PSG : Neymar remis à temps pour le match face à l'OM    Foot - Classement Fifa : L'Algérie conserve sa 30e position, perd une place au niveau africain    Benzema devra encore patienter pour le jugement    Loi criminalisant la spéculation: les opérateurs appelés à déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    Elections locales à Mostaganem : Des maires et des ex-députés exclus de la course aux candidatures    Météo : pluies sous forme d'averses orageuses dans plusieurs wilayas du pays à partir de ce vendredi    La prédiction de Ronaldinho pour Mbappé    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Un scrutin miné ?    Rejet de 77 dossiers de candidature    Le RND au bord de la crise    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Des candidats exclus font appel    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hommage exceptionnel à Saïd Hilmi
TIZI OUZOU
Publié dans L'Expression le 02 - 05 - 2018

Un hommage exceptionnel a été rendu, Lundi, au théâtre Kateb Yacine de Tizi Ouzou, à l'artiste et comédien Saïd Hilmi en reconnaissance de sa longue et riche carrière et de son apport considérable à la culture algérienne. L'hommage, organisé par la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou sur demande du ministre de tutelle, Azzeddine Mihoubi, a été l'occasion pour la nombreuse assistance de demander à l'artiste, qui a décidé de mettre fin à sa carrière, de continuer à les «bercer» de son humour. La cérémonie, marquée par l'absence de son frère Mohamed, était rehaussée par la présence de plusieurs personnalités du monde de l'art, des responsables locaux et des officiels, qui ont tenu à marquer de leur présence cet hommage «à l'un des géants de la culture algérienne». C'est le cas du poète et chanteur Lounis Ait Menguellet, ami de longue date de l'artiste, de représentants du wali et de l'APW de Tizi Ouzou, Ouahab Ait Menguellet, maire de Tizi Ouzou, Mohamed Yahiaoui, directeur du Théâtre national Mahieddine Bachtarzi (TNA), Mustapha Ayad, acteur et fils de Rouiched et de plusieurs autres artistes. Emu par les acclamations de l'assistance, à sa montée sur scène, l'artiste n'a pu contenir ses larmes avant d'esquisser quelques pas de danse rock and roll en lui lançant: «Mazal, je ne suis pas périmé», comme pour dire qu'il n'a rien perdu de sa verve du haut de ses 79 ans. Suscitant l'interaction avec l'assistance à qui il a fait vivre un moment de plaisir, le comédien déclenche des rires en enchaînant les formules et les mimiques dont il a le secret. «L'art demeurera toujours vivant, c'est un hymne à la vie», lance-t-il, après un court documentaire-vidéo retraçant son parcours. «Je suis venu dans l'océan de l'art sans avoir avec quoi ramer, mais, j'ai eu la chance et l'honneur de croiser la route de gens comme Mahieddine Bachtarzi et Hassan Hassani, qui ont été ma boussole», déclare-t-il en reconnaissance à ses mentors. «Je ne peux dire avec exactitude depuis quand je connais Saïd car je le connais depuis toujours», affirme Lounis Ait Menguellet, invité à prendre la parole, et qui, sur demande de l'assistance, implore son ami «de ne pas partir» et de continuer à faire le bonheur de ceux qui l'aiment. Tour à tour, les différents responsables ont honoré l'artiste de présents symboliques en le remerciant pour son apport et sa contribution au rayonnement de la culture algérienne.
Agé de 79 ans, Saïd Hilmi, de son vrai nom, Saïd Brahimi, est l'un des pionniers du théâtre algérien. Acteur, parolier, compositeur, auteur et humoriste, il a fait ses débuts sur les planches aux côtés de Mahieddine Bachtarzi. Il a joué dans de nombreuses pièces de théâtre («El kardach hfa», «Guetâ ouarmi») et de nombreux films («Zone interdite», «El Ouelf essaïb», «Douar ennsa»). Saïd Hilmi a également animé plusieurs émissions à la radio Chaîne 2 et est l'auteur de plusieurs sketch audiovisuels en kabyle.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.