Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'énigmatique message de Bensalah
IL A SALUE LA MATURITE DES ETUDIANTS
Publié dans L'Expression le 21 - 05 - 2019


Le chef de l'état
Le chef de l'Etat n'a soufflé mot sur l'élection présidentielle du 4 juillet prochain.
Drôle de message! Le chef de l'Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, s'est adressé aux étudiants à l'occasion de la journée du 19 mai dans lequel il salue leur maturité et leur conscience des enjeux actuels.
Le président du Sénat semble être totalement déconnecté de la réalité. Alors que les étudiants réclament son départ avec force chaque semaine, M.Bensalah fait mine d'ignorer leurs aspirations. Il a préféré parler des sacrifices des étudiants lors de la révolution et des défis que doit relever la génération d'aujourd'hui. «Notre pays vit une période augurant des perspectives prometteuses pour un avenir qui a pour titre la compétence et le mérite, un avenir dont la devise sera la persévérance et le don de soi pour la partie», a-t-il déclaré. Tout en rappelant le sacrifice des martyrs, le chef de l'Etat a salué l'attitude des étudiants qui manifestent de manière pacifique au point d'impressionner le monde entier. «Nos étudiants ont eu, dans cet élan, un rôle avant-gardiste en se mettant en tête des rangs et en imprimant de maturité leurs marches, à travers lesquelles ils ont fait montre de leur conscience des enjeux de cette sensible conjoncture pour notre pays et de l'ampleur des défis qui les attendent. Félicitations à eux pour cette image honorable qui a impressionné le monde entier au point de devenir un exemple et un modèle à suivre», soutient dans son message.
Le chef de l'Etat n'a, néanmoins, soufflé mot sur l'élection présidentielle du 4 juillet prochain. Lui, qui tenait, à chaque sortie, d'insister sur le respect de l'agenda fixé pour aller vers une sortie de crise, n'a pas jugé utile de revenir sur cet aspect. Cela veut-il dire que le pouvoir cède à la revendication de la rue qui rejette en bloc cette élection? Ce n'est certainement pas une omission involontaire. Bien au contraire, le chef de l'Etat a évoqué l'avenir et les garanties qui seront données au peuple sans parler de cette échéance. «L'Algérie vit une période augurant des perspectives prometteuses pour un avenir où la parole sera donnée au peuple souverain pour le choix de ses dirigeants dans le cadre de réelles garanties d'une rivalité honnête et juste, à même d'asseoir les fondements d'une bonne gouvernance et de conforter l'Etat de droit», a-t-il affirmé sans pour autant aller dans le détail. Selon lui, «la situation de l'Algérie aujourd'hui est semblable à hier, A chaque fois est-elle face à l'infortune ou à la difficulté, qu'elle s'en sorte, par la grâce d'Allah, plus forte et plus grande». Le chef de l'Etat reste optimiste quant à l'avenir du pays. «L'Algérie saura se relever et sortir indemne de son épreuve, grâce à ses loyaux enfants, qui ont mis de côté leur vie pour se consacrer résolument à l'édification de leur patrie afin que leur peuple puisse vivre dans la sécurité, la stabilité, la sérénité et la prospérité», a-t-il soutenu. Il invite les citoyens à prendre pour exemple les sacrifices des martyrs pour mener le pays vers une nouvelle ère. «Aussi, est-il du devoir de chaque citoyen jaloux de sa patrie de prendre exemple sur ses aïeux qui n'ont pas hésité à sacrifier leur vie pour l'Algérie et d'être un élément édificateur et rassembleur pour que fusionnent les bonnes volontés sur une même voie, menant l'Algérie vers l'orée d'une nouvelle ère où les énergies du peuple seront consacrées à la reconstruction et au développement du pays», a-t-il insisté avant de conclure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.