La résilience du régime algérien    Plan d'urgence en cours d'élaboration pour relancer le sport d'élite en Algérie    Tennis/Tournoi international ITF juniors: Perez Pena et Mehdi Sadaoui sacrés    Sahara occidental: Brahim Ghali réitère son appel à l'ONU à assumer ses responsabilités    Mokri appelle à prévenir les "conflits d'intérêt" et à œuvrer à édifier un Etat de droit    Appel au parachèvement du processus de mutation démocratique pour l'édification de la nouvelle Algérie    POUR NON-CONFORMITE DE LA POUDRE DE LAIT UTILISEE : Fermeture d'une laiterie privée à Mostaganem    Les locaux de Logitrans auraient été perquisitionnés    Parti FFS : Démission collective de membres de l'Instance Présidentielle    APRES UNE VISITE D'ETAT EN ARABIE SAOUDITE : Le Président Tebboune regagne Alger    Djerad félicite le nouveau chef du gouvernement tunisien pour sa prise de fonctions    FORMATION AU METIER D'AVOCAT : Le concours d'accès au CAPA relève de l'UNOA    Le procès Hamel et Tayeb Louh reporté au 19 mars    CORONAVIRUS : L'Algérie n'a enregistré aucun autre cas positif    TRIBUNAL SIDI M'HAMED : Kamel Chikhi condamné à 8 ans de prison ferme    SANS SALAIRE DEPUIS 7 MOIS : Les journalistes de ‘'Temps d'Algérie'' interpellent le Président    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Arsenal: l'immense déception d'Arteta    Des enfants inventeurs reçus par les ministres Sid Ali Khaldi et Yacine Djeridane    Le hirak entame sa 2e année en force    LOGEMENTS SOCIO-LOCATIFS DE FRENDA (TIARET) : La liste des 1183 logements sera connue le 16 avril    CRISE DU LAIT EN SACHET : La spéculation perdure à Oran    Décès d'Idriss El Djazairi : une carrière vouée aux bonnes causes    Coronavirus: le Premier ministre instruit les parties concernées à prendre les mesures nécessaires    Juventus: l'avenir de Sarri lié à Lyon ?    LE CARACTÈRE ET L'AMBIVALENCE DE CERTAINS DE MES COMPATRIOTES    Algérie- Maroc : conjuguer le Hirak au pluriel maghrébin    MOULOUD MAMMERI UNE MORT INJUSTE    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    L'Espagne et la France fustigées    T'es pas mon frère !    Les revendeurs «partenaires»    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier martyr du Mouvement national
AREZKI KEHAL MORT IL Y A 80 ANS À LA PRISON DE SERKADJI
Publié dans L'Expression le 28 - 04 - 2019

Quelque 1500 personnes l'avaient accompagné à sa dernière demeure.
Né à Guenzet, Béni Yala (w.Sétif), un certain 22 avril 1904, Arezki Kehal est décédé le 18 avril 1939 d'atroces souffrances survenues lors de 14 mois d'internement à Barberousse (Alger) où il avait été écroué en 1938.
Depuis son adhésion à «L'Etoile Nord Africaine» en 1932, il n'a eu de cesse de militer dans le combat pour la liberté. Militant sérieux et engagé, il devint membre du Bureau politique, président du Comité central, trésorier général et secrétaire général de la rédaction.
En 1931, date à laquelle il rejoignit «L'Etoile Nord-Africaine», en compagnie de grands militants tels que Amar Imache, Belkacem Radjef et tant d'autres, ils publient «El Oumma», organe par lequel ils diffusent les idées des milieux ouvriers en France.
Pendant la tournée en Algérie en 1937 de Messali Hadj, président du Parti du Peuple Algérien (PPA), dont il fut membre fondateur en mars 1937 à Nanterre (France) après la dissolution de l'Etoile Nord-Africaine, il assura la direction du parti. Dès l'arrestation de Messali Hadj, il vint à Alger le 3 septembre 1937 pour continuer l'action du parti. Ce jour coïncide avec celui de l'arrivée de Tlemcen de Mohamed Guenaneche qui devait l'aider dans sa mission de prendre en charge la publication du journal «Ach-Chaâb» dont le premier numéro venait de paraître.
En fin septembre 1937, les deux militants rencontrent la prestigieuse figure nationale en la personne de Cheikh Ibn Badis qui affirmait qu'il aspirait à l'indépendance de l'Algérie et que l'épreuve faite avec le Front Populaire était suffisamment «édifiante» pour ce faire et les deux parties opérèrent alors un rapprochement entre le PPA et l'Association des Ouléma algériens.
Le 25 février 1938, il fut arrêté et écroué à Barberousse où il a été longtemps malade et ne fut hospitalisé qu'après d'énormes difficultés et suite à l'intervention d'avocats et la pression de l'opinion publique. A l'hôpital Mustapha-Pacha, il fut mis sous isolement complet avec policier de garde H24. Il s'éteint en avril 1939 à l'hôpital et son corps a été transporté à Guenzet après avoir été déposé au domicile de Cheikh Ahmed Bouda au Bd Cervantès (Belcourt). La dépouille de celui qu'on appelait déjà «l'héritier de l'illustre El Mokrani» avait été accueillie à une heure avancée de la nuit par une grande foule composée de la population de Guenzet et des alentours. Le lendemain, près de 1500 personnes, c'est-à-dire la population de Guenzet et de tous les villages avoisinants étaient présents pour accompagner le défunt dans son dernier «voyage».
Nombre de discours élogieux furent alors prononcés en langue arabe et kabyle devant une foule étreinte de sanglots qui malgré tout éclatèrent en ce triste moment. Arezki Kehal a été le premier martyr du PPA et le premier à avoir été honoré d'obsèques nationales et dont le cercueil fut recouvert de l'emblème national...en 1939.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.