de la prise de rendez-vous sur Internet, elle sera assurée sans interruption, à savoir sur le site de TLS contact jusqu'au 29 mars et sur le site de VFS Global à partir du 9 avril 2018. S'agissant des consulats généraux de France à Oran et Annaba, l'ambassadeur a expliqué que TLS «exercera son activité dans le cadre d'une offre nouvelle comprenant le changement prévu des locaux», soulignant que «l'adaptation du dispositif pour un meilleur accueil du public entraînera peut-être une interruption momentanée des dépôts selon un calendrier qui sera précisé par les consulats généraux». S'exprimant sur «les intermédiaires indélicats» les «no-shows» (ceux qui prennent rendez-vous et ne se présentent pas), l'ambassadeur a annoncé que le rendez-vous «doit être validé par le prépaiement de tout ou une partie des frais de service, dans les 72 heures qui suivent l'attribution du rendez-vous, autrement il sera carrément annulé». Cette gestion va permettre de «réduire le gaspillage et d'offrir plus de créneaux disponibles aux demandeurs, dans le but de raccourcir les délais». D'autre part, l'ambassadeur français a annoncé que les frais de visa «ne seront pas revus à la hausse», précisant que «ce n'est pas la France qui décide de cette augmentation». Au sujet des visas étudiants, M. Driencourt a rappelé que les candidats «doivent passer le test de connaissance du français (TCF), puis soumettre leur projet d'études en France à examen, de Campus France et du service de coopération de l'ambassade de France». Enfin, il a rappelé qu'au 26 décembre 2017, «410 000 visas ont été délivrés pour environ 630 000 demandes».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.