Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Rencontre, demain, des partisans d'une «transition de rupture»    Samy Agli, nouveau président du FCE    Redorer le blason de l'UGTA    Le Femise évoque la persistance du système de rente en Algérie    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Cameroun-Guinée Bissau, aujourd'hui à 18h00: Les Lions Indomptables veulent rugir    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    L'ARBRE DESSECHE    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc, ce grand absent?
LES PAYS DU DIALOGUE 5+5 SE REUNISSENT AUJOURD'HUI À ALGER
Publié dans L'Expression le 21 - 01 - 2018


Abdelkader Messahel et Jean-Yves Le Drian
La participation du royaume serait vue comme un signe de «réchauffement» des relations entre les deux pays.
Les pays du Dialogue 5+5 se rencontreront aujourd'hui à Alger. Organisé au niveau des ministres des Affaires étrangères, la conférence, 14e du nom, sera coprésidée par les ministres algérien et français, Abdelkader Messahel et Jean-Yves Le Drian et aura pour thème «Méditerranée occidentale: promouvoir un développement économique et social inclusif partagé et durable face aux défis communs dans la région». C'est ce que rapporte un communiqué du ministère des Affaires étrangères. La principale «curiosité» de cette rencontre n'est pas moins le niveau de représentation des pays, ni le choix de la thématique. Les observateurs de la scène régionale avaient, jusqu'à hier le regard braqué sur le ministre marocain des Affaires étrangères, dont le pays est membre de plein droit du Dialogue 5+5. Viendra-t-il, ne viendra-t-il pas, cette question a fait le tour des chancelleries des deux rives de la Méditerranée.
Certains disent y voir une «jauge» des relations algéro-marocaines. La participation du royaume serait vue comme un signe de «réchauffement» des relations entre les deux pays, actuellement en pleine «glaciation». Il se trouve, estiment néanmoins d'autres
observateurs, que le passif algéro-marocain ne saurait trouver sa solution en une visite d'un ministre marocain, fut-il celui des Affaires étrangères.
Jusqu'à la fin de l'après-midi d'hier, les informations sur la participation ou pas du Maroc étaient contradictoires. Il reste que le propos tenu par le secrétaire général du RND et néanmoins Premier ministre sur la provenance du kif qui se déverse par dizaines de tonnes en Algérie est susceptible de maintenir les relations entre Alger et Rabat à la même température que la veille.
Cela pour la «curiosité» qui rend un peu plus palpitante une conférence du conglomérat de nations occidentalo-méditerranéennes, dont le dialogue mis en place depuis 1983 n'a pas empêché l'agression contre la Libye.
Inutile de rappeler que cette même agression qui a transformé la grande bleue en cimetière pour migrants est le fait même de la France et de l'Italie, deux pays-clés du Dialogue 5+5. Cela dit, en diplomatie, on est tenu de ne désespérer de rien et le maintien du canal de dialogue ouest-méditerranéen participe d'une volonté de promouvoir l'espoir d'en finir pas des moyens politiques et pacifiques avec les problèmes que traverse cette région du monde.
C'est en tout cas, le voeu de l'Algérie qui «plaidera comme à l'accoutumée dans le cadre de sa politique méditerranéenne en faveur de l'avènement d'un espace euro-méditerranéen de paix, de stabilité et de prospérité partagée», souligne le communiqué des Affaires étrangères. Il reste que cette 14e session a ceci d'intéressant: elle associe les organisations transnationales qui gravitent autour de la Méditerranée occidentale. Ainsi, on notera la participation du secrétaire général de l'UMA, le secrétaire général de l'UPM, le commissaire européen en charge de la Politique européenne de voisinage. Mais notons, tout de même, qu'à l'exception de l'Union européenne qui active, l'UMA et l'UPM sont des organisations mort-nées.
Cela étant dit, cette conférence n'en demeure pas moins importante, notamment en raison de la situation qui prévaut dans la région, mais surtout parce qu'il y sera question de sécurité, de lutte contre le terrorisme, de déradicalisation et de migration. Autant de thèmes qui agitent la scène euro-méditerranéenne.
Les obnservateurs ne s'attendent pas à des décisions spectaculaires, mais la rédaction d'une «Déclaration ministérielle 5+5 d'Alger», pourrait constituer un élément politique susceptible de constituer une base pour faire avancer le dialogue.
La diplomatie est faite de petits pas et à ce propos, celui accompli, hier, par les parlementaire des
10 pays, réunis à Alger en fait partie. Sous le thème «L'Ouest de la Méditerranée: consolidation du développement socio-économique global, partagé et durable pour relever les défis communs à la région»,les parlementaires des deux rives de la Méditerranée occidentale apportent leur caution au dialogue des 5+5.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.