L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



3eme rencontre virtuelle du mois d'octobre
Programme «Al-Majaliss al-Iftiradhiya»
Publié dans L'Expression le 17 - 10 - 2020

La rencontre est prévue ce samedi 17 octobre 2020, et consistera en une lecture du texte «Arrajoulou al-Midhala» de Youcef Baâloudj, présenté par le comédien et metteur en scène Boutchiche Bouhadjar, suivie d'une communication du docteur Lakhdar Mansouri.
La lecture sera diffusée à 11h sur la page officielle des Al-Majaliss al-Iftiradhiya et sur la page officielle du TNA sur facebook, alors que la lecture critique est prévue à 21h via les mêmes canaux. Comme tous les super héros, Umbrellaman sauvera-t-il le monde? C'est en tout cas ce que croit son fils Ali. Y parviendra-t-il? C'est tout le propos du texte de cette pièce. À noter que Youcef Baâloudj est dramaturge, scénariste et nouvelliste. Il compte cinq livres et 10 prix à son actif, dont le prix Katara, le prix de l'Arab Theater Institute, le prix Ali-Maâchi, ou encore le prix Sharjah de la Création arabe. Youcef Baâloudj est le fondateur du site «Adab Prize» et de la plateforme de créateurs de contenus «Podcast Arabia». Il a animé plusieurs ateliers d'écriture en Algérie et à l'international, et il est coscénariste de la série «Jarti» et scénariste du long-métrage «Yed Meriem». Youcef Baâloudj est l'auteur de plusieurs pièces, dont «Ajnihat Namoula», «Inqad el-Fezzaâ» ou encore «Sa atirou yaouman ma». Pour sa part, Lakhdar Mansouri est universitaire et metteur en scène. Il a dirigé plusieurs projets de recherches, occupé des fonctions au sein de l'université, présidé des comités scientifiques, participé à des colloques et des jurys nationaux et internationaux dans le théâtre, et publié des études et recherches. En tant que metteur en scène, il a, entre autres, mis en scène «Qalâat el-Karama», «Nass Mechria» ou encore «Dik el-Colonel». Pour rappel,
«Al-Majaliss al-Iftiradhiya» sont des rencontres hebdomadaires organisées par le Théâtre national algérien, coordonnées et animées par le journaliste et écrivain Abderrazak Boukoba. Elles mettent le texte théâtral à l'honneur, sur les plans de l'écriture, de la recherche et de la critique, en proposant des lectures de textes primées suivies de communications de critiques et universitaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.