Tripoli : 9 morts dans le bombardement d'un dépôt militaire    Crise libyenne : Alger et Tunis affichent leurs inquiétudes    Sports mécaniques : Le CSMB s'illustre    Delort, quelle bonne pioche de Belmadi !    BAC 2019 dans la capitale : Plus de 58 000 candidats    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Baghlia : Manque de transport public    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    L'AACC s'oppose à la dissolution de l'Office central de répression de la corruption    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    114 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    Tlemcen: Un jeune tué à coups de couteau et de sabre    83,31% de réussite à la «5ème»    La saga judiciaire continue    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Quelques scénarios de sortie de crise    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Pour renforcer prochainement la cartographie et la télédétection : Une caméra numérique de nouvelle génération à Oran    Hommage à Ahmed Kellil    Karim Djoudi et Amar Tou, placés sous contrôle judiciaire    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le président déchu comparaîtra la semaine prochaine    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    ACTUCULT    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le premier martyr du Mouvement national
AREZKI KEHAL MORT IL Y A 80 ANS À LA PRISON DE SERKADJI
Publié dans L'Expression le 28 - 04 - 2019

Quelque 1500 personnes l'avaient accompagné à sa dernière demeure.
Né à Guenzet, Béni Yala (w.Sétif), un certain 22 avril 1904, Arezki Kehal est décédé le 18 avril 1939 d'atroces souffrances survenues lors de 14 mois d'internement à Barberousse (Alger) où il avait été écroué en 1938.
Depuis son adhésion à «L'Etoile Nord Africaine» en 1932, il n'a eu de cesse de militer dans le combat pour la liberté. Militant sérieux et engagé, il devint membre du Bureau politique, président du Comité central, trésorier général et secrétaire général de la rédaction.
En 1931, date à laquelle il rejoignit «L'Etoile Nord-Africaine», en compagnie de grands militants tels que Amar Imache, Belkacem Radjef et tant d'autres, ils publient «El Oumma», organe par lequel ils diffusent les idées des milieux ouvriers en France.
Pendant la tournée en Algérie en 1937 de Messali Hadj, président du Parti du Peuple Algérien (PPA), dont il fut membre fondateur en mars 1937 à Nanterre (France) après la dissolution de l'Etoile Nord-Africaine, il assura la direction du parti. Dès l'arrestation de Messali Hadj, il vint à Alger le 3 septembre 1937 pour continuer l'action du parti. Ce jour coïncide avec celui de l'arrivée de Tlemcen de Mohamed Guenaneche qui devait l'aider dans sa mission de prendre en charge la publication du journal «Ach-Chaâb» dont le premier numéro venait de paraître.
En fin septembre 1937, les deux militants rencontrent la prestigieuse figure nationale en la personne de Cheikh Ibn Badis qui affirmait qu'il aspirait à l'indépendance de l'Algérie et que l'épreuve faite avec le Front Populaire était suffisamment «édifiante» pour ce faire et les deux parties opérèrent alors un rapprochement entre le PPA et l'Association des Ouléma algériens.
Le 25 février 1938, il fut arrêté et écroué à Barberousse où il a été longtemps malade et ne fut hospitalisé qu'après d'énormes difficultés et suite à l'intervention d'avocats et la pression de l'opinion publique. A l'hôpital Mustapha-Pacha, il fut mis sous isolement complet avec policier de garde H24. Il s'éteint en avril 1939 à l'hôpital et son corps a été transporté à Guenzet après avoir été déposé au domicile de Cheikh Ahmed Bouda au Bd Cervantès (Belcourt). La dépouille de celui qu'on appelait déjà «l'héritier de l'illustre El Mokrani» avait été accueillie à une heure avancée de la nuit par une grande foule composée de la population de Guenzet et des alentours. Le lendemain, près de 1500 personnes, c'est-à-dire la population de Guenzet et de tous les villages avoisinants étaient présents pour accompagner le défunt dans son dernier «voyage».
Nombre de discours élogieux furent alors prononcés en langue arabe et kabyle devant une foule étreinte de sanglots qui malgré tout éclatèrent en ce triste moment. Arezki Kehal a été le premier martyr du PPA et le premier à avoir été honoré d'obsèques nationales et dont le cercueil fut recouvert de l'emblème national...en 1939.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.