Les graves accusations de Baâdji    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Un limogeage et des interrogations    Importation de véhicules : Le Président Tebboune ordonne la révision immédiate du cahier des charges    L'Algérie sur la bonne voie en Afrique    Le défi de la qualité    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Tapis rouge pour Mahmoud Abbas    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    Lancement de la vaccination à domicile    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Le dernier vol du colibri !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Le sélectionneur de l'Egypte Queiroz évoque l'Algérie    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Longue chaîne létale    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    «Soula» de Salah Issaâd en compétition    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La JSS se débarrasse des grigris des Ghanéens    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    «Nous avons atteint nos objectifs»    L'ascension fulgurante du Front el Moustakbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FFS garde la main à Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 31 - 12 - 2018

Face à quatre concurrents, dont deux poids lourds, Rabah Menaoum, élu du FFS à l'APW de Tizi Ouzou, a réussi à arracher la première place.
Le plus vieux parti d'opposition, à savoir le Front des forces socialistes (FFS), garde la main dans la wilaya de Tizi Ouzou après avoir remporté les élections sénatoriales organisées le 29 décembre dernier au siège de la wilaya. Face à quatre concurrents, dont deux poids lourds (Malik Hessas et Ouahab Ait Menguellet), Rabah Menaoum, élu du FFS à l'Assemblée populaire de la wilaya de Tizi Ouzou, a réussi à arracher la première place en dépit du fait que la compétition a été des plus serrées. De ce fait, le FFS demeure le parti le plus représentatif dans la wilaya de Tizi Ouzou puisque les deux sièges au Sénat, de la wilaya de Tizi Ouzou, lui reviennent désormais. Pour rappel, le deuxième sénateur de la wilaya de Tizi Ouzou dont le mandat se poursuivra encore, n'est autre que Hocine Haroun, figure très connue et très active du parti et ancien président de l'APW. Quant à Rabah Menaoum, il remplacera Moussa Tamatardaza, également cadre du FFS, élu sortant au Sénat. En plus donc des deux sièges au Sénat, le FFS est le parti qui compte le plus grand nombre de députés à l'APN, mais aussi, il détient la majorité à l'APW de Tizi Ouzou dont la présidence ainsi que la majorité des Assemblées populaires communales. Malgré les problèmes internes qui secouent le parti ces derniers temps et en dépit de l'éviction de pas mal de cadres, voire de figures de proue de la formation politique, il n'en demeure pas moins que dans la wilaya de Tizi Ouzou, le parti de Hadj Djilani reste indétrônable. Ceci au moment où de nombreuses autres formations politiques tentent de percer, à l'instar du FLN et du RND, dont le nombre d'élus locaux ne cesse d'augmenter depuis quelques années. A l'issue de l'annonce des résultats des élections sénatoriales au siège de la wilaya de Tizi Ouzou, une explosion de joie s'est emparée de tous les militants, élus et sympathisants du FFS présents sur place. Ces derniers n'ont pas hésité à exprimer, de vive voix, leur liesse en lançant des slogans connus et familiers au parti comme: «Assa, azekka, le FFS yella yella» ou encore «Ruh ami ruh, le FFS yewâar, matchi d latchi tchi».
Pour sa part, le nouveau sénateur Rabah Menaoum, entouré par l'actuel président de l'APW de Tizi Ouzou Youcef Aouchiche ainsi que du député Mohamed Klalèche a insisté sur le fait qu'à l'issue de cette élection, c'est le meilleur qui l'a emporté et le meilleur, a précisé, le nouveau membre du Conseil de la nation, c'est le FFS. Rabah Menaoum a aussi rappelé que cette fois-ci l'élection sénatoriale à Tizi Ouzou ne ressemble aucunement aux précédentes en faisant allusion à la participation du candidat indépendant et maire de Tizi Ouzou Ouahab Aït Menguelet qui a failli lui ravir ce siège au Sénat. Pour rappel, Ouahab Aït Menguellet a été soutenu lors de ce vote, non seulement par les élus indépendants, mais aussi par l'ensemble des élus du RND, le PT, le MPA et le parti TAJ. En dépit de cela, le candidat du FFS a réussi à franchir le cap grâce à une mobilisation sans précédent de tous les élus du parti, aussi bien à l'APW qu'aux APC. Rabah Menaoum a ajouté en outre qu'il dédiait cette victoire à l'ancien président du parti Hocine Ait Ahmed. Concernant les résultats chiffrés des élections sénatoriales dans la wilaya de Tizi Ouzou, il y a lieu de préciser que Rabah Menaoum du FFS a obtenu 363 voix. Le représentant du plus vieux parti d'opposition est suivi de Malek Hessas, candidat du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) avec 347 voix. En troisième position, on retrouve le candidat indépendant Ouahab Ait Menguellet qui a eu 302 voix. Le candidat du FLN en a obtenu 14 alors que le candidat indépendant Mustapha Bouadi a eu quatre voix. Le taux de participation a été de 97,71% soit un total de 1069 votants sur les 1094 inscrits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.