L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Un long combat pour l'émancipation    La conjoncture impose des solutions structurelles    Mauritanie: El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Une récolte de plus de 2 millions de quintaux attendue    Explosion de la consommation de gaz en Algérie    Premiers incidents post-congrès    La procédure enclenchée à l'APN    Large vague de dénonciation    Le président Keïta prépare le dialogue politique inclusif    Ben Badis aurait-il été le 23e ?    Karim Ziani raccroche les crampons    Garder l'entraîneur et réviser les salaires des joueurs    L'intruse    L'état interpellé à s'impliquer… dans les affaires du club    L'USM Alger fait appel    Qui a demandé à la potiche de parler ?    Quand Bouchareb bloque le FLN    1 281 morts et 12 914 blessés en 5 mois    Un fonctionnaire arrêté en flagrant délit de corruption    Arrestation du voleur de téléphones portables qui semait la peur dans la ville    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Les trois manifestants arrêtés à Tamanrasset libérés    Curieuse distribution gratuite du Coran dans la rue    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    EN : Bounedjah remercie les supporteurs et leur fait une promesse    Ammal : Une cinquantaine de familles oubliées du relogement    Habitat: L'agrément des promoteurs immobiliers désormais du ressort des walis    Abderrahmane Hadj-Nacer: Les contours d'une sortie de crise «acceptable par l'armée et le Hirak»    Sept plaquettes de kif saisies, quatre arrestations    La commission de contrôle à pied d'œuvre dans les communes côtières: Les infrastructures touristiques passées au peigne fin    Tlemcen: «Plaidoyer» pour les personnes handicapées    Tlemcen: L'ex-PDG d'Algérie Télécom devant le parquet général jeudi    Les papys font de la résistance    Avec une croissance à la peine : Le marché pétrolier s'inquiète de la demande    Sahara occidental : Des eurodéputés interpellent le Maroc sur le sort de militants sahraouis    L'Algérie et la ZLECAF : Une occasion pour conquérir le marché africain    Police aux frontières : Des instructions pour fournir les meilleures prestations sécuritaires au citoyen    Entretien : La Tunisie et Naïm Sliti veulent "passer un cap"    "La banqueroute de Lehman Brothers paraîtra une simple gaminerie": Deutsche Bank lutte pour sa survie ?    Bourses : L'Europe termine en baisse avec les tensions USA-Iran    Reddition d'un terroriste    Mandat de dépôt pour 18 manifestants    Les Houthis affirment avoirabattu un avion militaire saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'Algérie a enfanté des étudiants qui expriment leurs espoirs»
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 05 - 2019

A l'occasion de la célébration du 63ème anniversaire de la journée nationale de l'Etudiant, 19 mai 1956, le chef d'Etat Abdelkader Bensalah a rendu hommage à l'étudiant algérien. Il a salué, à ce titre, le degré de maturité et d'éveil dont font preuve ces étudiants lors de leur manifestation, qui a ébahi le monde entier de son caractère pacifique.
« Nos étudiants ont eu, dans cet élan, un rôle avant-gardiste en se mettant en tête des rangs et en imprimant de maturité leurs marches, à travers lesquelles ils ont fait montre de leur conscience des enjeux de cette sensible conjoncture pour notre pays et de l'ampleur des défis qui les attendent », lit-on dans sa lettre. « Félicitations à eux pour cette image honorable qui a impressionné le monde entier au point de devenir un exemple et un modèle à suivre », ajoute-t-il. Il a décrit dans son discours l'étudiant algérien de valeureux et libre disposé à se sacrifier pour son pays et se battre pour sa dignité. Estimant, à ce propos, qu'en dépit de la difficulté et de la crise que traverse l'Algérie aujourd'hui, la sagesse de cette élite et de celle de toute la nation primera sur la révolte pour l'intérêt du pays. « L'Algérie saura se relever et sortir indemne de son épreuve, grâce à ses loyaux enfants, qui ont mis de côté leur vie pour se consacrer résolument à l'édification de leur patrie », a-t-il écrit. Abdelkader Bensalah convaincu que l'organisation des élections présidentielles, prévues le 4 juillet prochain est la solution à la situation, considérant la jeunesse comme la clé du changement et de l'avenir. « Un avenir où la parole sera donnée au peuple souverain pour le choix de ses dirigeants dans le cadre de réelles garanties d'une rivalité honnête et équitable, à même d'asseoir les fondements d'une bonne gouvernance, de conforter l'Etat de droit, de consolider la participation sociétale et d'accompagner le peuple vers une nouvelle ère dans son processus civilisationnel et de développement pour le progrès et la prospérité », écrit dans son message. Pour réussir dans sa démarche, le chef d'Etat appelle cette élite à investir dans le savoir pour relever les défis et rivaliser avec les autres pays en voie de développement à travers l'arme du savoir. « Maintenant qu'ils ont pris conscience des défis du présent et des enjeux de l'avenir, nos étudiantes et étudiants doivent focaliser leurs efforts sur l'acquisition affermie du savoir et aller de l'avant pour relever le défi de la Recherche scientifique et du développement technologique à travers la persévérance et la ténacité », a-t-il noté, ajoutant à ses propos, que « notre pays recélant, Dieu merci, des capacités et des potentiels non négligeables dans plusieurs domaines, est apte, pour peu que les efforts soient conjugués et le travail revalorisé, à acquérir les outils de connaissance et les capacités scientifiques pour mener brillement sa bataille de développement ». Il appelle les étudiants à reprendre à leur compte les devises de la paix pour faire face à l'évolution de la situation du pays, actuellement, qualifiant cette génération héritière des principes de celle de novembre 1954, de combattive et visionnaire. « Le peuple algérien a donné naissance à des étudiants de la trempe de la génération de Novembre 1954 -une génération qui a accéléré sa libération du joug colonial et qui a vaincu la machine de guerre coloniale la plus destructrice du 20e siècle- et qui, aujourd'hui, a enfanté des étudiants qui portent ses inquiétudes et expriment ses espoirs, est certes un peuple invincible et immortel », a-t-il signé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.