Ligue des champions: Mahrez dans l'équipe type de la semaine    Real Madrid: le vestiaire pense que Zidane va partir    Real Madrid: Hazard présente ses excuses    AADL2 : Près de 4.600 souscripteurs ont retiré les ordres de versement de la 1ère tranche    Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne    Le politique du chantage adoptée par le Maroc dénote sa déception    La position française par rapport à ce qui se passe au Tchad est anti-démocratique    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    Ligue des champions (1/4 de finale - aller) : CRB-EST décalé au samedi 15 mai    [Photos] Sauvetage d'un enfant coincé dans les eaux en furie d'un oued    Coronavirus: 201 nouveaux cas, 138 guérisons et 8 décès    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Le général Medjahed débat avec Anouar Haddam    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Nous sommes fiers de l'acquis démocratique polonais    Six mois de prison avec sursis pour Bendiar Maamar    «Le FLN est en décadence»    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    Messaoudi (JSS) maintient le cap    Les finances et la fin de saison au menu    «Ce n'est pas évident de mettre toujours un onze compétitif»    Renflouage du barrage de Taksebt depuis l'oued Sebaou    Cap sur le 6e congrès    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Algérie-France : la question de la mémoire doit être traitée dans le cadre d'un dialogue d'Etat à Etat    Bac artistique : la musique et la danse seront-elles enfin licites ?    Les artistes rendent hommage à Sid Ahmed Agoumi    "Certains de nos comédiens ont du mal à incarner leur personnage"    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    Le parcours du combattant    La néo-théorie du «bon cercle» !    Eric Zemmour, visé par des accusations d'agressions sexuelles    L'armée hausse le ton    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les mises en garde de l'Armée    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    Huit auteurs du meurtre des trois expatriés ont été abattus    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une équipe en détresse
NA HUSSEIN DEY
Publié dans L'Expression le 18 - 01 - 2006

Si ce club ne réagit pas, il rétrogradera en Division 2
A Hussein Dey, on ne doit certainement pas faire la fête. Du moins chez les gens du football qui voient leur équipe fanion, celle du Nasr, traîner dans les profondeurs du classement général de la Division 1 à l'issue de la phase aller. Lorsqu'on se trouve dans une telle situation, l'avenir s'annonce des plus sombres et pourrait aboutir vers une catastrophe, la relégation, s'il n'y a pas de réaction salutaire.
Drôle de destin pour un club qui reste à ce jour l'un de ceux qui ont le plus apporté au football algérien même si son palmarès ne fait état d'aucun trophée sur le plan continental alors que sur le plan national, son palmarès se résume en un titre de champion et une Coupe d'Algérie. C'est que le Nasr s'est distingué autre part, dans sa faculté de produire des champions et en ce domaine il a de quoi jouer les premiers rôles. Le Nahd c'est, en effet, le club qui a sorti Rabah Madjer, Ali Fergani, Saïd Ouchen, Mohamed Khedis, Chaâbane Merezkane, Mahmoud Guendouz, Ahmed Aït El Hocine, Abdallah Guenoun, Billal Dziri, Bouyahi et bon nombre de joueurs de talent qui ont servi les différentes sélections nationales.
On ne croit pas, à ce jour, qu'il y ait eu un club qui ait formé autant de joueurs talentueux sur le plan algérien s'entend - Ce NAHD-là n'existe plus - l'urbanisation abusive a pris le pas sur les terrains vagues et la prospection n'est plus ce qu'elle était, ce qui fait que le NASR n'arrive plus à se régénérer par des joueurs de qualité et est même obligé d'aller chercher ailleurs ceux qui pourraient lui rendre service.
Le NAHD dominateur du football algérien, on n'en parle plus qu'au passé. Pourtant il y a trois années, avec des moyens limités et un effectif tout juste acceptable, il était parvenu à se frayer un chemin parmi les meilleurs de la compétition. Le résultat a été que l'équipe s'est, par deux fois de suite, qualifiée pour la Champion's league arabe où elle a été loin d'être ridicule.
Cette embellie n'a pas duré et la saison dernière au bout de la phase aller il était prévu que le club husseindéen était appelé à souffrir pour conserver sa place en Division I. Bien qu'ayant terminé 8e avec un total de 18 points, le NAHD avait vécu une phase retour exténuante et ne s'était maintenu qu'au b out d'un grand effort. Cette régression a fait réfléchir celui qui était aux commandes de la barre technique, Mustapha Biskri, l'homme qui avait mené le club à la Coupe arabe. Sans moyens, il a compris qu'il ferait mieux d'aller voir ailleurs et son départ ne s'est pas fait attendre puisque la FAF lui proposait un poste d'entraîneur de l'équipe nationale espoirs. A la suite de ce transfert, le NAHD a vécu une drôle de période avec une flopée d'entraîneurs, dont aucun n'a pu résister à la pression. Boudissa, Guenoun, Bira etc, ce fut l'infernal carrousel.
Même le président Mohamed Khedis n'a pu tenir et a dû démissionner pour céder les rênes de la direction à Lahlou. Dans un tel scénario il était patent que l'équipe allait souffrir. Même l'arrivée comme entraîneur du Roumain Anghelescu n'a pas appâté la solution souhaitée. Le NAHD a donc terminé la phase aller à la 14e place, en position de relégable avec un total de 15 points (soit un point par match), obtenus au bout de 3 victoires, 6 nuls, 6 défaites. Le NAHD a, cependant, le privilège d'avoir été le seul tombeur du PAC, l'une des révélations de cette phase aller, au stade de Bologhine.
En matière de buts, il fait état d'une différence négative avec seulement 12 buts inscrits pour 16 encaissés.
Pour ce qui est du rendement à domicile, le NASR est l'un des cancres de la Division 1 en se classant en 14e position avec 10 points (2 victoires, 4 nuls et 1 défaite). Lors des 7 matches qu'il a disputés chez lui, il a inscrit 8 buts et en a pris 7 dans ses filets. Hors de ses bases, le NAHD a un bilan moyen qui le classe au milieu du tableau (8e) avec une victoire, 2 nuls et 5 défaites.
Il est, sur ce plan-là, très faible sur le plan offensif (à peine 4 buts inscrits en 8 matches) et médiocre sur le plan défensif (9 buts encaissés).
Il est évident qu'avec un tel bilan, le NAHD est loin de satisfaire ses supporters. L'objectif de ceux qui sont en place se résume à un seul mot d'ordre : le maintien.
Il reste pour cela 15 matches que le NASR va devoir aborder avec la peur au ventre. Cependant, au vu de ce qu'il a montré lors de certaines confrontations, (notamment face à la JSK, au CRB, au MCA et à l'USMA) il a largement de quoi se tirer d'affaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.