Mohamed Salah évoque sa relation avec Mahrez    Liverpool : Klopp n'est pas étonné pour Bruno Fernandes    Le RCD fustige le gouvernement    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    L'activiste Amar Berri arrêté, puis relâché    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Développement du gisement de fer de Gara Djebilet    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    Baisse drastique des visas pour les Algériens    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    14 marchés aux bestiaux hebdomadaires rouverts    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Conseils de l'ordre des médecins et chirurgiens-dentistes: Des syndicats dénoncent une «situation de blocage»    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tentatives de parasiter le scrutin
REFERENDUM POUR LA PAIX
Publié dans L'Expression le 01 - 10 - 2005


Le taux de participation a été des plus forts dans les régions touchées par le terrorisme, a indiqué, hier le ministre de l'Intérieur, dans sa conférence de presse. Les wilayas qui ont le plus souffert du terrorisme sont celles qui ont enregistré les plus forts taux de participation et de «oui» au projet de charte pour la paix et la réconciliation nationale, a affirmé Nouredine Yazid Zerhouni . Il a relevé que les wilayas de Laghouat, Khenchela, Batna, Tébessa, Tiaret, Tlemcen et Djelfa, des régions durement éprouvées par le terrorisme, ont enregistré les plus forts taux de participation dépassant les 80%. Cependant, comme l'a si bien confirmé le conférencier, le référendum sur la charte pour la paix et la réconciliation nationale a été émaillé par des actes terroristes mineurs dans les régions centre et est du pays. Un procédé souvent usité par les groupes terroristes, à la veille de chaque rendez-vous électoral important. Dans la wilaya de Boumerdès, deux attentats à l'explosif ont été perpétrés dans la nuit de mercredi à jeudi. Ainsi, alors que les éléments des forces de sécurité s'apprêtaient à mettre en place le dispositif de sécurité pour le bon déroulement du scrutin, deux bombes explosent entre 18h et 19h. La première au passage d'un véhicule de la Gendarmerie nationale, à proximité d'un bureau de vote de la localité d'Aïn Hamra, à Cap Djinet et la seconde, une bombe artisanale a ébranlé le centre de vote Belhasnat, dépendant de la commune de Tidjelabine. Une région, qui rappelons-le avait enregistré il y a près d'un mois, un attentat terroriste contre une patrouille de la Gendarmerie nationale. Les deux attentats n'ont heureusement pas fait de victimes. Par ailleurs, le ministre a fait état d'une autre opération terroriste dans la région d'Arris (Batna) où une patrouille de la Gendarmerie nationale a essuyé des coups de feu de la part d'un groupe terroriste. Une action similaire a eu lieu dans la wilaya de Skikda, contre un agent d'Algérie Télécom. Il est utile de rappeler que la réaction des éléments irréductibles du Gspc, se justifie par les dispositions de la charte pour la paix et la réconciliation nationale qui n'accordent pas les circonstances atténuantes aux éléments armés impliqués dans les attentats terroristes. Par ailleurs, des actes de violence, dus à l'atmosphère qui règne en Kabylie ont été enregistrés le jour du scrutin, indique Zerhouni. Il a indiqué, dans ce cadre, que «17 communes de Béjaïa, Bouira et Tizi-Ouzou, qui totalisent 62.000 électeurs inscrits, ont connu des actes de violence visant les centres et les bureaux de vote». Des actes de violence qui, selon lui «ont engendré l'inquiétude des citoyens et réduit fortement le taux de participation». En somme, loin de mettre dos à dos les terroristes et les citoyens de Kabylie, dont les idéaux sont diamétralement opposés, il reste que cette région a, de tout temps, aspiré à la paix et à la stabilité, à travers aussi bien les actions pacifiques de la société civile et surtout la conscience politique très développée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.