Salade de betterave persillée    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice
FEU VERT ACCORDE À LA PROCEDURE DE LEVEE D'IMMUNITE
Publié dans L'Expression le 24 - 04 - 2019

Après avoir été confirmée par plusieurs sénateurs, et par l'ex-ministre Saïd Barkat «je confirme la procédure de levée de l'immunité parlementaire. C'est une bonne chose dans le contexte actuel, il faut que justice se fasse», la procédure de levée de l'immunité parlementaire des sénateurs et ex-minis-tres, Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, a reçu le feu vert de la commission du Sénat, selon plusieurs médias. A cet effet, les membres de la commission des affaires juridiques du Sénat ont confirmé avoir entamé l'étude des dossiers des anciens membres du gouvernement. Celle-ci pourra prendre jusqu'à deux mois, selon le règlement intérieur du Sénat. Elle sera sanctionnée par la rédaction de rapports qui seront présentés devant la chambre du Conseil de la nation, pour aboutir à la séance de levée de l'immunité qui se déroulera à huis clos.
De toute évidence, cet engagement de la commission qui finalise le dossier pour le soumettre au vote de la plénière, signifie clairement, que cette dernière se base sur des éléments probants, et sur un dossier solide qui pourrait à travers la clairvoyance de la justice, confirmer l'implication des deux ex-ministres dans des affaires de détournement de fonds, datant de leur passage à la tête du ministère de la Solidarité nationale. Pour ce faire, la levée de leur immunité parlementaire, constitue une étape décisive et un complément précieux dans l'enquête qui avait été menée par l'Office central de répression de la corruption (Ocrc) avant que ce dernier, ne soit dissous fin 2018. Pour les observateurs, ce n'est qu'une affaire de temps, de quelques jours, avant de voir l'un des symboles, du zaïmisme, qui régnait ces dernières années sur la scène politique, s'effondrer, et se retrouver devant les juges, pour répondre de ses actes, avec le poids d'une épée de Damoclès, a savoir, l'éventualité presque imminente de la condamnation. On n'en est pas encore là, du fait qu'aucune date n'a été communiquée sur la tenue d'une séance plénière à cet effet. L'avalanche d'arrestations résultant des revendications du mouvement populaire et du soutien de l'état-major de l'ANP à l'origine des enquêtes diligentées ces derniers jours dans le cadre de la lutte contre la corruption, semble n'épargner personne. Dans ce sens, tout porte à croire, que l'appareil judiciaire ne reculera plus devant, les titrés et les gradés, et il n'est pas exclu de voir, les jours prochains, la liste des personnalités présentées devant les juges pour affaire de corruption, s'allonger considérablement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.