Le Président Tebboune réitère son engagement à récupérer les restes mortuaires des chouhada    Real : Un rêve d'enfance pour Reinier    Agriculture: bientôt un recensement du cheptel national de vaches laitières    Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l'investissement    Boukadoum reçu par Fayez Al-Sarraj à Tripoli    "Prétendue réclamation des forces de maintien de l'ordre": démenti catégorique de la DGSN    Ligue 2 (19e j): le RC Arbaâ sur le podium, l'ASM Oran étrillée à Boussaâda    BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''    COUR SUPREME : Deux anciens walis de Skikda placés en détention provisoire    DEBRAYAGE DANS LE CYCLE PRIMAIRE : Les enseignants menacent de boycotter les examens    ORAN : 10 nouveaux appareils d'analyses médicales pour le CHU    Air Algérie: la Justice ordonne l'arrêt immédiat de la grève du PNC    Amar Belhimer annonce prochainement un encadrement juridiquement    Karim Younès nommé médiateur de la République    Arrestation d'un groupe d'extrême droite qui visait des mosquées    "Opticharge" lance sa plateforme logistique digitale    Une fatalité ou un choix de facilité ?    La course des strapontins s'emballe !    Dortmund-PSG et Atlético-Liverpool pour ouvrir le bal    Hammouche reste confiant pour la suite    «La libéralisation du code des collectivités locales est une priorité»    Cumul retraite et nouvelle activité    Une famille s'en remet au ministre de l'Habitat    Le trafic routier basculé vers la RN5    12 000 foyers concernés à Batna en 2020    Un colis de près de 40 kg de kif rejeté par la mer à Abou-el-Hassan    Tizi Ouzou : hommage à la conteuse et poétesse Djedjiga Bourai    Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia    Des journées dédiées au théâtre révolutionnaire    Il était une fois, la halqa et la waâda    ACTUCULT    Coronavirus : Fin de confinement et aucun cas de Covid 19    Train de vie de l'état : Halte aux excès !    «Je livrais des uniformes et des armes à l'ALN»    En bref…    Syrie : L'armée syrienne libère plusieurs localités    RCA – MOB : Les Crabes visent un bon résultat    France : Les incidences positives de l'immigration    Ateliers d'art-thérapie pour enfants malades à El Oued : Une première dans la région    Plaidoyer pour la conservation et la préservation du patrimoine culturel et artistique africain    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    La diseuse de choses «vraies» !    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    Karim Younes nommé médiateur de la République    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    Le Groupe PSA poursuit son projet d'implantation industrielle à Tafraoui    13 harraga algériens secourus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La LFP viole ses propres décisions
PROGRAMMATION DES DERNIERS MATCHS DE CHAMPIONNAT
Publié dans L'Expression le 15 - 05 - 2019

La LFP de Medouar continue de nager à contre-courant
Les stades doivent obligatoirement disposer d'une installation d'éclairage réglementaire à 1200 Lux avec une source d'approvisionnement de substitution permettant le bon déroulement des matchs en nocturne.
La Ligue de football professionnel (LFP) n'applique ses décisions et celles de la FAF que par «circonstances», au lieu de ne s'en tenir qu'à la réglementation. C'est le cas pour la programmation des matchs des cinq dernières journées du championnat. Les membres du Bureau fédéral ont fait exprès de décider de faire jouer les cinq derniers matchs du championnat à la même heure et dans la même journée pour assurer l'équité. Mais ce n'est pas ce qui a été appliqué lors de la 27e journée où le match NA Hussein-Dey - ES Sétif (0-0) s'est déroulé à 16h alors que les autres rencontres se sont jouées en nocturne. D'ailleurs, en dehors de «l'infraction» des responsables de la programmation, il y a la santé des joueurs qu'il faut préserver. Et les joueurs des deux équipes ont vraiment souffert de la chaleur durant la partie alors qu'ils jeûnaient en ce mois sacré de Ramadhan. L'argument du match «sans incidence» sur les enjeux de la compétition ne tient pas du tout debout. Or, il se trouve que même pour la 28e journée prévue demain, les mêmes responsables de la programmation récidivent en programmant non pas un seul match, mais trois dans l'après-midi et les autres en nocturne. Ce qui n'est pas conforme aux décisions prises. Plus grave encore, même la réglementation n'est pas appliquée. Jusqu'à preuve du contraire, le règlement du championnat précise dans l'aliéna 2 de l'article intitulé «Domiciliation-stades» que «les stades de domiciliation des clubs professionnels de Ligue 1 (L1) doivent obligatoirement disposer d'une installation d'éclairage réglementaire à 1200 Lux (Normes FIFA) avec une source d'approvisionnement de substitution (groupe électrogène) permettant le bon déroulement des matchs en nocturne.» Quant aux sanctions prévues, le Code disciplinaire mentionne deux articles sur le sujet. Le premier stipule: «Si une rencontre senior est définitivement arrêtée à cause de l'obscurité consécutive à une panne d'électricité, les dispositions suivantes sont appliquées: - match perdu par pénalité pour le club recevant, si le club visiteur menait au score; - Match à rejouer en diurne, si le club recevant menait au score ou que le résultat était nul au moment de l'interruption de la rencontre; - Les frais supplémentaires de séjour de l'équipe visiteuse seront à la charge du club recevant.» Le second stipule: «Si une rencontre programmée en nocturne n'a pas eu lieu ou n'a pas eu son début d'exécution. Le club recevant est sanctionné par: - Match perdu par pénalité pour le club recevant; - Deux cent mille (200.000) dinars d'amende pour le club recevant. Si l'infraction est constatée lors d'une rencontre seniors, Le club sera privé de la quôte part due au titre des droits de télévision.». Or, ces deux articles ne peuvent être appliqués dans ce cas, et les responsables de la programmation le savent très bien, car pour sanctionner il faut que le match soit programmé en nocturne. Ce qui n'est pas le cas. Il y a là, un vide juridique. Reste à savoir ce que prévoit donc la réglementation lorsqu'il y a absence d'éclairage. Pour le moment, et sauf revirement de dernière minute, le programme établi pour la journée de jeudi prochain il y a trois matchs à 16h et les autres à 22h30. Et les responsables de la programmation ont bien précisé que «pour le match CR Belouizdad - JS Saoura, sa programmation en nocturne est sujette à une demande du club du CRB dans les prochaines 48 heures». Aux dernières nouvelles, ce problème aurait été réglé par les responsables du Chabab et le match se jouera en nocturne, mais qu'en est-il des deux autres rencontres programmées dans l'après-midi? Cette situation encourage certainement la combine des matchs. Il aurait fallu, dans ce cas, tout organiser à 16h pour éviter toute spéculation. Quant au problème de la santé des joueurs qui jeûnent dans ce mois sacré de Ramadhan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.