L'Emir de l'Etat du Qatar entame une visite officielle en Algérie    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    21 manifestants condamnés à 50 000 DA d'amende    "Halte aux pratiques liberticides !"    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    Le Targui    Le NAHD récupère l'argent du transfert de Touggaï et de Zerdoum    La mobilisation se poursuit à Montréal    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    Le geste honorable du groupe Cevital    Bordj Bou-Arréridj : le P/APC d'El-Main devant le juge d'instruction    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Sonatrach : Acquisition de trois méthaniers    Nationalisation des hydrocarbures: nécessité de réaliser la sécurité et la transition énergétique    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    Epidémie de coronavirus : L'angoisse gagne la planète    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    Promotion des droits et des libertés: contrôler l'application de la justice constitutionnelle dans la vie publique    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Objectif : La relance du cinéma algérien    Noureddine Khaldi nouveau DG des Douanes    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Bouira: Les céréales et l'intérêt des analyses des sols    24 harraga arrêtés à Skikda    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    Baisse significative de la participation aux législatives    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bal des hypocrites
Publié dans L'Expression le 23 - 04 - 2019


Selon des chaînes de télévision privées bien connues pour leur entrisme politique, en ces temps de turbulence, Bouguerra Soltani, ancien chef de file du MSP, était à Paris pour des raisons oecuméniques, en sa qualité de grand adepte du dialogue interreligieux...Donc, tout en fêtant Pâques avec la communauté chrétienne, il a proposé son regard méthodique à la manifestation des Algériens de France, place de la République. Mal lui en a pris puisqu' il fut, aussitôt, houspillé et chassé jusqu'à une bouche de métro par de supposés nervis d'une formation sulfureuse qui rêve de s'agripper à la contestation pour la transformer en révolte sectaire. Des images édifiantes quant à la période actuelle où tous les dérapages sont possibles et tous les aventurismes ouvertement affichés. C'est le cas de ces partis qui ont surgi dans l'humus des «années glorieuses», lorsque Bouteflika représentait, aux yeux de tout un peuple, le gage d'une résurrection exemplaire. Voilà donc le MPA, suivi du TAJ de Amar Ghoul, qui «claquent» la porte de la conférence nationale à laquelle les conviait Abdelkader Bensalah, en sa qualité de chef de l'Etat par intérim, certes malheureux, mais néanmoins courageux, faut-il le rappeler, tant il se trouve de plus en plus seul, face à un ouragan populaire en train de tout emporter. Il n'y a pas si longtemps de cela, le MPA et le TAJ avaient des «positions» autrement plus «cool» vis-à-vis du pouvoir, mais voilà qu'ils cherchent, maintenant, à s'agripper, avec un à propos pathétique, au fourgon d'une opposition «sans peur et sans reproche». No comment, dira-t-on... Il est amusant de remarquer combien, d'est en ouest, le mot d'ordre général est de rallier et de «soutenir» l'institution militaire, quitte, si besoin est, à multiplier les offres de service qu'apparemment personne ne leur a demandé. Tel est l'art de l'entrisme, en politique, et, sur ce plan, c'est à qui se montrera encore plus opportuniste que les autres. Tandis que le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, chef d'état-major de l'ANP, poursuit, imperturbable, ses inspections dans les différentes Régions militaires, à coup d'exercices répétés, afin de donner à réfléchir aux ennemis du pays, internes et extérieurs, on entend des porte-voix qui ne tarissaient pas d'éloges sur leur supposé chef hiérarchique, quelques mois auparavant, tomber aujourd'hui dans l'invective et le dénigrement le plus affligeant. Molière avait bien raison de vouer au diable tous les Tartuffe dont le monde, en général, et la politique, en particulier, ici comme partout ailleurs, sont truffés jusqu'à la lie....

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.