Goudjil se réunit avec la délégation parlementaire devant participer aux travaux de la 145e Assemblée de l'UIP    Engrais: la priorité accordée aux échanges inter-arabes    Le Sommet arabe d'Alger sera "exceptionnel" et unificateur des rangs arabes    Plusieurs Etats d'Amérique latine réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Rebiga prend part, mercredi à Tripoli, à la commémoration du 65e anniversaire de la bataille d'Issine    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    Les députés plaident pour l'amélioration du cadre de vie du citoyen    Timimoune: adapter les offres de formation aux exigences du secteur du tourisme    Tabi met en avant "le rôle important" du Conseil d'Etat dans la consolidation des fondements de l'Etat de droit    Versement des tranches relatives à 16 projets cinématographiques estimées à plus de 63 millions DA    Tebboune reçoit le ministre d'Etat ougandais chargé de la coopération régionale    Championnat arabe de gymnastique artistique: la sélection d'Egypte séniors messieurs sacrée en individuel général et par équipes    Rencontre régionale sur les catastrophes: la proposition algérienne pour un mécanisme régional inscrite en marge des travaux    Gymnastique/Championnat arabe: le staff technique satisfait des performances des algériens    Verdict confirmé pour Saïd Bouteflika    Vous pouvez retirer votre ordre de versement    Pluies sur plusieurs wilayas de l'intérieur du pays à partir de mardi    Accidents de la circulation: 28 décès et 1275 blessés en une semaine    Championnat arabe des clubs de judo «minimes»: Les jeunes du CSA Nour Bir El Djir s'illustrent    Un cas psychiatrique!    Défis africains de la COP 27    Hygiène, informel, constructions illicites, stationnement anarchique...: Le wali «sermonne» les élus de l'APC d'Oran    Dernière ligne droite avant la mise en service du téléphérique: Des essais sur tronçon de près de 1.900 mètres    Pour ramassage de déchets plastiques: Un véhicule saisi et trois personnes interpellées    Conseil des ministres: L'importation des tracteurs agricoles de moins de 5 ans autorisée    Ligue 1 (6ème journée): Première victoire de la JSK et du MCO    Valse des entraineurs: C'est l'esprit amateur qui prévaut    Est-ce le déclic?    Deux Palestiniens tués par les sionistes près de Ramallah    Les challenges de 2023    Bientôt le dénouement?    Les députés relèvent l'absence de chiffres    Washington dissipe les nuages    Les coupures d'eau exacerbent les habitants    La menace invisible    «Le bilan est positif, mais incomplet»    Une «pré-COP» en terre africaine se tient à Kinshasa    Belaïli met les points sur les «I»    Belatoui espère un véritable départ    «La colonisation n'a pas été un long fleuve tranquille»    Pourquoi Caritas n'exerce plus en Algérie    Une figure historique majeure    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Trabendisme mental !    Grazie Meloni !    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Nous sommes attaqués!»
L'état-major de l'armée avertit contre un ennemi téléguidé de l'étranger
Publié dans L'Expression le 25 - 02 - 2021

Ce n'est pas un secret défense. L'état-major de l'armée avoue publiquement que l'Algérie est en guerre contre un ennemi très outillé. Ce conflit qui se déroule sur le terrain du Net fait la part belle aux nouvelles technologies. Le premier acte de cette guerre s'articule sur des opérations de propagande et de désinformation téléguidées à partir de l‘étranger. Le second acte consiste à l'encerclement aussi hermétique que possible des frontières, se basant soit sur des hostilités régionales soit en hébergeant des bases d'actions ou des éléments capables de créer des crises. C'est la guerre de quatrième génération ou la guerre hybride.
Ce qui appelle à une nouvelle approche des questions sécuritaires, qui prenne en compte à la fois les aspects régionaux, les dynamiques technologiques et militaires, mais aussi médiatiques. «Les guerres de nouvelle génération ciblent les sociétés et se basent sur la propagande et la contre-propagande, manipulant l'opinion publique et orientant ses comportements et ses visions», a déclaré, hier, le général de corps d'armée Saïd Chanegriha à l'ouverture du Séminaire national sur «Les guerres de la nouvelle génération: défis et méthodes de confrontation.» Le chef d'état-major s'exprimait devant un parterre composé de ministres (Affaires étrangères, l'Intérieur, la Justice et la Communication), des commandants de Forces et de la Gendarmerie nationale, le commandant de la 1ère Région militaire, des chefs de départements ainsi que des directeurs et chefs des services centraux du MDN.
Ce séminaire de haute facture, organisé par l'Ecole supérieure de guerre en 1ère Région militaire et animé par des enseignants universitaires, des experts algériens civils et militaires, a pour objectif de mettre en exergue les principaux aspects de ce thème important. L'enjeu est crucial face à des ennemis insaisissables maniant directement la stabilité du pays par la propagande.
«Depuis plus d'un an, les ennemis de notre pays ont mis en application un plan connu par les experts sous le nom de ‘'guerre de quatrième génération''» a averti le chef d'état-major soulignant que l'ANP, en coordination avec l'ensemble des services de sécurité, «a mis en place d'efficaces contre-mesures pour éliminer cette menace». Toutefois, a-t-il insisté, ces mesures «ne pourraient être pleinement efficaces si elles n'étaient pas soutenues par une solidarité réelle et effective de l'ensemble des forces vives de notre peuple». Cet appel de l'armée à toutes les composantes de la société trouve tout son sens car les promoteurs de cette guerre hybride se basant sur des concepts nouveaux ont certainement oublié les ressorts de la société algérienne qui constitue la véritable arme de défense.
Celle de la capacité des Algériens, toutes sensibilités politiques et tendances idéologiques confondues à faire taire leurs divergences quand la souveraineté ou l'intégrité du territoire sont menacées.
Rappelons-nous de la fameuse phrase lancée en 1963 par l'ancien président Ahmed Ben Bella quand les Forces armées royales marocaines se sont attaquées à l'Algérie en octobre 1963. Il fallut répéter par trois fois « Hagrouna, hagrouna, hagrouna!» pour que toute l'Algérie se lève comme un seul homme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.