À quand le vrai bonheur?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les raisons du processus inflationniste    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Huit grands brûlés transférés à l'étranger    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La presse en deuil    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Les milliards pleuvent...    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Une inauguration, puis rien !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    Halte au grignotage la nuit !    Chien de mer en sauce    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    L'offre se resserre    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Appel aux artistes du Sud pour des résidences de formation
Théâtre national algérien
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 11 - 2020

Les résidences de formation sont prévues dans les villes de Tamanrasset, Adrar et El-Oued et sont ouvertes aux artistes de toutes les wilayas du sud du pays. Dans le cadre de ses «Assemblées virtuelles», le TNA organise aujourd'hui, une lecture du texte Al-Khabith de Meriem Allek qui sera suivie par une lecture critique du même texte et qui sera faite par Akbaoui El-Cheikh.
Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi (TNA, Alger) vient de lancer un appel à participation à l'adresse des amateurs du 4e art des villes du Sud algérien, afin de prendre part à des résidences de formation, comme précisé dans un communiqué de cet établissement.
Ces résidences de formation sont prévues dans les villes de Tamanrasset, Adrar et El-Oued et sont ouvertes aux artistes de toutes les wilayas du sud du pays. Les modalités et conditions de participation aux formations sont disponibles sur le site Internet tna.dz, alors que le dernier délai pour envoyer les candidatures a été fixé au 25 novembre 2020. Le Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi a entrepris cette initiative, après la visite de travail de la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda, dans les wilayas de Tamanrasset et de Adrar, précise le communiqué. Par ailleurs et dans le cadre de ses « Assemblées virtuelles » (Al-Majaliss al-Iftiradhiya), hebdomadaires, lancées le samedi 7 novembre dernier, le TNA organise aujourd'hui (samedi 14 novembre 2020), à partir de 11h, une lecture du texte Al-Khabith de Meriem Allek qui sera suivie, à partir de 21h, par une lecture critique du même texte, qui sera faite par Akbaoui El-Cheikh.
Les «Assemblées virtuelles» du Théâtre national algérien, que coordonne et anime le journaliste et écrivain Abderrazak Boukkeba, pour rappel, sont des rencontres littéraires hebdomadaires, qui se tiennent chaque samedi et s'articulent en deux phases : la première à 11h pour une lecture d'un texte théâtral, puis, à 21h, pour une lecture critique du texte présenté dans la matinée. L'objectif de cette initiative est, notamment, de mettre en valeur et au-devant de la scène, le texte théâtral, sur les plans de l'écriture, la recherche et la critique. Toujours dans le cadre du programme du mois de novembre, la prochaine «Assemblée virtuelle», prévue le samedi 21 novembre 2020, comporte une lecture du texte Intihar ar-Rafiqa al-Mayita de Adlane Bekhouche (Constantine), suivie d'une lecture critique de ce texte par Ali Abdoune. Le samedi 28 novembre, ce sera une lecture du texte Baraghit de Walid Abdelah (Boumerdès), qui sera suivie par une lecture critique de Fawzi Ben Brahim. Par ailleurs et toujours dans le cadre des «Assemblées virtuelles» du Théâtre national algérien, un appel à textes destiné aux autrices et auteurs, qui souhaitent lire leurs textes de théâtre dans ces «Assemblées», a été lancé, il y a quelques jours. «Un comité de lecture procédera à une sélection selon des critères esthétiques et programmera leurs autrices/auteurs», précise un communiqué des organisteurs. Les propositions sont à envoyer à : [email protected] Les «Assemblées virtuelles» de ce mois de novembre 2020 ont été ouvertes le samedi 7 novembre, par une lecture et présentation par Mohamed Al-Kamel Benzid de son texte Meriem oua al-Bahlaouane qui a été suivie par la lecture critique du même texte par la Dr Mina Merrah, chercheuse spécialisée dans le théâtre pour enfant.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.